Dernières Infos

Un essaim de tremblements de terre à Salton Sea augmente le risque d’un seisme majeur sur la faille de San Andreas

La Californie se prépare à un séisme majeur autour de la faille de San Andreas. Le risque du « Big One » se fait sentir. Il s’agit du nom donné à un tremblement de terre sur la côte Ouest.

La Californie est en état d’alerte. Cette semaine, une activité sismique inhabituelle autour de la célèbre faille de San Andreas a fait grimper le risque du « Big One », le nom donné à un tremblement de terre dévastateur sur la côte Ouest.

Près de 200 mini-séismes de magnitude 1,4 à 4,3 sur l’échelle de Richter ont frappé cette semaine une région située à 2h de Los Angeles, et à moins de 10 kilomètres de la faille de San Andreas.

seismes-salton-sea-big-one

Le risque d’un tremblement de terre majeur à Salton Sea ? C’est seulement la troisième fois depuis 1932 que la zone a vu un tel essaim, et celui-ci a été plus conséquent en terme de séismes que les événements de 2001 et 2009.

Les sismologues sont inquiets de ce récent essaim de séismes à Salton Sea car il va augmenter temporairement la probabilité d’un tremblement de terre majeur en Californie du Sud.

Le grondement a commencé lundi 26 septembre 2016 profondément sous Salton Sea. Une succession rapide de petits tremblements de terre – trois ont été mesurés de magnitude supérieure à 4,0 – et cela s’est propagé près de Bombay Beach, cela a continué pendant plus de 24 heures. Avant que l’essaim puisse commencer à disparaître, plus de 200 tremblements de terre ont été enregistrés.

Un tremblement de terre de la faille de San Andreas à partir de la mer de Salton a longtemps été une préoccupation majeure pour les scientifiques. En 2008, les chercheurs de l’USGS avaient simulé un séisme de magnitude 7,8 à Salton Sea, puis il se propagerait jusqu’à la faille de San Andreas, envoyant des ondes sismiques dans toutes les directions :

Traduction et adaptation de la Terre du Futur

Extraits et sources : http://www.francetvinfo.fr/http://strangesounds.org/ / http://www.latimes.com/

(992)

Laissez un message