Dernières Infos

Et si les tsunamis étaient plus fréquents dans l’Atlantique Nord que nous le pensions jusqu’à aujourd’hui ?

C’est ce qu’on peut lire dans le Sun Ecosse ce qui suit : Les scientifiques craignent que les tsunamis et ces vagues meurtrières soient « plus communs » qu’on ne le pensait.

Les vagues géantes et meurtrières dans l’Atlantique Nord représentent un risque plus grand pour la vie britannique que tout le monde l’avait imaginé auparavant ! Les tsunamis meurtriers qui se dirigent vers l’Ecosse pourraient sembler farfelus, mais une nouvelle étude indique que c’est plus courant que ce que les experts pensaient auparavant.

Les scientifiques pensent que trois vagues meurtrières se sont abattues sur le Royaume-Uni au cours des 10 000 dernières années, ce qui pourrait faire craindre une nouvelle.

Nous connaissons déjà l’arrivée d’un tsunami : il y a environ 8 200 ans, le glissement de terrain sous-marin de Storegga au large de la côte norvégienne a déclenché un tsunami de 20 mètres de haut qui a balayé les îles Shetland.

Les experts ont maintenant découvert des preuves de la présence de deux tsunamis supplémentaires, encore plus récents.

Des chercheurs de l’Université de Dundee et de la British Geological Survey ont découvert dans les sables des Shetland qui prouvent que deux tsunamis distincts ont frappé la Grande-Bretagne dans une histoire relativement récente.

 

« Nous avons trouvé du sable âgé de 5 000 et 1 500 ans à plusieurs endroits dans les Shetland, à 13 m au dessus du niveau de la mer », a déclaré le Dr Sue Dawson, de l’Université de Dundee.

« Ces dépôts ont le même caractère sédimentaire que l’événement de Storegga et peuvent donc être liés à l’inondation provoquée par le tsunami. »

M. Dawson utilisera des méthodes de numérisation de pointe pour tenter de comprendre l’origine du tsunami et ses causes.

« Nous utilisons maintenant un scanner à l’université de Dundee pour examiner nos échantillons en détail. Pour la première fois, nous disposerons d’une vue 3D complète des carottes que nous avons extraites du sol, des lacs et des fonds marins. » , » a t-elle expliqué.

« Ce détail nous indiquera la direction dans laquelle la vague se dirigeait, identifiera les éléments présents dans le sable et bien plus encore.

« Ce sera la première fois qu’un niveau de détail aussi important de ces événements préhistoriques du tsunami soit capturé. »

Selon la théorie actuelle, ces deux tsunamis récemment découverts ont été causés par un glissement de terrain sous-marin.

Cela aurait entraîné d’énormes quantités de sédiments vers le fond marin, déplaçant une grande quantité d’eau, ce qui aurait provoqué la naissance d’un tsunami.

Adaptation La Terre du Futur

source : https://www.thescottishsun.co.uk

(540)

Laissez un message

Laissez un message