Dernières Infos

Tremblement de Terre et Tsunami catastrophique sur le Japon

Le Japon a été frappé par le plus violent séisme de son histoire, vendredi 11 mars. Le tremblement de terre, de magnitude 8,9, s’est produit au large des côtes nord-est du Japon. Suivi de nombreuses et puissantes répliques, il a provoqué un impressionnant tsunami. A l’heure actuelle, il est impossible de faire un bilan. Les dégats se compte probablement en milliards, mais surtout le plus important ce sont le nombre de victimes. On dénombre ainsi des centaines de morts et 88000 disparus.

 


Tsunami : « La vague avance, inexorablement » par lemondefr

– 07h05 – Le Japon ravagé par un puis un deuxième séisme
Un très puissant séisme de magnitude 8,9 a frappé vendredi le nord-est du Japon, faisant violemment tanguer les immeubles de Tokyo et provoquant un tsunami sur la côte Pacifique. Le séisme a frappé peu avant 15 heures, heure locale (peu avant 7 heures heure française) alors que les Japonais se trouvaient encore dans les bureaux ou dans les transports. Le séisme pourrait avoir causé « des dégâts considérables », a déclaré le porte-parole du gouvernement. Un deuxième séisme a frappé le Japon quelques heures plus tard.

-08h50 – Des vagues géantes
Un tsunami de 10 mètres a déferlé vendredi sur les côtes de Sendai (nord-est), proche de l’épicentre. D’autres points de la côte du Pacifique ont également été touchés par des vagues de plusieurs mètres de haut. Le parking du gigantesque complexe de loisirs Tokyo Disney Resort (Disneyland), dans la préfecture de Chiba, à quelques kilomètres de la capitale, est également sous les eaux. Plusieurs pays sont en alerte au tsunami: plus d’informations ici.

-09h02 – Les transports paralysés
Les transports aériens, ferroviaires et routiers ont été interrompus vendredi dans une bonne part du Japon. Le trafic a été stoppé dans le grand aéroport de l’archipel, à Narita (région de Tokyo), où les services aéroportuaires vérifiaient l’état des pistes. Les trains express Shinkansen ont été immédiatement arrêtés dans tout le nord-est de l’archipel, et les autoroutes de la région de Tokyo fermées quelques minutes après le tremblement de terre. Le Japon a dépêché des navires de ses forces navales d’autodéfense (FAD) vers la zone de Miyagi, la plus touchée.

Image

-09h35 – L’armée japonaise mobilisée
Le Japon dépêche des navires de ses forces d’autodéfense (FAD) vers la zone de Miyagi. La préfecture a demandé à l’Etat de mobiliser l’armée de terre, selon les médias. Le gouvernement a fait décoller sept chasseurs et un hélicoptère pour  survoler les dégâts, a précisé un responsable du ministère de la Défense où une  cellule de crise a été ouverte.

-09h45 – Incendies, effondrements, des victimes
Un homme de 77 ans a été tué par l’écroulement d’un mur de pierre dans la préfecture de Chiba (région de Tokyo), une personne est décédée dans la région de Miyagi (nord-est) après la chute d’un objet et un homme est mort après le passage d’un tsunami dans un port de la préfecture d’Iwate (nord-est), a énuméré l’agence Jiji. Une vieille dame a par ailleurs perdu la vie, ensevelie sous un toit tombé dans la préfecture d’Ibaraki (région de Tokyo), a appris l’AFP auprès des autorités locales. Huit personnes étaient par ailleurs portées disparues après un glissement de terrain dans la région de Fukushima (nord-est) et un collégien a été emporté par les vagues du tsunami dans la préfecture de Miyagi, selon les médias. Plusieurs personnes ont en outre été blessées à Tokyo, après l’effondrement du toit d’un centre de conférence où 600 étudiants participaient à une cérémonie de remise de diplômes, ont annoncé les pompiers. Au moins 20 personnes ont aussi été blessées à Osaki, dans la préfecture de Miyagi (nord-est), certaines touchées par des chutes d’objet et d’autres prises au piège sous des débris, a rapporté l’agence Kyodo citant les pompiers.

-10h00 – Du jamais vu depuis 140 ans
Ce séisme est le plus violent depuis 140 ans, rapportent les sismologues. Il dépasse en intensité le grand séisme de Kanto, d’une magnitude de 7,9, qui fit 140.000 morts dans la région de Tokyo le 1er septembre 1923. En 1933, un séisme de magnitude 8,1 avait fait plus de 3.000 morts sur la côte nord-est. En 1995, le séisme de Kobé avait atteint une magnitude de 7,2 et fait plus de 5.000 morts. Il avait provoqué 100 milliards de dollars de dégâts, constituant la catastrophe naturelle la plus coûteuse de l’histoire.

-11h02 – L’aide internationale prête à agir
Trente équipes internationales de recherche et de secours se tiennent en alerte pour se rendre au Japon, a annoncé l’ONU. L’ambassadeur des Etats-Unis à Tokyo a déclaré quant à lui que les soldats américains dans l’archipel étaient prêts à fournir leur aide, rapporte l’agence Kyodo. Le président Nicolas Sarkozy a affirmé vendredi « le soutien et la solidarité » de la France au Japon, se disant prêt à « répondre à toutes les éventuelles sollicitations que le Japon voudrait lui adresser pour faire face à cette tragédie ». Il a salué « le courage dont font preuve, en ce moment même, tous ceux qui sont mobilisés sur le terrain pour porter secours aux populations touchées ».

-13h07 : Un bateau avec cent personnes à bord emporté
Un bateau avec une centaine de personnes à bord a été emporté par le tsunami dans la préfecture de Miyagi (nord-est du Japon), ont rapporté les médias, sans indiquer le sort des passagers. Le navire appartient à une entreprise de construction navale du port d’Ishinomaki, a précisé la police locale, citée par les médias.

-13h40 : La centrale de Daiichi en alerte renforcé, incendie maîtrisé dans celle d’Onagawa
La centrale de Daiichi, dans la préfecture de Fukushima (nord-est), est en état d’alerte renforcé, adéclaré l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), qui en a été informée par les autorités japonaises. Une fuite radioactive est possible si le niveau de l’eau dans un réacteur continue de s’abaisser, rapporte pour sa part l’agence Jiji. Les habitants du voisinage de la centrale ont reçu ordre d’évacuer. L’incendie qui s’était déclaré dans une autre centrale, à Onagawa, est maîtrisé, a par ailleurs déclaré l’AIEA.

-14h45 : 200 à 300 corps retrouvés sur une plage de Sendai
200 à 300 corps ont été retrouvés sur une plage de Sendai, dans la préfecture de Miyagi (nord-est), a rapporté l’agence de presse Jiji. La police suppose qu’il s’agit de cadavres de résidents qui ont été piégés par la vague de dix mètres qui a déferlé dans cette zone, a complété l’agence de presse Kyodo. Les autorités évaluent à quelque 1 200 le nombre de foyers affectés par ce raz-de-marée.

-14h48 : les passagers d’un train portés disparus
Les passagers d’un train, avec un nombre inconnu de personnes à bord, était porté disparu dans la préfecture de Miyagi (nord-est), a rapporté l’agence de presse Kyodo. Le train de la compagnie East Japan Railway circulait à proximité de la gare de Nobiru sur la ligne Senseki reliant les villes de Sendai et Ishinomaki lorsqu’une vague de dix mètres de haut a déferlé, a ajouté l’agence, citant la police.

-15h : 48 personnes, dont 23 collégiens, portées disparues
48 personnes, dont 23 collégiens, étaient portées disparues, selon l’agence de presse Jiji, qui cite la police de la préfecture d’Iwate.

-16h : Immense incendie sur le littoral oriental
Une vaste zone est en flammes sur le littoral oriental, montrent des images tournées depuis un avion militaire. De nombreux bâtiments, dont des habitations, brûlent notamment dans la région de Kesennuma, ville de la préfecture de Miyagi voisine de Sendai et peuplée de 74 000 habitants.

-16h12 : Retour à la normale dans la centrale de Fukushima n°1
La situation devrait vite revenir à la normale à la centrale nucléaire de Fukushima autour de laquelle 6 000 habitants ont été appelés à évacuer en raison d’une baisse inquiétante du niveau des eaux de refroidissement, a affirmé samedi l’agence Jiji.

-16h20 : l’armée japonaise prête à envoyer 300 avions et 40 navires
Le ministère de la Défense est prêt à envoyer 300 avions et 40 navires pour participer aux secours dans le nord-est du Japon, a rapporté l’agence de presse Kyodo. Le commandant en chef de l’armée, le général Ryoichi Oriki, a annoncé que les Forces d’autodéfense (nom de l’armée au Japon) et les forces américaines stationnées dans l’archipel avaient formé un groupe de liaison pour organiser les opérations.

-16H32 : Rupture d’un barrage dans le nord-est du Japon, maisons emportées
Un barrage s’est rompu dans la préfecture de Fukushima (nord-est) et des maisons ont été emportées, a rapporté samedi l’agence Kyodo.

-16h36 : Au moins 310 morts, selon la police
Le séisme et le tsunami qui ont frappé le Japon ont fait au moins 310 morts et 350 disparus selon les données fournies par la Police, un nouveau bilan provisoire établi un peu moins de dix heures après le violent tremblement de terre.

-17h23 : Au moins 337 morts, 627 blessés, et 531 disparus (police)
Le séisme et le tsunami qui ont frappé le Nord-Est du Japon ont fait au moins 337 morts et 531 disparus, selon les données fournies par la police, un nouveau bilan provisoire établi une dizaine d’heures après le puissant tremblement de terre. « Le nombre de personnes tuées est considérable », a déclaré à la presse le porte-parole du gouvernement, sans cependant citer de chiffres. Environ 627 blessés ont par ailleurs déjà été recensés par la police. Selon l’agence Kyodo, le bilan de la catastrophe s’élèverait probablement à plus de 1000 morts.

-18h14 : un 2ème train porté disparu
Un deuxième train était porté disparu vendredi après le passage d’un tsunami dans la préfecture d’Iwate (nord-est, a rapporté l’agence de presse Jiji, sans préciser s’il s’agissait d’un train de passagers ou de marchandises. Quelques heures avant, les passagers d’un train, avec un nombre inconnu de personnes à bord, était porté disparu dans la préfecture de Miyagi (nord-est), a rapporté l’agence de presse Kyodo. Ce train de la compagnie East Japan Railway circulait à proximité de la gare de Nobiru sur la ligne Senseki reliant les villes de Sendai et Ishinomaki lorsqu’une vague de dix mètres de haut a déferlé, a ajouté l’agence, citant la police.

-18h40 : Risque de fuite dans la centrale de Daiichi, incendie maîtrisé dans celle d’Onagawa

La pression à l’intérieur d’un réacteur de la centrale nucléaire de Daiichi, dans le nord-est du Japon, a augmenté, ce qui pose un risque de fuite, rapporte l’agence de presse Jiji samedi. Les habitants du voisinage de la centrale ont reçu ordre d’évacuer. L’incendie qui s’était déclaré dans une autre centrale, à Onagawa, est maîtrisé, a par ailleurs déclaré l’AIEA.

-19h30 : Obama a « coeur brisé », il envoie un 2e porte-avion
Le président américain Barack Obama a annoncé vendredi lors d’une conférence de presse qu’un deuxième navire porte-avions américain était en route pour aider le Japon, assurant que les ravages provoqués par le tsunami « brisent le coeur ». La président a expliqué avoir présenté ses condoléances au Premier ministre du Japon Naoto Kan avec lequel il s’est entretenu par téléphone, et lui avoir promis « toute l’aide nécessaire ».

-19h36 : au moins 351 morts, 547 disparus (Ma version de faits est celle qu’il y a plus de 1200 morts, plus de 3000 blessés et 80 000 disparus d’après les sources que j’ai)
Le séisme et le tsunami qui ont frappé le Nord-Est du Japon vendredi ont fait au moins 351 morts et 547 disparus, selon les données fournies par la police, un nouveau bilan provisoire établi plus de onze heures après le puissant tremblement de terre. »Le nombre de personnes tuées est considérable », a déclaré à la presse le porte-parole du gouvernement. Selon l’agence Kyodo, le bilan de la catastrophe s’élèverait probablement à plus de 1000 morts.

-20h06 : nouvelle forte réplique
Alors qu’il est 4h, samedi matin, heure locale, un nouveau violent séisme de 6,6 a lieu dans la préfecture de Niigata, au nord-ouest du Japon, sur la façade opposée à la côte Pacifique dévastée plus tôt.

-20h22 : fermeture des ports
Tous les ports de l’archipel ont été fermés vendredi et le déchargement des cargaisons a été interrompu, ont fait savoir des agents maritimes. Ils resteront fermés pour une courte période, le temps d’évaluer les dégâts.

-20h35 : demande d’une aide étrangère limitée
Les autorités japonaises ont requis l’aide d’un nombre limité d’équipes de secours étrangères, a déclaré la porte-parole de l’OCHA (Bureau de la coordination des affaires humanitaires), l’agence de l’Onu spécialisée.

-21h40 : 378 morts et 584 disparus
Le séisme et le tsunami qui ont frappé le Nord-Est du Japon vendredi ont fait au moins 378 morts et 584 disparus, selon les chiffres fournis par la police, un nouveau bilan provisoire établi plus de treize heures après le puissant tremblement de terre. Environ 950 blessés ont par ailleurs déjà été recensés par la police. Le décès de 178 personnes a été confirmé dans différentes régions. Vendredi soir (heure française), la police établissait à environ 1000 le nombre total de morts et de disparus.

-22h15 : la ville de Kesennuma ravagée par les flammes et les eaux
La ville de Kesennuma, près de Sendai dans le nord-est du Japon, est la proie d’importants incendies, et un tiers de sa superficie a été submergé par letsunami, rapporte l’agence de presse nippone Jiji.
Cette ville, important port de pêche de 74.000 habitants, se trouve dans la préfecture de Miyagi.-

22h59 : Séisme au Japon: inquiétude autour d’une centrale nucléaire où la radioactivité a fortement augmenté. L’inquiétude est vive autour de la centrale nucléaire de Fukushima (nordest). Un niveau de radioactivité 1000 fois supérieur à la normale y a été détecté, selon les médias.

sources : http://www.lemonde.fr/ / NOAA / USGS

 

 

(804)

Laissez un message