Dernières Infos

La Niña influence l’Europe et cet hiver s’annonce froid dans un contexte de crise énergétique

credit Pixabay License

Selon le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT), les températures risquent de baisser fortement durant les mois de novembre et de décembre. Bien qu’il soit “extrêmement difficile” de prévoir la météo aussi longtemps à l’avance, le phénomène météorologique La Niña pourrait bien avoir une incidence sur les températures. Voilà donc une première mauvaise nouvelle pour ceux qui cherchent à faire des économies sur leur facture de gaz cet hiver.

C’est un phénomène climatique méconnu du grand public qui a pourtant des conséquences très concrètes sur son mode de vie. La Niña a pour origine une anomalie thermique des eaux équatoriales de surface de l’océan Pacifique, avec des répercussions sur le cycle des précipitations et le climat de certaines régions du globe. Et notamment des vagues de froid importantes, comme cela pourrait être le cas en Europe cet hiver.

Avant d’aller plus loin, le CEPMMT lance un avertissement: il est “notoirement difficile” de prévoir à l’avance la “gravité” de l’hiver. Toutefois, selon le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme, en raison d’une zone de haute pression, les mois de novembre et de décembre risquent bien d’être plus frais et secs que d’habitude.

« Alors que la température augmente partout sur le globe, l’Asie centrale restera froide pour l’instant. Dès que nous commencerons à avoir des vents d’est, cet air sibérien se déplacera sur l’Europe et fera chuter la température – c’est le risque auquel nous sommes confrontés surtout au début de l’hiver », explique Carlo Buontempo, directeur du service des changements climatiques Copernicus.

Normalement active tous les 2 à 7 ans, la Niña se manifeste pour la troisième année d »affilée.

« Nous allons voir ces extrêmes, ces extrêmes vont s’aggraver certainement au cours de notre vie, nous allons devoir nous attendre à ce que les choses deviennent considérablement plus sévères… », détaille Dave Throup, expert météo britannique.

La Niña intervient dans un contexte très difficile pour s’approvisionner en gaz ou en électricité. En cas d’hiver très froid, des pénuries ne sont pas à exclure en Europe. Et des gestes aussi simples que préparer une tasse de thé pourrait désormais coûter bien plus cher.

« Nous avons traversé la guerre et le rationnement et nous traverserons cet hiver. Mais je pense que pour les 6/8/9 prochains mois, ça va être très difficile… », s’inquiète Eileen O’keefe, habitante de Londres.

Alors que se passera-t-il dans les semaines qui arrivent ? Pour l’instant impossible de le savoir avec certitude. Mais les premières données suggèrent une forte probabilité d’un hiver extrêmement froid. « La Niña a tendance à perturber les vents d’ouest, créant des hautes pressions sur l’Europe, ce que les modèles indiquent pour le début de l’hiver. Tous ces modèles montrent une pression plus élevée que d’habitude au début de l’hiver en Europe. « Le fait que tous les modèles montrent une perturbation des flux d’ouest nous donne une certaine confiance ».

M. Buontempo a déclaré que si les prévisions étaient correctes, les températures plus froides augmenteraient le recours au gaz, tandis que des conditions plus calmes et plus sèches réduiraient la contribution de l’énergie éolienne et hydroélectrique. L’énergie solaire serait également stimulée si les prévisions étaient correctes, a-t-il ajouté.

La seule bonne nouvelle est que dans une année typique de La Niña, les modèles météorologiques ont tendance à changer au milieu de l’hiver pour apporter des vents d’ouest plus chauds pour la seconde moitié de la saison, a déclaré M. Buontempo. Buontempo a déclaré que les températures de la mer plus élevées ne réchaufferaient pas l’Europe si le vent changeait et apportait de l’air plus froid d’Asie centrale et de Sibérie.

Vous pouvez retrouver les prévisions saisonnières de Thibaud ici qui vont dans le même sens :
Tendances saisonnières pour l’automne 2022, hiver 2022-2023, printemps 2023

et également de Terra Projects ici : L’hiver 2022-2023

Adaptation Terra Projects

sources : https://fr.euronews.com/ / https://www.7sur7.be/ / https://www.theguardian.com/

(1103)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :