Dernières Infos

Le cycle solaire 24 actuel aurait 2 maxis

soleil calme

Quelque chose d’inattendu se passe actuellement sur le soleil. 2013 est censé être l’année du maximum  solaire, le pic du cycle des taches solaires de 11 ans. Pourtant, 2013 est arrivé et l’activité solaire est relativement faible.

Le Nombre de taches solaires sont bien en dessous de leurs valeurs de 2011, et de fortes éruptions solaires ont été très rares depuis de nombreux mois.

Le calme a conduit certains observateurs à se demander si les prévisionnistes ont raté le coche. Le Physicien solaire Dean Pesnell du Goddard Space Flight Center a une explication différente :

 


 

« Ce n’est pas un maximum solaire », suggère-il. « Mais il semble différent de ce que nous attendions, car il y aurait un double pic. »

La sagesse conventionnelle voudrait que les fluctuations de l’activité solaire de va-et-vient comme une simple pendule : à l’extrémité du cycle, il y a une période calme avec quelques taches et quelques éruptions, à  l’autre extrémité, le maximum solaire apporte de grands nombres de taches solaires et des tempêtes solaires. C’est un rythme régulier qui se répète tous les 11 ans.

Or, la réalité est plus complexe. Les astronomes ont compté les taches solaires depuis des siècles, et ils ont vu que le cycle solaire de 11 ans n’est pas parfaitement régulier.

D’une part, l’oscillation de va-et-vient de la numération des taches solaires peut durer de 10 à 13 ans pour s’achever; aussi, l’amplitude du cycle varie. Certains maxima solaires sont très faibles, d’autres très forts.

Pesnell note encore une autre complication: «Les deux derniers maxima solaire, autour de 1989 et 2001, avait non pas un mais deux pics. » L’activité solaire a augmenté, de croisement, puis a repris, en effectuant un mini-cycle qui a duré environ deux ans.

La même chose pourrait se reproduire maintenant. Le comptage des taches solaires a légèrement bondi en 2011, puis a plongé en 2012, et Pesnell attend d’eux qu’ils se redressent à nouveau en 2013: «Je suis à l’aise en disant qu’un autre pic se produira en 2013 et peut-être un dernièr en 2014», prédit-il.

Autre curiosité du cycle solaire, c’est que les hémisphères du soleil n’ont pas toujours culminer en même temps. Dans le cycle actuel, le sud a été à la traîne par rapport au nord. Le second pic, si il se produit, sera probablement en vedette dans un jeu de rattrapage de l’hémisphère sud, avec une hausse dans le sud de l’équateur de l’activité du soleil.

Le Comptage des dernières taches solaires est en deçà des prévisions.

Compte tenu de l’état très faible de l’activité solaire en février 2013, un maximum en mai semble aujourd’hui improbable.

«Nous assistons peut-être ce qui se passe lorsque vous souhaitez prédire une simple amplitude  et le Soleil répond par un double pic», commente Pesnell.

Par ailleurs, Pesnell note une similitude entre le cycle solaire 24, actuellement en cours, et le cycle solaire 14, qui a eu un double pic au cours de la première décennie du 20 ème siècle. Si les deux cycles sont en fait des jumeaux », cela signifierait un pic fin 2013 et un autre en 2015. »

Personne ne sait avec certitude ce que le soleil va faire. Il semble probable, cependant, que vers la fin de l’année 2013, il pourrait être plus actif qu’au début.

En attendant, le cycle 24 reste très faible.

Traduction et adaptation de la Terre du Futur

source : http://science.nasa.gov

(323)

Laissez un message