Essaims de séismes sur le volcan Cumbre Vieja à La Palma : Que se passe t-il ?

Le Cumbre Vieja, en français : « Vieux sommet », est un volcan d’Espagne qui se situe dans l’archipel des Canaries, dans le sud de l’île de La Palma. La montagne est de forme allongée, orientée nord-sud, en forme de triangle pointant vers le sud et culminant à 1 949 mètres d’altitude.

Ce volcan est connu à cause d’un documentaire sensationnaliste diffusé en l’an 2000 par la BBC. Bien que ce documentaire et ceux qui ont suivi nagent dans le sensationnalisme, la fiction pourrait très bien rejoindre la réalité. La polémique a été lancée par une poignée de scientifiques anglais, peu scrupuleux, et de journalistes avides de sensationnel, dans une émission conçue par la BBC et diffusée en Angleterre il y a 17 ans. Cependant la nature peut surprendre.

La fiction : Et si demain un tsunami de 650 mêtres avait lieu dans l’océan antlantique ? Eh bien ce n’est pas de la fiction, cette énormité géologique pourrait avoir lieu, et réduire les USA et tous les pays d’Amérique à l’état de pays du tiers monde. Cette apocalypse pourrait avoir lieu à cause du volcan Cumbre Vieja à La Palma qui montre des signes très inquiétants. Cette horreur peut arriver d’un moment à un autre, le seul problème c’est qu’on ne sait pas quand, demain ou dans 1000 ans.

Les scientifiques ont appris qu’une éruption mènera à un effondrement du volcan dans l’océan. Des trillions de tonnes de roche tomberont dans la mer, envoyant  un méga tsunami créer une ondulation géante à travers l’Océan Atlantique vers les Amériques à une vitesse estimée de 720 kilomètres/ heure. Cela prendra approximativement huit heures pour atteindre les Etats-Unis. Il y aura peu d’avertissement de l’effondrement du volcan autre que l’éruption lui-même signifiant une possibilité imminente. Le Maroc, l’Espagne et les cotes Européennes de l’Atlantique pourraient également être touchées selon ce scénario.

La Réalité Scientifique :  les Iles Canaries ont connues moins d’une dizaine de déstabilisations massives (quelques dizaines de km³) depuis 2 Ma. La récurrence de ces évènements est de l’ordre de quelques centaines de milliers d’années pour chaque île, et notamment La Palma et El Hierro, qui sont les deux îles en pleine croissance volcanique, donc à priori les plus instables. Un réseau de failles et fissures s’est ouvert le long de la Cumbre Vieja (chaîne volcanique récente du sud de La Palma, culminant à quasiment 2000 m) lors de l’éruption de 1949. Ce phénomène est classique pour les éruptions fissurales basaltiques. La menace n’est donc pas réelle pour l’instant et certainement pour des milliers d’années à venir. En cas d’éruptions importantes et prolongées au sud de La Palma, des déstabilisations secondaires ne sont pas à exclure. 

Le Présent :  L’installation du réseau sismique des Canaries (INVOLCAN) commence à La Palma.

Ce réseau s’ajoute à celui existant de l’Institut Géographique National (IGN).

La collaboration scientifique est particulièrement nécessaire en période de réactivation volcanique. Nous sommes heureux que La Palma soit surveillée par ces deux institutions.

Nous rappelons également à nos adeptes l’importance de toujours être guidée par des informations officielles. Les îles Canaries ont un réseau de surveillance avec une amélioration continue et avec des scientifiques de premier niveau avec des années d’expériences. Info Actualidad-Volcan-AVCAN

Une augmentation notable d’essaims de séismes sont à noter depuis environ 90 jours :

Depuis les 15 derniers jours :

Ces séismes se situent entre 17 et 33 kilomètres de profondeur. Des magnitudes sur l’échelle de Richter et supérieure sont de 1,5 à 2,1.

L’essaim sismique de La Palma vu en trois dimensions :

Juan Ramón García Martel, informaticien aux Iles Canaries, a réalisé une animation des seismes enregistrés à Cumbre Vieja avec un programme de Google Earth. Il a consacré de nombreuses heures de son temps libre à recréer des événements sismiques pour aider à augmenter la connaissance volcanique des îles Canaries. Et l’essaim sismique enregistré à Cumbre Vieja depuis samedi 7 octobre 2017 a été son dernier travail. 

«J’ai beaucoup travaillé sur les tremblements de terre et la sismicité des différentes îles, ainsi que sur de nombreuses reconstitutions audibles où vous pouvez entendre le son des tremblements de terre sur le web», dit-il. « C’est une animation très didactique, il est prévu que la personne qui voit ces graphiques puisse avoir une idée de la façon dont la sismicité se produit, comment elle va d’un endroit à l’autre; cela nous permet d’approcher ce phénomène et de voir graphiquement ce qui se passe d’une manière didactique », dit-il. source : http://www.eldiario.es/

Selon L’IGN, la réactivation des seismes n’est pas surprenant, cela a déjà été observé sur El Hierro. Selon Carmen Lopez : « bien qu’il y ait presque 48 heures d’inactivité, cela ne signifie pas que l’essaim est fini », a-t-elle dit. 

Elle explique que «la zone de localisation est la même que la précédente, peut-être un peu plus superficielle, et puisque nous avons installé trois nouvelles stations, cela change un peu en cet endroit». Elle a ajouté que «l’énergie sismique impliquée dans ce rebond est très faible, inférieure à celle du 9 octobre et pour finir en une série, il faut attendre quelques heures voire plusieurs jours». « Cette nouvelle situation est interprétée comme faisant partie de la même activité qui a conduit à la série qui a commencé le 8 octobre « .

En ce qui concerne les déformations possibles du sol dans certaines parties de l’île en raison de la pression du magma, Carmen López a déclaré que « dans notre réseau GPS, qui a été installé à La Palma depuis plusieurs mois, et forme une série longue et stable, nous ne voyons aucune déformation du terrain; il y a des déformations saisonnières ou instrumentales, associées aux changements du système de référence, mais dans l’analyse que nous faisons très détaillée jour par jour, nous n’avons pu identifier aucune déformation dans aucune des stations. « Nous continuons à faire l’analyse quotidiennement et pour l’instant nous n’avons pas pu identifier de déformation », a-t-elle dit. 

Cependant, elle a reconnu que «chaque réseau est différent et, de toute façon, je pense que nous faisons tous une réévaluation continue et que nous devons attendre un peu plus longtemps pour être sûr à 100% s’il y a des déformations».  source : http://www.eldiario.es/

À la suite de l’essaim sismique enregistré au sommet de la Palma, les îles Canaries, depuis le 7 octobre 2017, L’Institut Volcanologique des Canaries (involcan) est en train de procéder au renforcement du programme de surveillance volcanique de la palma, du Cumbre Vieja. Involcan attend de recevoir de nouveaux capteurs sismiques pour renforcer le réseau sismique des Canaries à La Palma.

Cependant l’activité sismique enregistrée aux Canaries ces derniers jours est différente de la normale. « Un essaim similaire n’a jamais été enregistré » puisque des stations spécialisées récentes ont été installées sur ces îles. Bien que l’Institut de volcanologie des îles Canaries a dit que c’était un phénomène « absolument normal », María José Blanco, directeur de l’IGN aux Canaries, estime que « ce n’est pas anormal, mais pas normal »

Ce volcan reste sous surveillance, et à suivre…

Autres infos sur le Cumbre Vieja

Traduction et Adaptation de la Terre du Futur

(1847)

facebook-profile-picture

Author: Admin

Laissez un message