Dernières Infos

Le champ magnétique terrestre s’affaiblit progressivement dans une zone allant de l’Afrique à l’Amérique du Sud

On pense que le champ magnétique est généré par un océan de fer liquide surchauffé et tourbillonnant qui constitue le noyau externe de la Terre. (Medialab ESA / ATG)

Le champ magnétique terrestre s’affaiblit progressivement dans une zone qui s’étend de l’Afrique à l’Amérique du Sud, et des scientifiques tentent de comprendre le pourquoi.
Cet affaiblissement provoque également des perturbations techniques dans certains satellites en orbite autour de la Terre.

Les scientifiques utilisent les données de la constellation Swarm de l’Agence spatiale européenne pour améliorer notre compréhension de cette zone, connue sous le nom d’«anomalie de l’Atlantique Sud». Le champ magnétique terrestre protège l’humanité des radiations spatiales et des particules surchargées émanant du soleil.

Ce champ est loin d’être statique et varie à la fois en force et en direction. Par exemple, des études récentes ont montré que la position du pôle magnétique nord change rapidement.

Au cours des 200 dernières années, le champ magnétique a perdu environ 9% de sa force en moyenne mondiale. Une grande région d’intensité magnétique s’est développée entre l’Afrique et l’Amérique du Sud et est connue sous le nom d’anomalie de l’Atlantique Sud.

De 1970 à 2020, l’intensité minimale du champ dans cette zone est passée d’environ 24000 nanoteslas à 22000, tandis que la zone de l’anomalie a augmenté et s’est déplacée vers l’ouest à un rythme d’environ 20 km par an.

Au cours des cinq dernières années, un deuxième centre d’intensité minimale a émergé au sud-ouest de l’Afrique – indiquant que l’anomalie de l’Atlantique Sud pourrait se diviser en deux cellules distinctes.

Selon l’ESA, le champ magnétique est généré par un fer liquide extrêmement chaud tourbillonnant qui comprend le noyau externe de la planète – qui est à environ 3000 kilomètres sous nos pieds.

 » Le nouveau minimum oriental de l’anomalie de l’Atlantique Sud est apparu au cours de la dernière décennie et ces dernières années se développe vigoureusement « , a déclaré Jürgen Matzka dans un communiqué.

« Nous sommes très chanceux d’avoir les satellites Swarm en orbite pour enquêter sur le développement de l’anomalie de l’Atlantique Sud. Le défi consiste maintenant à comprendre les processus au cœur de la Terre qui entraînent ces changements.  »

L’anomalie de l’Atlantique Sud fait référence à une zone où notre bouclier protecteur est faible. Dans la vidéo de Division of Geomagnetism, DTU Space ci-dessous, les points blancs sur la carte indiquent les événements individuels lorsque les instruments Swarm ont enregistré l’impact du rayonnement d’avril 2014 à août 2019. Le fond est la force du champ magnétique à l’altitude du satellite de 450 km.

On spécule que l’affaiblissement actuel du champ magnétique est un signe que la Terre se dirige vers une inversion des pôles.

Le mystère de l’origine de l’anomalie de l’Atlantique Sud reste à résoudre. Cependant, une chose est certaine: les observations de champ magnétique de Swarm fournissent de nouvelles perspectives passionnantes sur les processus de l’intérieur de la Terre.

Adaptation Terra Projects
sources : https://strangesounds.org/

(459)

Laissez un message