Dernières Infos

La planète Neptune rencontre un refroidissement climatique depuis le début de son été austral

Pixabay License

Les scientifiques supposent que ce refroissement est lié à des évolutions dans la chimie de la stratosphère de l’astre, ou qu’il pourrait y avoir un lien avec le cycle solaire.

Avec des saisons durant chacune quarante ans, la planète Neptune devrait être épargnée par de brusques changements de climat. Pourtant, elle connaît un net refroidissement depuis le début de son été austral, il y a dix-sept ans, selon une étude publiée lundi 11 avril.

« Ce changement était inattendu », a remarqué Michael Roman, astronome à l’université britannique de Leicester, responsable de l’étude et cité dans un communiqué de l’Observatoire européen austral (ESO). « Nous nous attendions à ce que les températures augmentent lentement, pas qu’elles deviennent plus froides. »

Une baisse d’environ huit degrés
Alors que son été austral a commencé en 2005 dans son hémisphère sud, la température moyenne de Neptune a baissé d’environ 8 °C entre 2003 et 2018, selon les observations de l’étude. Un chiffre à comparer avec sa température moyenne de -200 °C. Les observations ont mis au jour un autre phénomène : le réchauffement brusque du pôle Sud de la planète, de quelques 11 °C en 2018 et 2020.

Les scientifiques n’expliquent pas la cause de ces changements de température. Ils supposent des évolutions dans la chimie de la stratosphère, des phénomènes aléatoires ou encore un lien avec le cycle solaire.

Huitième planète du système solaire, pour laquelle une année s’étire sur environ 165 années terrestres, Neptune possède une atmosphère composée d’un mélange d’hydrogène, d’hélium et d’hydrocarbures.

source : https://www.francetvinfo.fr/

(161)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :