Dernières Infos

La salinité de l’Altantique Nord toujours plus solicitée

La salinité joue le rôle de grand attracteur des courants nords altantique comme les températures de surface. Voici un propos qui démontre un très gros problème actuel : La Nasa fait entendre sa voix. Sirpa Häkkinen, chercheur au Centre Goddard d’études satellites, indique ainsi dans son article Spinning publié dans la revue Science du 15 avril 2004, que « le ralentissement du courant du Labrador annonce un changement climatique dramatique dans l’Atlantique Nord. »

Mais voici que des études viennent de montrer que ce Gulf Stream est bien malade également. Ici des graphiques réalistes…

Ce graphique démontre sans ambiguité, depuis 1965, une chute de la salinité de l’océan Atlantique.

Voici l’océan Atlantique avec une salinité normale : Changements à grande échelle de salinité de nouveaux rapports d’étude des océans :

Les eaux de surface atlantiques tropicales sont devenues plus salées…
Les eaux atlantiques tropicales et subtropicales sont devenues nettement plus salées au cours des 40 dernières années, particulièrement dans la dernière décennie, rapportent des scientifiques aujourd’hui. Le réchauffement global global peut intensifier l’évaporation, ajouter de la vapeur d’eau douce à l’atmosphère et laisser les océans tropicaux relativement plus salés. L’évidence suggère que les changements récents du climat puissent accélérer le système planétaire sur les courants et le cycle de l’eau douce autour du globe, qui pourrait déclencher ou amplifie d’autres changements cruciaux de climat.


… tandis que les eaux profondes de l’Atlantique nord sont devenues plus fraîches. Au cours de la même période depuis 40 ans, les eaux profondes sont devenues moins salées dans des endroits critiques d’Atlantique nord, où elles étaient salées, les eaux denses descendent pour conduire le système global de circulation de l’océan appelé le covoyeur océanique. Si l’Atlantique nord devient trop froid, ses eaux pourraient cesser la descente, et le convoyeur pourrait ralentir, entraînant des ruptures générales dans le climat. Cette tendance rafraîchissante s’est accélérée dans la dernière décennie, et une masse d’eau profonde plus fraîche se propage au sud.

D’après des scientifiques de la NOAA, un 1% de changement dans le taux de salinité pourrait suffir à bloquer la Dérive Nord Atlantique (le Nord du Gulf Stream).

source : http://www.whoi.edu/ : Traduction et adaptation de la Terre du Futur

(238)

Laissez un message