Dernières Infos

Corée du Nord: un des volcans les plus dangereux au monde pourrait entrer en éruption si un nouvel essai nucléaire se produisait !

Les sismologues alertent sur le danger de nouveaux essais nucléaires nord-coréens: ils pourraient provoquer l’explosion du mont Paektu, et déclencher l’une des éruptions les plus violentes de l’histoire humaine.

Le volcan, mesurant 2.744 mètres d’altitude, se trouve sur la frontière entre la Corée du Nord et la Chine. Sa dernière éruption s’est produite en 1903. Le mont Paektu est un stratovolcan. Sa dernière grande éruption se serait produite en 946. Avec un indice d’explosivité volcanique (VEI) de 7, c’est la troisième plus grosse éruption des 2 000 dernières années après celles du Tambora et du Taupo. Cette explosion a donné à la caldeira sa forme actuelle.

Les scientifiques ont averti que l’augmentation de l’activité sismique au-dessous du mont, au cours des dernières années, a provoqué un soulèvement sismique et une hausse du niveau de dioxyde de soufre, ce qui suggère que la chambre magmatique est en pleine expansion, rapporte le quotidien britannique Telegraph.

volcan-paektu-essai-nucleaire

Par ailleurs, le volcan est surveillé attentivement depuis 1999 par une équipe chinoise qui a montré qu’un regain d’activité s’est produit entre 2002 et 2006. En particulier, les années 2002-2003 ont été marquées par une succession de microséismes et par une élévation du sol de 46 mm laissant présager qu’une nouvelle éruption se prépare.

Le renseignement sud-coréen estime que Pyongyang se prépare à effectuer son cinquième essai nucléaire, ce qui pousse les scientifiques à avertir qu’une autre détonation pourrait réveiller le volcan endormi.

« De forts mouvements sismiques du sol peuvent perturber la chambre magmatique d’un volcan, en accélérant ainsi l’activité volcanique. Une explosion nucléaire souterraine près d’un volcan actif constitue une menace directe », expliquent les chercheurs sud-coréens.

Le 6 janvier 2016, la Corée du Nord a annoncé avoir fait exploser une bombe à hydrogène ou bombe thermonucléaire. L’essai en question a eu lieu sur le polygone de Punggye-ri (à quelque 70 km du mont Paektu), site historique des tests nucléaires nord-coréens. La magnitude du séisme provoqué par le test nord-coréen a été estimée à 4,85.

Les séismologues avertissent que les explosions nucléaires souterraines de magnitude de 5,0 à 7,6 peuvent causer une surpression dans la chambre magmatique et provoquer ainsi une éruption.

Le mont Paektu est considéré comme une montagne sacrée pour les Nord-Coréens. Les historiens du pays affirment que Kim Jong-il, l’ancien dirigeant, est né dans une cabane située sur l’un de ses versants tandis que son père, Kim Il-sung, menait une guérilla armée contre les occupants japonais.

Adaptation de la Terre du Futur

source : http://fr.sputniknews.com/

(710)

Laissez un message