Des martinets déboussolés ?

Les martinets sont des migrateurs transsahariens qui viennent chaque année se reproduire en Europe. Ces grands voyageurs parcourent des milliers de kilomètres chaque année ; ils quittent l’Afrique où ils passent l’hiver, et viennent en Europe pour prendre leurs quartiers d’été.

En un mois, avec une vitesse moyenne de 40 km/h et des étapes de 200-250 km, ils vont parcourir environ entre 4 000 à 6 000 km pour rejoindre l’Afrique. Le Martinet noir arrive fin avril ou début mai de l’équateur pour élever une seule nichée avant de repartir début août.

Mais dans le Sud de la France, aujourd’hui ils sont plutôt rares voir inexistants selon les départements. Que se passe t-il ? et vous chez vous ?

L’acrobate des airs

Le jeune martinet, sitôt sorti du nid, va vivre près d’une année dans les airs, sans se poser une seule fois ! Cet oiseau plutôt petit (16-17 cm de longueur) a une grande envergure (40 cm). Ses ailes effilées lui assurent un aérodynamisme qui fait merveille dans le ciel. Son large bec est aussi une adaptation à la vie aérienne, de même que son sang qui comporte une hémoglobine permettant de fixer davantage d’oxygène que d’autres oiseaux. Le martinet peut ainsi voler jusqu’à 3’000 m d’altitude. En migration, l’oiseau atteint 40 km/h; elle dépasse 100 km/h lors des jeux aériens, avec des records mesurés à 200 km/h !

L’air est son seul habitat
Le martinet noir recherche sa nourriture exclusivement en vol. Il capture des quantités importantes d’insectes ailés: mouches et autres diptères, pucerons, hyménoptères (guêpes, abeilles, fourmis ailées, …), scarabées, et même des termites en Afrique. La composition de la nourriture est fortement influencée par l’environnement, la météo et la période de l’année. Les proies pour les jeunes sont stockées dans la gorge et régurgitées périodiquement lors des becquées. Lors des périodes favorables, un couple capture pas moins de 20’000 insectes par jour! Même le matériel pour le nid (tiges, fibres, plumes) est happé au vol et fixé dans la cuvette plate à l’aide de salive. Les martinets non nicheurs se rassemblent le soir et volent ensemble contre le vent, montant dans l’air chaud à haute altitude. Ils n’utilisent à cette occasion que très peu d’énergie. Les forts vents peuvent les faire dériver assez loin. De même, par mauvais temps, les martinets peuvent parcourir plusieurs centaines de kilomètres pour échapper aux fronts dépressionnaires et trouver ainsi leur source de nourriture. Durant ces périodes de disette, les jeunes peuvent abaisser leur température corporelle et survivre une à deux semaines en état de torpeur.

Des oiseaux africains qui nichent en Europe
Les martinets sont plutôt des oiseaux africains qu’européens ! En effet, ils séjournent chez nous seulement durant trois mois. Le reste du temps, ils chassent la profusion d’insectes sur le continent africain. Ils repartent d’Afrique australe à la fin du mois de février et arrivent sous nos latitudes à la fin du mois d’avril ou au début mai. Par leurs cris stridents, ils annoncent le retour des beaux jours. A fin juillet ou au tout début du mois d’août, ils repartent déjà!

On se rappelera le phénomène du jaseur Boréal qui est descendu dans les contrés du sud de la France cette année. Cet oiseau d’origine russe descend excessivement rarement aussi bas dans le sud. Les oiseaux utilisent l’orientation des vents pour « s’économiser ». La tendance de l’anticyclone depuis cet hiver est orienté sur l’Islande et le Groenland. Ainsi les vents sont orientés Nord-Est, Sud-Ouest.

Ces oiseaux ont été aperçus pour la dernière fois en 1967 dans la vallée de Tavannes (CH). Ils sont de retour cet hiver et se régalent des pommes accrochées dans les arbres. Ils volent en groupes (jusqu’à plus de 100 individus) et passent quelques fois plusieurs heures dans le même verger. Leur chant est superbe et continu. Ils ne s’effrayent pas de voir des hommes armés (de téléobjectifs !) s’approcher à moins de 3-4 mètres d’eux. Quel plaisir immense d’observer un tel oiseau aux couleurs quasi tropicales !

Notre Jaseur Boréal était encore apperçu le 20/05/05. Au moins 6 jaseurs vendredi ( 20/5 ) à la limite entre le Gapençais et le Champsaur (05) au Lieu-dit Champ du Four (sud du St Philippe). Ils étaient difficiles à dénombrer, étant dispersés dans les rosiers sauvages et les aubépines (et s’en nourrissant). Au cris, il semblait néanmoins que le groupe soit un peu plus important.

Un des mystères entourant les migrations est de savoir ce qui déclenche le départ des oiseaux pour leur voyage.

Plusieurs hypothèses ont été avancées. Un des plus probables stimuli déclencheurs serait la variation de la durée du jour. En effet on sait que les animaux sont sensibles à cette durée. De nombreux cycles hormonaux dépendent d’une horloge interne qui est calibrée par cette variation. Il semble que le déclenchement de la migration ainsi que la prise de poids préalable soient contrôlés par des cycles hormonaux.

D’autres stimuli déclencheurs sont évoqués dont la variation de température, le manque de nourriture, mais aussi l’influence d’autres individus ; en effet le départ des premiers individus entraînerait les autres à les suivre.

En fait il est probable que ce soit un ensemble de stimuli qui soit à l’origine du départ. Les jours se succèdent et les températures restent globalement en dessous des normales saisonnières en cette année 2005. Ce qui expliquerait un retard d’un mois sur la migration. Seuls quelques rares martinets ont été observés.

Notre martinet d’aujourd’hui semble donc avoir du retard, car la plus grosse partie de la migration n’a pas encore eu lieu. Pour confirmer cette hypothèse, un simple témoignage des lecteurs de cet article, nous permettra de confirmer ou de contredire cette idée. Vous citerez le département et l’altitude de votre observation.

Aurait il un rapport entre la présence exceptionnelle du jaseur boréal qui était toujours présent en France le 20 mai 2005 et la rareté du Martinet qui semble vouloir rester très au sud ?

sources : http://www.bretagne-environnement.org/article1103293404 / http://www.birdlife.ch/f/martinetportrait.html /http://membres.lycos.fr/christianrosse/photographie/jaseurs/principal%20jaseurs.htm /http://www.chez.com/gepog/migration/generalites.htm%20/ http://crave.free.fr/jaseurs/obsjaseur_0405.htm

(102)

facebook-profile-picture

Author: Admin