Dernières Infos

Le cycle volcanique islandais pourrait il être en avance ?

Les systèmes volcaniques de la péninsule de Reykjanes sont représentés en rose. Les lignes rouges indiquent la limite de la plaque tectonique, là où les tremblements de terre sont fréquents. Les zones géothermiques sont marquées en jaune. Les lignes noires indiquent des essaims de fissures. Carte / Vísindavefurinn

«Si une éruption se produit, elle marquerait probablement le début d’un tel cycle volcanique – qui durera quelques siècles, je crois», déclare Magnús Á. Sigurgeirsson, géologue à ÍSOR Iceland GeoSurvey – Institut du conseil et de recherche dans le domaine des sciences et de l’utilisation géothermiques.

«C’est au moins ce qu’on a observé les trois dernières fois, et même datant plus en arrière, mais nous ne disposons pas des données exactes disponibles à ce sujet, » dit – il mbl.is. Il fait référence à l’incertitude quant à savoir si une éruption peut être prévue prochainement sur la péninsule de Reykjanes, au sud-ouest de l’Islande.

Bien que la liste des éruptions soit en islandais, vous pouvez voir les dates des éruptions et les champs de lave correspondants. Graphique / mbl.is

Magnús a rassemblé des données sur les trois dernières périodes volcaniques de la région. C’était il y a 3000 à 3500 ans, il y a 1900 à 2400 ans, et enfin entre les années 800 et 1240 après JC. Ses informations sont basées sur des cartes géologiques de la péninsule de Reykjanes et sur un livre complet sur les éruptions volcaniques en Islande appelé Náttúruvá á Íslandi, eldgos og jarðskjálftar.

Les recherches révèlent que pendant la dernière partie de l’Holocène – un terme utilisé pour décrire une période qui a commencé il y a environ 11700 ans – les systèmes volcaniques de la péninsule de Reykjanes sont entrés en éruption tous les 900 à 1100 ans. On en sait moins sur la première partie de l’Holocène.

La carte montre les champs de lave de la dernière période volcanique sur la péninsule de Reykjanes 800-1240 après JC. Carte / ÍSOR

Chaque cycle éruptif semble avoir duré environ 500 ans, et pendant cette période, la plupart des systèmes volcaniques semblent avoir été actifs, mais généralement pas simultanément. L’activité volcanique est caractérisée par des éruptions qui durent chacune quelques décennies. La lave s’écoule de fissures volcaniques pouvant atteindre 12 km.

Sur la péninsule de Reykjanes, il y a six systèmes volcaniques, alignés côte à côte, pointant du sud-ouest au nord-est. Le plus à l’ouest se trouve celui de Reykjanes, puis ceux de Svartsengi, Fagradalsfjall, Krýsuvík, Brennisteinsfjöll et enfin Hengill.

La dernière période volcanique a commencé vers l’an 800 dans les montagnes Brennisteinsfjöll et dans le système Krýsuvík, créant les champs de lave de Hvammahraun et Hrútafellshraun.

Au cours du dixième siècle, le système Brennisteinsfjöll a de nouveau explosé, créant au moins cinq champs de lave différents. Cela a été suivi par une interruption de 150 ans de l’activité volcanique. Puis, très probablement en 1151, une éruption a commencé dans le système volcanique de Krýsuvík. Selon des sources écrites, elle s’est terminée en 1188. Trois champs de lave en ont résulté.

Ce qui a suivi a été une interruption de 20 ans de l’activité volcanique. Enfin, en 1210, une éruption a commencé près de l’océan, à une courte distance au nord du pic Valahnúkur sur la pointe de Reykjanes (la partie la plus occidentale de la péninsule de Reykjanes). Cela a duré jusqu’en 1240, marquant la fin de 450 ans d’activité volcanique – qui comprenaient de longues pauses d’éruptions entre les deux.

Les systèmes volcaniques de la péninsule de Reykjanes sont représentés en rose. Les lignes rouges indiquent la limite de la plaque tectonique, là où les tremblements de terre sont fréquents. Les zones géothermiques sont marquées en jaune. Les lignes noires indiquent des essaims de fissures. Carte / Vísindavefurinn

Adaptation Terra Projects

Source : https://icelandmonitor.mbl.is/

(775)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :