Dernières Infos

Un monde où le Metavers pourrait faire disparaitre la « réalité »

Credit: garrykillian / Adobe Stock

Prédiction dystopique
Les médias sociaux manipulent notre réalité en filtrant ce que nous sommes autorisés (ou non autorisés) à voir. Nous vivons une époque dangereuse parce que trop de gens utilisent les médias sociaux pour diffuser des contrevérités et promouvoir la division. La réalité augmentée et le métavers ont le potentiel d’amplifier ces dangers à des niveaux incompréhensibles.
Un ingénieur des premiers systèmes de réalité augmentée nous fait une prédiction alarmante : le métavers pourrait modifier la structure de la réalité telle que nous la connaissons.

Louis Rosenberg, informaticien et développeur du premier système de RA (réalité augmentée) fonctionnel au laboratoire de recherche de l’armée de l’air, a écrit une tribune dans Big Think ce week-end, dans laquelle il prévient que le metavers – un monde immersif de RV (réalité virtuelle) et de RA (réalité augmentée) actuellement développé par la société anciennement connue sous le nom de Facebook – pourrait créer ce qui ressemble à une véritable dystopie cyberpunk.

« Je suis préoccupé par les utilisations légitimes de la RA par les puissants fournisseurs de plateformes qui contrôleront l’infrastructure », écrit Rosenberg dans son essai.

Détruire la réalité
Rosenberg craint notamment que des tiers n’introduisent des « couches de filtrage payantes » permettant à certains utilisateurs de voir des tags spécifiques sur des personnes réelles. Ces étiquettes pourraient flotter au-dessus de la tête de chaque personne, par exemple, et fournir des informations sur elles.

« Et ils utilisent cette couche pour étiqueter les individus avec des mots clignotants en gras comme « alcoolique » ou « immigrant » ou « athée » ou « raciste » ou même des mots moins chargés comme « démocrate » ou « républicain » », a-t-il déclaré. « Les superpositions virtuelles pourraient facilement être conçues pour amplifier les divisions politiques, ostraciser certains groupes, voire même attiser la haine et la méfiance. »

Il craint également que le métavers fasse « disparaître la réalité » en créant un système dans lequel les gens ne peuvent pas simplement s’éloigner de leurs appareils pour avoir des interactions dans le monde réel. L’idée est que le métavers pourrait se développer au point d’avoir un impact sur toutes les facettes de notre vie et qu’il serait presque impossible pour la plupart des gens de s’en détacher. Cela signifie que nous serions tous constamment exposés à la fausse réalité que des tiers pourraient vouloir nous montrer, puisqu’il y aurait une superposition de RA sur tout.

Rosenberg n’est pas le seul à s’inquiéter. Ethan Zuckerman, directeur de l’initiative pour l’infrastructure numérique à l’université du Massachusetts, a également écrit une tribune dans The Atlantic pour dénoncer l’ambitieux projet de Faceboo… pardon, de Meta. M. Zuckerman a créé une toute première version du métavers en 1994 et estime que le métavers est prêt à faire plus de mal que de bien.

« Le métavers promis par Facebook vise à nous distraire du monde qu’il a contribué à briser », a déclaré M. Zuckerman.

Vous ne pourrez jamais quitter le métavers.

Et non, vous n’allez pas retirer vos lunettes AR ou faire sauter vos lentilles pour éviter ces problèmes. Et pourquoi pas ? Parce que, plus vite que nous ne pouvons l’imaginer, nous deviendrons complètement dépendants des couches virtuelles d’informations projetées tout autour de nous. Cela ne semblera pas plus facultatif que l’accès à Internet ne l’est aujourd’hui. Vous ne débrancherez pas votre système de réalité augmentée parce que cela vous rendrait inaccessible des aspects importants de votre environnement, ce qui vous désavantagerait sur le plan social, économique et intellectuel. Le fait est que les technologies que nous adoptons au nom de la commodité restent rarement facultatives – pas lorsqu’elles sont intégrées dans nos vies aussi largement que le sera la RA.

Ne vous méprenez pas. La RA a le pouvoir d’enrichir nos vies de manière merveilleuse. Je suis convaincu que la RA permettra aux chirurgiens de travailler plus vite et mieux. Les ouvriers du bâtiment, les ingénieurs, les scientifiques – tout le monde, jeunes et vieux, en bénéficiera. Je suis également convaincu que la RA va révolutionner le divertissement et l’éducation, en offrant des expériences qui ne seront pas seulement intéressantes et informatives, mais aussi passionnantes et inspirantes.

Mais la RA va aussi nous rendre encore plus dépendants des couches insidieuses de la technologie qui médiatisent nos vies et des agents du pouvoir qui contrôlent ces couches. Cela nous rendra de plus en plus susceptibles d’être manipulés et déformés par ceux qui ont les moyens de tirer les ficelles. Si nous ne faisons pas attention maintenant, la RA pourrait facilement être utilisée pour fracturer la société, en nous poussant de nos propres bulles d’information vers nos propres réalités personnalisées, en renforçant nos opinions et en cimentant nos divisions, même lorsque nous sommes face à face avec d’autres personnes dans ce qui semble être la sphère publique.

En tant qu’optimiste, je continue de croire que la RA peut être une force du bien, rendant le monde plus magique et élargissant le sens de l’être humain. Mais pour nous protéger contre les dangers potentiels, nous devons procéder avec prudence et réflexion, en anticipant les problèmes qui pourraient corrompre ce qui devrait être une technologie édifiante. Si nous avons appris quelque chose des maux inattendus des médias sociaux, c’est que les bonnes intentions ne suffisent pas à empêcher le déploiement de systèmes présentant de graves problèmes structurels. Et une fois que ces problèmes structurels sont en place, il est extrêmement difficile de réparer les dégâts. Cela signifie que les partisans de la RA doivent faire les choses correctement dès la première fois.

Adaptation Terra Projects

Sources : https://futurism.com / https://bigthink.com/

(152)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :