Dernières Infos

L’Agence spatiale européenne projette une base lunaire construite en impression 3D

Il y a quelques temps, nous parlions de l’hypothèse de la construction d’une base lunaire par impression sur la Lune. Voyez ici quand la science fiction pourrait devenir réalité.

Présenté au début de l’année 2013, le projet de base lunaire de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) se concrétise. Une nouvelle vidéo présente en images de synthèses le processus de construction des habitacles réalisés en impression 3D à partir de poussière de Lune.

 

 

Les avancées technologiques réalisées au cours des derniers siècles dans le domaine de l’astrophysique laissent entrevoir de nouvelles perspectives pour l’exploration spatiale. De ce fait, certains projets autrefois relégués à l’ordre de la science-fiction, sont désormais tangibles.

Parmi ces nouvelles perspectives, on compte bien sûr la construction d’une base habitable sur la Lune. Le projet est dirigé par l’Agence Spatiale Européenne (ESA), associée au cabinet d’architecture Foster + Partners.

Présenté pour la première fois en janvier 2013, il prévoit de construire des habitats lunaires en utilisant les techniques d’impression 3D et la matière première disponible sur place à savoir : la poussière de la Lune. Un igloo de poussière de Lune Plus d’un an après, l’idée continue de suivre son cours.

Ce jeudi 6 novembre 2014, l’ESA a publié une vidéo présentant en images de synthèses le processus de construction de la base lunaire. Ses habitats se présentent sous une forme de dôme. Pour chacun d’entre eux, un module cylindrique sera transporté depuis la Terre par un alunisseur. Une fois déposée sur le sol lunaire cette structure sera en quelque sorte gonflée pour déployer un igloo qui servira de support de base.

De part et d’autre de ce dôme seront installés plusieurs robots d’impression 3D capables de réaliser en surface une enveloppe à cellules fermées constituée de sol lunaire. L’objectif de cette couche est de protéger efficacement contre les radiations solaires, les impacts de météorites et les grandes fluctuations de température. « L’impression 3D offre un moyen potentiel de faciliter la colonisation lunaire en réduisant la logistique terrestre » explique dans un communiqué Scott Hovland de la Direction des Vols Spatiaux Habités de l’ESA.

En effet, cette méthode permet de résoudre le problème du transport de matériaux, récurrent pour ce genre de mission. Le défis : construire un bâtiment entier en seulement une semaine Pour le moment, le temps d’élaboration d’un habitacle a été évalué aux alentours de trois mois.

Toutefois, les chercheurs s’attèlent à accélérer leur protocole. « Notre imprimante actuelle permet de construire environ 2 m par heure, la prochaine génération devrait permettre d’atteindre 3,5 m par heure et de construire un bâtiment entier en une semaine »  indique Xavier De Kestelier, spécialiste en modélisation de Foster + Partners. Chaque structure pourra accueillir quatre personnes. Si tout se déroule comme prévu, la base devrait être fonctionnelle d’ici environ 40 ans.

source : http://www.maxisciences.com/

(120)

Laissez un message

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Aidez nous à rester en ligne – Help us keep the lights on

La publicité nous aide à raconter les histoires d’hier, d’aujourd’hui et de demain. 

Soutenez-nous en désactivant votre adblocker sur notre site.

__________________

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Advertising help us tell the stories of yesterday, today, and future.

Support us by disabling your adblocker on our site.

Mettez en Pause AdBlocker sur Terra Projects – Disable AdBlocker on Terra Projects

(120)

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
%d blogueurs aiment cette page :