Dernières Infos

Dr. David Hathaway prédit un cycle solaire le plus faible depuis plus de 100 ans

cycle solaire 24

cycle solaire 24« Le Soleil entre dans un nouveau cycle d’activité qui devrait connaître son apogée en mai 2013. Cette période, pourrait être l’occasion de tempêtes solaires jusqu’alors inconnues de nos sociétés modernes. » C’est en ces termes que nous annonçaient certains sites internet ou revues spécialisées en 2010. Et pourtant, ce maximum solaire annoncé sera très probablement très faible. Du jamais vu depuis plus de 100 ans.

NASA Dr. David Hathaway prédit que le cycle solaire 24 sera à son maximum à la mi-  2013 à environ 75.


 


 

Le physicien solaire à la NASA David Hathaway Radioamateurs a dit à la réunion radioamateurs de Huntsville en août que le cycle solaire 24 sera probablement la plus petite depuis  au moins 100 ans, en termes de nombre de taches solaires maximales. Mais il dit qu’il est trop tôt pour savoir si ce cycle est un précurseur de ce que certains scientifiques prédisent d’être «la mort de taches solaires» ou un «petit âge glaciaire».

Dans un discours intitulé «Le ciel ne tombe pas », Hathaway a expliqué pourquoi  les prédictions des «fusées tueuses » capables de provoquer des perturbations massives sont pas susceptibles de se produire – en raison surtout de trop peu de taches solaires. Dans le même temps, a-t-il dit, les prédictions des cycles avenir avec aucune taches solaires – basée sur des observations à ce jour – sont prématurée parce que les « disparus » activité est associée avec le pic du cycle des taches solaires, qui n’est pas encore là.

La prévision actuelle d’Hathaway est que le cycle 24 devrait culminer à un maximum d’environ 75 à la mi-2013, le plus bas de la pointe dans le siècle passé. Et tandis qu’il affirme qu’il est trop tôt pour prévoir complètement  le cycle 25, il estime qu’il pourrait être encore plus faible que le cycle actuel. Il admet, cependant, que «chaque fois que vous venez avec un modèle, vous trouverez un problème et que vous avez à retourner à la planche à dessin. »

Les dernières estimations évoluent dans le sens de moins de 60 tâches solaires. En temps normal, dans un cycle solaire classique, on peut dénombrer plusieurs centaines de tâches solaires à son maximum. L’impact du peu de tâches solaires s’est déjà réalisé par le passé par des périodes dénommées Dalton (1800-1830) ou Maunder (1600-1750). Ce sont des périodes météorologiques « froides » sur Terre.

sources : http://www.news.urc.asso.fr/ / source italique : http://www.notre-planete.info

cycle solaire 24

(174)

Laissez un message