Dernières Infos

Pluviométrie exceptionnelle, les épisodes méditerranéens de l’automne 2019 se ressemblent et se succèdent

Des intempéries ont touché la ville de Cannes (Alpes-Maritimes), le 23 novembre 2019. (MAXPPP)

Depuis la mi-octobre, plusieurs épisodes méditerranéen touchent la bassin occidental de la méditerranée impactant durement la France, l’Italie, l’Espagne et les pays du Maghreb.

Ici nous allons nous concentrer sur ce qui s’est passé en France

Dès le 22 octobre, le 1er épisode méditerranéen a touché le Languedoc Roussillon, et la Région PACA. Les intempéries qui ont touché le sud de la France dans la nuit de mardi 22 à mercredi 23 octobre s’expliquent par le terme d’épisode cévenol ou d’épisode méditerranéen. « Au début de l’automne, la température de la mer est très élevée et l’air qui s’en dégage est donc chaud et humide. Plus l’air est chaud, plus il peut contenir d’humidité ». Avec un vent du sud, « cet air chaud et instable va être poussé vers le relief et monter en altitude. Et en refroidissant, l’air ne peut plus contenir autant d’humidité ». Un phénomène de condensation se met en place, des nuages se gorgent d’eau et sont bloqués par les montagnes. « Les pluies peuvent durer trois jours non-stop ». Cela provoque la montée des eaux, des glissements de terrain et des inondations en ville. Ce genre d’épisode peut arriver partout sur le pourtour méditerranéen. « On parle d’épisode cévenol pour les Cévennes ou bien méditerranéen quand ça touche le Languedoc, le Roussillon, la Provence ou la Corse ». De très fortes inondations et de nombreux dégâts sont à déplorer sur le Languedoc Roussillon. Des records de précipitations ont lieu sur la région de Béziers : plus de 240 mm sur l’épisode entier à Béziers, donc c’est des précipitations exceptionnelles pour la région. Cet épisode fera 3 victimes.

Un épisode méditerranéen intense a concerné le sud-est de la France les 22 et 23 octobre. Les orages ont été diluviens, notamment sur l’est de l’Aude, des Pyrénées-Orientales et sur l’Hérault. La région de Béziers a été particulièrement concernée.

Ceci n’est pas un nouveau phénomène :

Malgré les conséquences toujours plus impressionnantes, et dramatiques, l’image de Météo France montre qu’en 60 ans le nombre de jours annuels de précipitations diluvienne dans le sud-est méditerranéen a diminué. Selon ce rapport : « Depuis 1958 : pas de tendance d’évolution du nombre d’épisodes, qui reste marqué par une forte variabilité inter-annuelle ».

Pas d’évolution donc sur les 60 dernières années.

L’histoire de cette région est marquée par des extrêmes météorologiques. Au point où la notion de changement climatique est habituellement présente dans la population, depuis plusieurs siècles.

« D’emblée, il convient de souligner le caractère permanent du sentiment de « changement » météorologique au cours des cinq derniers siècles. Les bases de données établies pour différentes régions de France attestent toutes, statistiques à l’appui, la certitude de nos ancêtres d’avoir assisté, à un moment ou à un autre, à un dérèglement général du climat.

Ici les pluies sur le Var :

Cependant, cette année, la méditerranée bénéficie d’une mer surchauffée suite à un été très chaud. Ceci expliquant certainement cela. 

Le 14 et 15 novembre 2019, une dépression s’est creusée à nouveau en Méditerranée et a remonté des Baléares vers la Provence en apportant une forte dégradation pluvio-orageuse en région PACA. En progressant vers le nord, la masse d’air humide et instable a rencontré de l’air de plus en plus froid et la neige est tombée à très basse altitude entre le Massif-Central et les Alpes.

Le 14 et 15 novembre 2019

Le 22 au 24 novembre 2019, un nouvel épisode touche les Cévennes et la région Paca. Le Var et les Alpes Maritimes sont mis en vigilance rouge. De très nombreux inondations ont lieu autour de l’Argens. Dans le Var et les Alpes-Maritimes, les cumuls de pluie ont pu atteindre 200 à 250 mm, soit l’équivalent de deux mois de précipitations. Les orages actifs localement peuvent accentuer les précipitations. Cet épisode est toujours dramatique en faisant 2 victimes.

Un épisode méditerranéen intense a touché les Cévennes, le Var, les Alpes-Maritimes et la Ligurie et le Piémont en Italie du 22 au 24 novembre. Des crues remarquables et des inondations très importantes se sont produites. Dans ce contexte de violent flux de sud le déclenchement de précipitations orographiques en Cévennes s’est effectué dès la matinée du 22 novembre. Dans le même temps, ces vents de sud ont advecté une masse d’air chaud et humide en basse couche, à la fois en direction du Languedoc et de la Provence, jusqu’en plaine du Pô en Italie. Le contexte est resté favorable, 24h sur les Cévennes, plus de 36h entre Var et Alpes-Maritimes.
En effet, bloquée par des hautes pressions positionnées sur le centre de l’Europe, la dépression Cecilia, bien qu’en comblement le 23 novembre, s’est enfoncée dans le Golfe du Lion, tout en maintenant un flux maritime sur la Provence et l’Italie et prolongeant donc l’épisode entre l’est de PACA et la plaine de Pô. Sur les Cévennes, l’épisode a atteint son paroxysme dans la nuit du 22 au 23 novembre avec des intensités horaires atteignant 30 mm. Les cumuls totaux relevés ont été conformes à la prévision, compris entre 180 et 300 mm (localement un petit plus dans le secteur de Loubaresse). Ces fortes lames d’eau interviennent après un épisode intense fin octobre et un mois de novembre très humide. Dans ce contexte, avec les sols et les réseaux karstiques saturés, les crues ont été plus importantes. Des départs de crues, parfois importants ont été constatés sur toutes les têtes de bassins : Allier, Tarn, Lot, Loire, Ardèche et ses affluents, Lignon, Gardons, Hérault amont, etc. Les crues de référence de décembre 2003 ont localement été atteintes, notamment sur la Loire vellave ou le Lignon du Velay.

Sur la Provence, où l’épisode a été plus durable, ne se terminant qu’en cours de journée du 24 novembre, les lames d’eau ont été très conséquentes, dépassant localement les 250 mm sur l’ensemble de l’épisode. En 24h, au plus fort de l’épisode pluvieux, des lames de 200/220 mm ont été enregistrées. Les inondations ont été nombreuses et très importantes entre le Var et les Alpes-Maritimes. Ainsi, plusieurs cours d’eau de ces deux départements ont atteint des niveaux remarquables tels que la Siagne, le Loup, le Giscle, l’Argens et la Nartuby
Sur l’Argens, tristement célèbre pour sa crue dévastatrice de juin 2010, une hauteur de 7.19 m a été atteint à Roquebrune, soit un niveau très supérieur à celui de la crue de référence de novembre 2011 et à 50 cm seulement de la crue record de juin 2010.

La carte des pluies et des orages ce samedi 23 novembre 2019. On voit bien la dépression centrée sur le littoral atlantique. | WINDY – CEPMMT

Ici épisode du 23 nov 2019

Il a également beaucoup neigé du côté du Mercantour, au-dessus de 1 700 mètres d’altitude. On y attendait jusqu’à un mètre de neige, ce qui a entraîné un risque important d’avalanches dans les Alpes-Maritimes. Ceci est toujours lié à une dépression qui se crée en Méditerranée et qui fait remonter des masses d’air chaud et humide. Le contraste entre ces basses couches chaudes qui s’évaporent et celles plus froides en altitude – liées à la saison – entraînent des orages et de fortes précipitations. Ces orages sont, en plus, stationnaires, c’est-à-dire qu’ils restent un certain temps au-dessus d’un même endroit.

L’épisode méditerranéen n’est pas lié au réchauffement climatique selon un expert. L’ « épisode méditerranéen » qui a provoqué des pluies diluviennes et des inondations dans le Midi résulte de la conjonction de plusieurs facteurs mais n’a rien d’exceptionnel et ne peut être attribué au réchauffement climatique, explique Jean-Pierre Hameau, prévisionniste à Météo France.

sources : https://actualite.lachainemeteo.com / https://www.francetvinfo.fr / https://www.agoravox.fr/ / https://actualite.meteoconsult.fr/ / https://www.francetvinfo.fr / https://www.bfmtv.com / https://www.ouest-france.fr / http://www.keraunos.org / http://www.leparisien.fr / http://www.keraunos.org

(331)

Laissez un message

Laissez un message