Dernières Infos

Rencontre rapprochée des deux grandes taches de Jupiter

La Grande Tache Rouge de Jupiter et sa plus petite soeur appelée la Tache Rouge Junior récemment apparue viennent de croiser leurs chemins à la surface de la planète géante.

L’événement a pu être observé grâce au télescope de l’Observatoire Gemini d’Hawaii.

Sur l’image réalisée dans le proche infrarouge, les taches apparaissent blanches à comparer avec les teintes rougeâtres habituellement observées aux longueurs d’onde visibles. Les deux taches sont d’énormes tempêtes. Le sommet de la plus importante, la Grande Tache Rouge, se situe à environ 8 kilomètres au-dessus des nuages voisins. C’est le plus grand ouragan connu dans le Système Solaire. La plus petite (officiellement nommée Oval BA, mais connue sous le nom de Tache Rouge Junior) est un autre système cyclonique. Sa luminosité semblable à celle de la Grande Tache Rouge dans l’infrarouge laisse penser qu’elle se situe à une altitude comparable dans l’atmosphère de Jupiter.

La Tache Rouge Junior est moitié moins étendue que la Grande Tache, mais ses vents soufflent aussi fort. Cette puissante tempête est née entre 1998 et 2000 de la fusion de trois plus petites tempêtes blanches persistantes de forme ovale, qui étaient connues depuis au moins 60 ans. Ce n’est cependant que le 27 Février dernier qu’un astronome amateur philippin a découvert que la couleur de l’ovale blanc nouvellement formé avait viré au rouge brique. Les astronomes ont été les témoins de la naissance d’une nouvelle tache rouge.

On n’attend rien de spectaculaire lors du rapprochement de ces deux tempêtes. Les tempêtes ovales qui constituent la Tache Rouge Junior sont déjà passées de nombreuses fois près de la Grande Tache Rouge. Le courant atmosphérique qui les entraînent n’ont pas la même vitesse. Il est toutefois possible que la Grande Tache puisse pousser maintenant, ou dans le futur, la Tache Junior dans un courant sud qui souffle dans un sens contraire. Si la rotation de la Tache Rouge Junior ralentit, sa couleur pourrait revirer au blanc, mais cela reste incertain.

Chaque tache tourne avec Jupiter sur un rythme légèrement différent, et avec le temps leur position relative évolue, ce qui provoque des rencontres rapprochées telles que celle-ci. C’est cependant ici la première depuis que la plus petite tache s’est intensifiée et a viré au rouge. Une photographie réalisée grâce à Hubble en avril dernier (voir notre news) montre les deux taches encore séparées par une très grande distance.


Sources : Gemini Observatory /
http://www.techno-science.net
Illustration: Gemini Observatory ALTAIR Adaptive Optics

(157)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :