Dernières Infos

Quand la Terre, notre monde était Waterworld

Les scientifiques de l’État de l’Iowa et de l’Université du Colorado disent avoir trouvé des preuves convaincantes que la Terre d’il y a 3,2 milliards d’années était une étendue d’eau ininterrompue, sans un seul continent. Oui c’était : « Waterworld ».

La recherche, publiée début mars 2020 dans la revue Nature Geoscience, a examiné d’anciens échantillons de fond marin trouvés en Australie et a trouvé des indices chimiques que la Terre était une planète complètement bleue – une découverte, selon les scientifiques, qui pourrait avoir de profondes implications dans l’histoire de la vie elle-même.

La découverte principale, le géoscientifique de l’État de l’Iowa Benjamin Johnson a déclaré à Live Science, qu’à l’époque où la Terre était jeune, 3,2 milliards d’années, son océan nageait avec l’isotope oxygène-18.

De nos jours, a-t-il dit, les masses continentales aspirent une grande partie de l’oxygène-18 de l’eau. Et dans cet ancien échantillon, il en a observé une abondance. Ainsi, une abondance d’oxygène-18 dans l’océan ancien, selon la théorie, implique un scénario « Waterworld ».

Curieusement, dit Johnson, cette découverte pourrait changer les paramètres autour de l’origine de la vie sur Terre.

« Il existe deux grands camps pour l’origine de la vie : les évents hydrothermaux et les étangs sur terre », a déclaré Johnson à Live Science . « Si notre travail est juste, cela signifie que le nombre d’environnements sur terre pour que la vie émerge et évolue était vraiment infime ou absent. »

Des continents sont apparus plus tard, alors que la tectonique des plaques poussait d’énormes masses terrestres rocheuses vers le haut pour percer la surface océanique.

Adaptation Terra Projects

sources : https://futurism.com/ / https://www.livescience.com/

(260)

Laissez un message

Laissez un message