Un monde où l’espèce humaine est insignifiante

Le sort des êtres humains peut-il vraiment êtres considéré comme exceptionnel au regard de l’immensité de l’univers et des centaines de millions d’années d’évolution biologiques dont la terre a été témoin ? Pour répondre à cette question délicate dans le cadre d’un individualisme sociétal édifiant, Franck Courchamp et Clément Morin nous emmènent découvrir les confins de l’univers jusqu’aux bactéries de notre microbiote intestinal dans une série Arte. Une véritable claque audiovisuelle qui nous invite à plus de sagesse et surtout d’humilité.

Insignifiant. Ce serait peut-être le premier adjectif qui viendrait à l’esprit d’un observateur extérieur à notre univers et qui verrait, sur une planète parmi tant d’autres, l’humanité s’affairer bruyamment à sa propre perpétuation, si pas extinction.

La mise en perspective brillante proposée par Franck Courchamp et Clément Mori tend sans aucun doute à relativiser la présence des êtres humains au milieu de l’univers, mais elle ne doit cependant pas créer l’indifférence vis-à-vis du sort de l’humanité.

source : https://mrmondialisation.org

(319)

facebook-profile-picture

Author: Admin

Laissez un message