Dernières Infos

Le petit age glaciaire associé à la peste et à la chute des empires

En 536, la première des 3 éruptions volcaniques massives a provoqué une période que l’on connait comme le petit âge glaciaire. Cette mini ère glaciaire a coïncidé avec une épidémie de peste, le déclin de l’Empire romain et des bouleversements majeurs en Eurasie.

Désormais, nous avons la première preuve que cette perturbation climatique s’est étendue sur une période bien plus longue. Ce petit âge glaciaire a duré jusqu’en 660 et il a affecté l’Europe, l’Asie centrale et sans doute le reste du monde. Ces travaux se basent sur une recherche qui a utilisé des noyaux de glace pour identifier 3 éruptions volcaniques considérables en 536, 541 et 547. Désormais Ulf Büntgen de la Swiss Federal Institute à Birmensdorf et ses collègues ont utilisé les données des anneaux de croissance des arbres en Europe et en Asie Centrale pour calculer comment des décennies d’étés plus froids, parfois jusqu’à 4 degrés Celsius inférieurs par rapport à la température normale, ont été provoquées par les particules volcaniques dans l’atmosphère.

Pendant cette période, les températures moyennes de l’été étaient inférieures à 2 degrés Celsius par rapport à la période de 1961 – 1990. Cette période était la référence pour ce type d’études. Cette longue vague de froid a coïncidé avec de nombreux troubles sociaux à travers l’Eurasie incluant la peste qui a décimé l’Europe de l’Est, le changement des dynasties chinoises, l’expansion des Slaves à travers l’Europe et la transformation de l’Empire romain en un Empire byzantin.
Cette période a vu des changements drastiques sur le plan social, culturel et politique selon Shaun Tougher, un historien de l’université de Cardiff au Royaume-Uni. Et il se peut que ces changements aient été exacerbés par le climat plus froid.

Le stress sur les sociétés

Il est controversé de suggérer que le changement climatique a pu provoqué des événements aussi importants que la chute des empires selon Francis Ludlow, géographe au Trinity College de Dublin. Mais il n’y a aucun doute que ces changements climatiques brusques aient provoqué un stress intense sur les sociétés. Ces sociétés étaient déjà au bord du changement et le climat a été la goutte qui a fait déborder le vase.

Ce petit âge glaciaire a permis de détruire ce qui restait de l’Empire romain. Ce dernier a été limité par la méditerranée , l’empire a perdu ses terres et son pouvoir pendant le petit âge glaciaire. La période de récoltes plus courte a affecté le rendement et cela a mené vers la famine ce qui a rendu les gens vulnérables aux maladies. Ce type de changements climatiques a contribué à la propagation des rats porteurs de la peste dans l’Empire selon Doug Lee, un historien de l’université de Nottingham. Et les Romains n’étaient pas les seuls à souffrir de ce petit âge glaciaire, car l’Empire oriental des turcs, qu’on peut situer actuellement en Mongolie et les dynastiques Chinoises Wei et Sui se sont aussi effondrés pendant cette période.

Les vainqueurs du climat

Cette période est surnommée comme l’antiquité tardive par les historiens et donc, l’équipe Büntgen a nommé cette vague de froid comme le petit âge glaciaire de l’antiquité tardive. Cet âge glaciaire était plus sévère que le petit âge glaciaire que la plupart connaisse. En se basant sur l’étude, on peut dire que cette période de froid qui s’est étalée sur 125 ans est la plus longue depuis les derniers 2 000 ans.

Mais le changement du climat a également créé des vainqueurs. Certaines régions et sociétés ont pu s’adapter. La Péninsule arabique en a profité parce que cette région a subi moins de sécheresses pendant cette période. Il y avait plus de végétation qui a été utile pour les nomades et pour nourrir les chameaux. Les arabes se sont renforcés , ils ont pu se déplacer en Europe et prendre les terres des romains.

Les autres vainqueurs de ce petit âge glaciaire de l’antiquité tardive sont les Lombards qui ont envahi l’Italie. Cela a aussi permis la propagation des premières langues slaves en Europe.

source : https://actualite.housseniawriting.com/

(271)

Laissez un message