Dernières Infos

Les éléments biodégradables

Sac plastique, canette, chewing-gum, trognon de pomme… Chaque jour, nous jetons une grande quantité d’objets ou aliments, un geste que nous ne remarquons même plus tant il fait partie de nos habitudes. Malheureusement, pour quelques minutes d’utilisation, ce sont des dizaines voir des centaines d’années nécessaires pour que ces objets et aliments se dégradent. Le point sur la durée de décomposition de nos déchets usuels.

Puisqu’il faut manger cinq fruits et légumes par jour, pas étonnant que les déchets végétaux représentent une moyenne de 68.000 tonnes par an et par foyer, pour une durée moyenne de décomposition d’un mois. Dommage car les vitamines se trouvent justement dans la peau ! Une solution existe pourtant : le compost !

Une simple feuille met plusieurs mois à se décomposer. La révolution informatique pourrait mener à changer les habitudes du « tout imprimé » mais le recyclage reste aussi un bon moyen de donner une seconde vie aux vieux livres et feuilles usagées. En effet, chaque tonne de papier récupéré et recyclé permet de sauver 15 à 20 arbres !

La corde est sans doute l’un des éléments biodégradables les plus utilisés et jetés. Et bien qu’il soit composé en majorité de polyamide, matière 100% recyclable, cet objet n’est pas des plus écologiques car il continue de vivre de 3 mois à 1 an. A noter qu’une corde de 70 mètres équivaut à 250 bouteilles en plastique.

Un simple mégot jeté sur le sol mettra deux ans à disparaitre.
Selon une étude de l’ « International Journal of Environmental Research and Public Health », en 2009, les mégots de cigarettes représentent 845 000 tonnes de déchets chaque année, et un tiers de toutes les ordures collectées sur les plages.Autre constat : à lui seul, un mégot de quelques centimètres pollue 500L d’eau et 1m3 de neige.

Pas moins de 200 000 tonnes de chewing-gum échouent sur nos trottoirs chaque année ! 5 ans, c’est le temps de décomposition de ce « bonbon » et ses composés… à base de pétrole. En Irlande, il existe même une taxe sur le chewing-gum, qui permet de financer le nettoyage des trottoirs salis par ses résidus.

18 000 tonnes de cuir finissent chaque année à la poubelle, et il faut 30 ans pour qu’une paire de chaussures en cuir cesse de hanter le milieu ; paradoxe quand on sait que le cuir est par essence une substance morte, issue de peau animale. Semelle en tiges ou feuilles de plantes, et lanières en cuir végétal sont les promesses de la nouvelle mode écologique. Pourquoi pas ?

Boite de conserve : 80 ans
Au tout début des années 1800, l’appertisation était considérée comme l’une des meilleures inventions du siècle. Etanche à l’air et donc aux bactéries ambiantes, la boite de conserve permettait de conserver les aliments en les préservant de toute contamination. Sauf qu’il faut 80 ans pour qu’une seule de ces boites cesse de polluer l’environnement !
Heureusement l’acier est un matériau réutilisable à 100 % : trier ses boites et les intégrer dans un circuit de collecte-recyclage fait des miracles. D’autant qu’avec 19 000 boîtes, on fabrique une voiture !

Canette en aluminium : 200 ans
Les distributeurs automatiques de boisson sont partout, et la tentation est grande. Pourtant, une canette jetée met plus de deux siècles à se dégrader. Mais que les amoureux de soda soient rassurés, la bouteille recyclable faite à partir de matières premières et de végétaux est née.
Saviez-vous que 670 canettes permettent de fabriquer un VTT ?

Sac plastique : 500 ans
Véritable catastrophe naturelle, le sac plastique met 500 ans à se biodégrader. En France, ce sont 20 milliards de sacs utilisés chaque année, soit une moyenne de 300 sacs par personne ! Un amendement visant l’interdiction de leur commercialisation et de leur diffusion dès 2010 a déjà été adopté par les députés français.Quand on pense qu’avec dix bouteilles en plastique, on fabrique un pull polaire !

Bouteille en verre : 4000 ans
4000 ans pour se décomposer et pas moins pour perdre ses effets néfastes, relatifs à l’acidification de l’air et au réchauffement climatique : la bouteille de verre fait des ravages. Bonne nouvelle, elle est recyclable à volonté sans perdre ses qualités. En France, une bouteille en verre sur deux est déjà recyclée. Recycler 1 tonne de verre permet de fabriquer 2 138 nouvelles bouteilles de 75 cl !

source : http://news.fr.msn.com/

(454)

Laissez un message