Dernières Infos

L’économie mondiale de plus en plus menacée par de grands chocs

Le monde économique est de plus plus en plus menacé par de grands chocs comme les changements climatiques, le terrorisme, une pandémie ou un nouveau choc pétrolier, selon un rapport publié mercredi par le Forum économique mondial et de grandes sociétés financières.
La montée de ces risques s’explique par une action inadéquate des gouvernements et du monde des affaires, selon le rapport intitulé «Risques mondiaux 2007».

Le rapport a été rédigé par le Forum qui organise chaque année fin janvier le sommet de Davos, ainsi que par des entreprises comme le réassureur Swiss Re, la banque Citigroup et la société de bourse américaine Marsh & McLennan.

«Les experts estiment que le niveau de risque augmente dans presque chacun des 23 secteurs que ce groupe de surveillance a observé l’an dernier», indique le rapport.

Economie vulnérable

Mais les mécanismes de gestion des risques mis en place par le monde des affaires et les responsables politiques sont «inadéquats», ajoute le texte, en précisant que si «l’économie mondiale a progressé à un rythme jamais égalé ces dernières années, elle reste vulnérable».

Selon le rapport, les changements climatique sont «l’un des plus grands défis du 21e siècle». Associés à de violentes tempêtes, une pénurie d’eau et à la montée du niveau des océans, ils risquent d’avoir un impact «allant bien au-delà de l’environnement».

Des progrès récents dans la prévention des risques en matière de coordination internationale contre le terrorisme et le trafic de drogue ou de surveillance épidémiologique ont été qualifiés de simples avancées «tactiques». «Ces avancées tactiques peuvent être illusoires et sont certainement temporaires», observe le rapport.

Maladies

Les plus gros risques humains au cours des 10 prochaines années sont les maladies, avec potentiellement plus d’un million de morts supplémentaires, les guerres, le manque d’eau potable et les décès liés au terrorisme et au crime international.

La probabilité d’un krach boursier, qui coûterait plus de 1000 milliards de dollars, a été classée en bas d’une échelle des risques.

Un nouveau choc pétrolier ou un atterrissage brutal de l’économie chinoise ont été classés plus haut dans l’échelle de probabilité, et pourraient coûter au monde entre 250 ou 1000 milliards de dollars.

Source: SDA/ATS  / http://www.20min.ch

(152)

Laissez un message