Dernières Infos

Orages et grêle : comment protéger sa voiture, sa maison ou ses cultures ?

La condition première à l’apparition de grêlons est la présence de quantité importante d’eau liquide en surfusion rencontrée au sein des puissants mouvements verticaux ascendants que l’on trouve au sein d’un cumulonimbus. Les grêlons sont transportés par des courants ascendants présents dans le cumulonimbus et lorsqu’ils passent dans une zone riche en gouttelettes, ils vont acquérir une couche translucide en les capturant, alors que dans les régions de l’orage c’est surtout de la vapeur d’eau qui est disponible, il se formera une couche de givre blanc opaque. Suite aux violents orages de grêles qui ont frappé de nombreux départements de France, voici des conseils de bons sens pour s’en protéger :

greles-Melun-2014.jpg

Comment se protéger contre un orage de grêle?

par des canons anti-grêle qui génèrent des ondes de choc. Ils sont composés d’une chambre d’explosion et d’un diffuseur conique. Ils empêchent le grossissement des embryons grêleux en cristallisant la couche externe des grêlons constituée d’eau surfondue, et en les empêchant ainsi de s’agglomérer. Ces canons fonctionnent grâce à un mélange de gaz explosif (acétylène ou butane) avec de l’air. Ce type de protection n’étant pas ou peu efficace sur des grêlons déjà formés, il doit être déclenché suffisamment tôt, 5 à 20 minutes avant la chute des premiers grêlons. La réussite effective d’une telle opération est, au final, soumise à de trop nombreux aleas pour être considérée comme vraiment fiable par des fusées paragrêle ou par d’autres techniques d’ensemencements (avion). Cette mesure permet, en projetant de l’iodure d’argent dans le nuage, de multiplier les embryons grêleux et d’éviter qu’ils atteignent une taille trop importante et donc d’acquérir une forte inertie pendant leur chute. Tout comme la technique précédente, outre la dangerosité de tels procédés qu’il ne faut pas négliger, son efficacité apparaît comme très aléatoire.

greles-45-2014.jpg

par des filets paragrêle. il s’agit de l’un des systèmes les plus fiables du marché et l’unique moyen de protection reconnu par les compagnies d’assurance en France. Il possède un coût d’installation élevé. Ces filets sont fréquemment utilisés dans les vignobles à raisins de table (comme à Moissac – 82) ou, par exemple, dans le vignoble argentin (région de Mendoza), pour protéger les vignes des granizos (grêlons) qui détruisent chaque année 20% de la récolte par des asssurances « dommage grêle », qui représentent un moyen de limiter l’incidence économique d’un épisode dévastateur. La franchise est déduite du montant total des pertes de récolte en cas de sinistre. Pour les viticulteurs situés dans des régions fréquemment touchées par la grêle, l’assureur peut refuser le renouvellement de la police d’assurance. En cas de dégâts au printemps, il faut accélérer la venue de l’expert car le développement des entre-coeurs tend à masquer les dommages. Au contraire pour les grêles d’été, les dégats de rot-blanc demandant du temps à se manifester, il est préférable de retarder la venue de l’expert. 

Protéger son domicile

Appartements et maisons ont été particulièrement touchés lundi 9 juin 2014 et le premier réflexe à avoir est donc de contacter son assurance pour s’assurer d’une bonne prise en charge.

Si les dommages causés par ces tempêtes sont généralement couverts dans les contrats d’assurance multirisques il est en effet bon de vérifier ce qui est précisément assuré. Tuiles arrachées, façades détériorées et vitres cassées sont par exemple souvent prises en charge mais les plantations, les volets ou les panneaux solaires peuvent être exclus des garanties.

Parmi les mesures simples que les assureurs donnent souvent au particuliers pour se protéger, on trouve évidemment le fait de fermer vos fenêtres ou encore de rentrer vos plantes et meubles de jardin, mais il est aussi conseillé de couper les branches qui sont à proximité des vitres ou du toit et qui pourraient bien les abîmer si elles venaient à plier sous le vent et les impacts de glace.

Si vos fenêtres sont récentes, pensez aussi à relever les stores à lamelles et les volets roulants électriques en cas d’intempéries. Les nouvelles vitres peuvent en effet être bien plus résistantes que le plastique. N’oubliez pas de rentrer les stores solaires sur vos terrasses ou balcon, ils ne feront pas le poids face aux grêlons.

Voici une publication d’un assureur du comment protéger ses biens immobiliers : Voir ICI

Protéger ses cultures

Les orages qui se sont abattus sur l’Aquitaine dans la nuit de dimanche à lundi ont causé des dégâts notamment sur la ville de Cognac et ses alentours, tandis que le vignoble bordelais, sur la rive gauche de l’estuaire de la Gironde, a été très localement grêlé.

Un coup dur pour les viticulteurs de la région. « C’est irrégulier mais il y a des parcelles où il n’y a plus de feuilles sur les branches », a expliqué à l’AFP un conseiller viticole de propriétés du Médoc, Antoine Médeville.

Pour se prémunir de ce genre de désagréments, ces derniers peuvent avoir recours à des canons anti-grêle. Ces machines expulsent de l’iodure d’argent en direction des nuages afin de multiplier la formation de grêlons et de diminuer par la même occasion leur diamètre. Ce qui rend la grêle plus molle et donc moins destructrice au moment d’atteindre le sol.

S’ils ont été adoptés dans de nombreuses régions, ces canons ne font cependant pas l’unanimité car leur efficacité n’a pas été scientifiquement prouvée. À cela, il faut ajouter que comme tous les canons, les anti-grêle font du bruit, beaucoup de bruit. Dans certaines régions du sud de la France, on les accuse par ailleurs d’amplifier la sécheresse.

Protéger son véhicule

Pour votre voiture comme pour votre habitation, renseignez-vous auprès de votre assureur pour savoir ce qui est pris en charge en cas de tempête. Si vous avez souscrit à une garantie dommages tous accidents, vous êtes couvert pour les dommages sur la carrosserie. La garantie bris de glaces jouera quant à elle pour les vitres de votre véhicule.

Pour protéger votre chère voiture, à moins d’avoir un garage, les options sont limitées mais on trouve sur le web de nombreuses idées. Vous pouvez faire simple en découpant des cartons et en les plaçant sur le pare-brise. Vous pouvez aussi vous donner plus de mal et scotcher une épaisse couche de papier bulle de l’avant à l’arrière du véhicule. Dans le même esprit, vous avez aussi la possibilité de le recouvrir de coussins et de couvertures (au diable le look).

SI vous avez assez de temps pour prévoir le coup, rien ne vous empêche de vous tourner vers des inventions dédiées aux conditions météo extrêmes. Comme avec la housse gonflable…

greles-77-2014.jpg

Comment détecter un orage de gêle ?

Une détection précoce d’un orage de grêle peut permettre de mettre en oeuvre les systèmes de protection anti-grêle. Cette détection peut être réalisée :

par l’utilisation de radars météorologiques à impulsions. Ce type de radar émet des pulses de très courte durée suivi d’un temps mort beaucoup plus long pour « détecter » les échos de retour en provenance du ciel (précipitations ou objets volants). Les radars Doppler sont les seuls à pouvoir détecter la présence de grêle dans un cumulonimbus avec certitude. Afin de disposer d’une image météorologique locale précise en temps réel, il est possible de s’équiper, individuellement ou à plusieurs, d’un radar météorologique « bas coût » qui permet de savoir si un cumulonimbus susceptible de contenir de la grêle est en approche

par les services d’alertes météorologiques. II existe de multiples structures et sites Internet proposant des services d’alertes météorologiques. Il est possible de recevoir des alertes par e-mail ou par SMS sur votre mobile. Ces services sont basés sur des informations en provenance de radars météorologiques Doppler, très fiables pour la détection de grêle mais généralement peu précises quant à la localisation, la durée et l’heure de l’orage de grêle

par la reconnaissance visuelle des nuages (cumulonimbus) susceptibles de véhiculer de la grêle. L’évaluation du risque de grêle peut se faire par observation de leurs formes (partie sommitale en forme d’enclume), par leurs épaisseurs (au moins 5 000 mètres), par leurs activités électriques (présence de nombreux éclairs), par leurs niveaux de précipitations (pluies généralement fortes) et par la couleur du ciel (teinte légèrement verte)

sources : http://www.huffingtonpost.fr/

http://www.vignevin-sudouest.com/

source photos : https://www.facebook.com/

(733)

1 vote
%d blogueurs aiment cette page :