Dernières Infos

Un monde où les nanorobots vont à l’assaut des tumeurs

Ces mini-machines peuvent délivrer des médicaments à des endroits précis, notamment dans le tube digestif.

Les nouvelles technologies sont des outils précieux pour les médecins. Au sein du California Institute of Technology, des chercheurs ont mis au point des micro-robots capables de soigner les tumeurs. 

Des outils précis 

« Le concept de micro-robot est vraiment intéressant, souligne Lihong Wang, professeur d’ingénierie médicale et électrique au sein du California Institute of Technology, car cela permet de placer la micro-machine exactement là où on en a besoin. Cela peut être pour déposer des médicaments ou pour réaliser une micro-chirurgie. » L’outil développé par le chercheur et son assistant permet de traiter les tumeurs présentes dans le tube digestif. 

Une machine composée de plusieurs couches 

Le micro-robot a une forme ronde et est composé de plusieurs couches. Le magnésium est la principale matière utilisée pour le fabriquer, avec l’or et le parylène, qui recouvrent la machine. Le médicament est ensuite inséré à l’intérieur. Pour diriger le micro-robot, les chercheurs ont utilisé de la lumière laser infrarouge. La technique permet d’obtenir une imagerie de l’intérieur du corps, et de l’envoyer vers un ordinateur relié. À l’approche de la tumeur, l’activation du laser par vague permet de réchauffer le micro-robot qui va libérer les médicaments, seulement protégés par une capsule de cire. 

Pour l’heure, les tests réalisés sur des animaux montrent que la technique est efficace, mais les chercheurs doivent encore poursuivre leurs essais.

Ces micro-robots invisibles à l’oeil nu et développés par des chercheurs de l’université de Cornell, aux États-Unis, peuvent se déplacer. Ils pourraient un jour être administrés par seringue dans le corps humain.

Un jour, des robots microscopiques pourraient ramper dans notre corps, éliminer des maladies ou y administrer des médicaments…

Des scientifiques de l’université de Cornell ont mis au point de minuscules robots, capables de lutter contre la propagation de tumeurs.

Chaque robot est constitué d’un simple circuit fabriqué à partir de cellules photovoltaïques en silicium (le corps) et de quatre actionneurs électrochimiques (les pattes).

L’exploit ? L’université Cornell a réussi à attacher des « jambes » sur de minuscules puces informatiques, capable de marcher jusqu’à un emplacement prédéfini.

Pour les faire marcher, des lasers sont projetés sur les panneaux photovoltaïques de leur corps, qui envoient une charge électrique positive. Cela permet de faire plier ces « jambes » comme un genou. En alternant les lasers entre les pattes avant et arrière, les robots rampent

Extraits et sources : https://www.pourquoidocteur.fr/ / ExploreScienceFR/

(245)

Laissez un message

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});


Aidez nous à rester en ligne – Help us keep the lights on

La publicité nous aide à raconter les histoires d’hier, d’aujourd’hui et de demain. 

Soutenez-nous en désactivant votre adblocker sur notre site.

__________________

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Advertising help us tell the stories of yesterday, today, and future.

Support us by disabling your adblocker on our site.

Mettez en Pause AdBlocker sur Terra Projects – Disable AdBlocker on Terra Projects

(245)

//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js


(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
%d blogueurs aiment cette page :