Dernières Infos

Encelade possède les six éléments essentiels à la vie

Encelade, la lune de Saturne recouverte de glace. Crédit : NASA

La réanalyse de grains de roche glacée provenant d’un anneau de Saturne – alimenté par les panaches de glace de sa lune Encelade – a révélé la présence de phosphore, le seul élément essentiel à la vie qui n’avait pas encore été repéré.

Encelade, la lune de Saturne, produit du phosphore, ce qui signifie que cette lune glacée contient tous les éléments essentiels à la vie telle que nous la connaissons.

Toute forme de vie sur Terre contient six éléments clés : le carbone, l’hydrogène, l’azote, l’oxygène, le phosphore et le soufre. L’existence connue de ces éléments, à l’exception du phosphore, sur Encelade, combinée à un océan liquide et à un noyau chaud, avait déjà fait de cette lune l’un des endroits les plus propices à la vie.

Les scientifiques travaillant avec des données provenant de sondes envoyées dans l’espace ont découvert quelque chose d’encore plus intriguant : des composés organiques lourds contenant des centaines d’atomes disposés en anneaux et en chaînes. Ce sont les molécules organiques les plus complexes découvertes jusqu’ici sur Encelade. Elles peuvent faire de la lune l’endroit le plus prometteur de notre système solaire pour rechercher la vie au-delà de la Terre.

« Ce que nous savons aujourd’hui, c’est qu’Encelade est un endroit exceptionnel pour aller chercher la vie, et qu’il peut y avoir des molécules organiques présentes dans cet océan », indique Jonathan Lunine de l’Université Cornell.

Découverts par la sonde Cassini pendant la mission de survol de Saturne à la fin de l’année 2005, les jets glacés en éruption d’Encelade ont pour le moins surpris la plupart des scientifiques. Explosant à travers les fissures de la région polaire sud, les jets contiennent de l’eau de mer provenant d’un océan global pris au piège sous la carapace glacée de la lune de Saturne. Au fil des années, les scientifiques ont pu étudier ces jets et calculer la salinité et l’acidité de l’océan, identifier les composés organiques projetés comme le méthane, et déterminer que les évents hydrothermaux fournissent de la chaleur et de l’énergie.

« Cela montre qu’Encelade est plus habitable qu’on ne le pensait auparavant », a ajouté M. Glein, qui étudie la géologie des autres mondes. La recherche, qui a simulé la façon dont les minéraux se dissolvent dans la mer de la lune et a permis aux chercheurs d’estimer la quantité de phosphore sur Encelade, a récemment été publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.

« Les découvertes d’Encelade ont changé l’orientation de la science planétaire », a déclaré Linda Spilker, responsable scientifique du projet Cassini, dans un communiqué. « Le phosphore a un rôle critique dans la vie telle que nous la connaissons ».

Une illustration d’artiste montre Cassini traversant un panache provenant d’Encelade, une lune de Saturne.
NASA

sources : https://www.newscientist.com/ / https://www.nationalgeographic.fr/ / https://mashable.com/

(143)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :