Dernières Infos

L’observatoire de Pulkovo en Russie nous annonce un refroidissement climatique

observatoire de pulkovo

observatoire de pulkovoObservatoire Pulkovo en Russie: « nous pourrions rester dans une période de refroidissement qui pourrait durer entre 200-250 ans »

Les scientifiques du célèbre Observatoire Russe Pulkovo sont convaincus que le monde est entré dans une période de refroidissement de la planète.

Le réchauffement climatique qui a fait l’objet de tant de discussions au cours des dernières années, peut céder la place à un refroidissement global. Selon les scientifiques de l’Observatoire de Pulkovo à Saint-Pétersbourg, l’activité solaire est en déclin, de sorte que la température moyenne annuelle commencera à décliner. Les scientifiques de Grande-Bretagne et des Etats-Unis sont en accord pour dire que les prévisions pour le refroidissement global sont loin d’être sans fondement. Certains experts avertissent qu’un changement climatique peut affecter les projets ambitieux pour l’exploration de l’Arctique qui ont été lancés par de nombreux pays.

 


 

Tout récemment, les experts ont dit que la banquise Arctique devenait plus mince, les journalistes ont relayé l’information du réchauffement climatique, il serait alors possible de faire pousser des oranges dans le nord de la Sibérie. Maintenant, ils disent qu’une période de froid se met en place. Cependant et apparemment, cela ne se produira pas du jour au lendemain selon Yuri Nagovitsyn de l’Observatoire de Pulkovo.

« Les journalistes disent que tout le processus est très simple : Lorsque l’activité solaire diminue, la température descend. Mais en parallèle à l’activité solaire, le climat est influencé par d’autres facteurs, y compris la lithosphère, l’atmosphère, l’océan, et les glaciers. La part de l’activité solaire dans le changement climatique n’est que de 20%. Cela signifie que l’activité du soleil pourrait déclencher certains changements alors que le processus principal du changement climatique se déroule sur la Terre ».

L’activité solaire suit des cycles différents, dont un cycle de 11 ans, un cycle de 90 ans et un cycle de 200 ans selon les commentaires de Yuri Nagovitsyn.

«De toute évidence, l’activité solaire est à la baisse, le cycle de 11 ans n’a pas apporter des changements climatiques considérables, seulement 1-2%. L’impact du cycle de 200 ans est plus grande -. Jusqu’à 50% À cet égard, nous pourrions être dans une période de refroidissement qui dure 200-250 ans. La période de faible activité solaire la plus intense pourrait débuter en 2030-2040, mais il ne sera pas aussi répandue que dans la fin du 17e siècle ». Il aurait même commencé avec le cycle solaire actuel dénommé N°24.

Quelque part, des historiens sont très certainement déjà en train d’écrire les derniers chapitres d’un long livre, « The Rise and Fall of movement Global Warming ». Les nouvelles de Pulkovo, il est d’autant plus important de se concentrer sur la menace réelle d’un monde au refroidissement. Bien qu’il est bon de savoir que les scientifiques ne pensent pas que la période de refroidissement prochaine sera aussi étandue que celle de la fin du 17ème siècle.

Même si les sceptiques disent que le refroidissement global gênera l’exploration de l’Arctique, les experts disent que cela n’arrivera pas. Le changement climatique et l’augmentation de l’épaisseur de la banquise Arctique posent de nombreux obstacles à l’extraction du pétrole et du gaz sur le plateau continental arctique. Alors que les réserves de pétrole et de gaz du plateau arctique sont estimés à des milliards de tonnes, les pays font preuve de plus d’intérêt dans le développement de l’Arctique. Le changement climatique aura également aucune incidence sur la route maritime du Nord, ce qui permet de couper les routes commerciales entre l’Europe, l’Asie et l’Amérique. Commentaires du Professeur Igor Davidenko.

La Russie intensifie ses efforts pour moderniser sa flotte de brise-glace, les brise-glaces de nouvelle génération arriveront dans les années à venir. Il n’y a aucun changement climatique qui sera ainsi en mesure d’empêcher une augmentation du trafic maritime via la Route maritime du Nord.

On voit ainsi l’importance à la Russie d’exploiter ces ressources fossiles en dépit du réchauffement climatique ou bien du refroidissement climatique annoncé par l’observatoire de Pulkovo. Mais l’Obersavoite de Pulkovo semble claire sur l’impact d’un cycle solaire faible et cyclique.

traduction, adaptation de la Terre du Futur

source : http://english.ruvr.ru

(503)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :