Dernières Infos

Les algues, notre futur plein d’essence ?

algues pétrole

algues pétroleLes algues pourraient bientôt remplacer le pétrole pour faire rouler nos voitures. Elles ont l’avantage de rejeter beaucoup moins de CO2 que le pétrole et leur production est peu polluante. À quand, le premier plein d’algues ? Et quand un pétrolier comme ExxonMobil se prépare au tournant… Il y a quelques temps, nous sortions un papier là dessus : L’OPEP en tremble déjà: voici le pétrole renouvelable. Aujourd’hui où en sommes nous ?

« Bonjour, je voudrais un plein d’algues, s’il vous plaît ! » : voilà ce que l’on pourrait bientôt entendre dans les stations-service. Car selon certains chercheurs, l’algue serait le carburant du futur.

On le sait, le pétrole est une ressource limitée. Selon les experts, d’ici quelques décennies, les réserves pourraient être épuisées. De plus, le pétrole est très polluant. Cependant le prix du pétrole pourrait rapidement devenir exorbitant et restrictif.

Vertes et gluantes, mais extraordinairement utiles. Les algues sont des organismes marins simples remplis de pétrole. Cette petite plante raffole du gaz contribuant à l ‘effet de serre CO2 et pousse

algues pétrole

comme un chou. Le pétrole issu des algues a en grande partie les mêmes caractéristiques que le pétrole extrait et pourrait être traité dans les raffineries existantes. ExxonMobil veut pour cette raison investir 600 millions de dollars dans la recherche et le développement du pétrole des algues.

Les vingt prochaines années, la consommation d’énergie mondiale augmente d’un peu plus de 1% par an. “Pour pouvoir satisfaire au besoin d’énergie grandissant, nous avons besoin de différentes technologies et sources d’énergie”, dit Emil Jacobs vice president research & development chez ExxonMobil: “Même en 2030, le monde sera encore en grande partie dépendant des combustibles fossiles. Les biocarburants ne peuvent pas remplacer les combustibles fossiles, mais bien les compléter.”

“Les algues peuvent être une part importante de la solution future. À condition que nos efforts mènent à un combustible rentable ayant un faible taux net d’émission de CO2”. Si le développement du nouveau biocarburant est un succès, alors il peut être utilisé comme combustible de bonne qualité.

algues pétrole

ExxonMobil collabore avec Synthetic Genomics Incorporated, SGI. C’est une société bio technique de premier plan spécialisée dans les produits biomoléculaires. SGI étudie les possibilités de développer les algues comme alternative commercialement intéressante pour le pétrole brut, de manière par exemple à pouvoir en faire du gasoil. La coopération entre SGI et Exxon Mobil combine leur connaissance de la biologie, de la chimie et de l’ingénierie.

Dans l’usine d’essais de San Diego en Californie, SGI cultive les algues potentiellement intéressantes. Les experts en génétique examinent ensuite les circonstances dans lesquelles cette algue grandit le mieux: dans les étangs ouverts ou au contraire dans des bacs de culture fermés. L’étape suivante est la production rentable et industrielle de la petite plante. Ce n’est évidemment pas le but que cela reste au niveau d’un champs d’expérimentation. L’idéal est finalement un système intégré avec les raffineries et les usines existantes d’ExxonMobil. Le CO2 récupéré devient alors la nourriture pour les algues. Le pétrole des algues est raffiné pour devenir par exemple du gasoil et du carburant pour avions. Par les conduites existantes, les navires et les camions, ces carburants atteignent les points de distribution connus comme les stationsservice et les aéroports.

“La structure de coopération entre SGI et ExxonMobil rassemble la connaissance et l’expertise pour développer des solutions innovatrices qui peuvent mener à la production à grande échelle de biocarburants issus des algues.” L’usine d’essai n’est encore que le début d’un projet qui peut littéralement se développer jusqu’à une réelle innovation dans la fourniture de l’énergie mondiale.

sources : http://1jour1actu.com/ / http://www.exxonmobil.com/

(111)

Laissez un message