Dernières Infos

Le changement climatique a causé le Brexit selon Al Gore

Dans le thème des inepties qui pourraient être un poisson d’avril, Al Gore fait très fort !

Gore, qui intervenait lors d’un événement pour promouvoir son dernier documentaire de propagande du réchauffement climatique – An Inconvenient Sequel: la vérité au pouvoir  –  a déclaré que le vote du Brexit en Grande-Bretagne, l’été dernier, était le résultat d’ une « instabilité politique » créée par le « stress » causé par le changement climatique induit au Moyen-Orient.

Tout a commencé en Syrie, Al Gore a expliqué, par un enquêteur de flagornerie du magazine de cinéma Empire .

Il s’est mit à exposer sa théorie du complot climatique somptueusement complexe impliquant le changement climatique, la Syrie et WikiLeaks:

« L’une des lignes d’investigation [scientifiques] ont poursuivi et leur a permis de conclure que les zones importantes du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord sont en danger de devenir inhabitable

« Et, un avant-goût du fait de lier certains des événements de ce qui est arrivé en Syrie et de ce qui se passe au Royaume-Uni et dans l’Union européenne.

« Avant que les portes de l’enfer s’ouvrent en Syrie, une sécheresse extrême liée au climat avait touché ce pays.

« De 2006 à 2010, 60 pour cent des fermes en Syrie ont été détruites … et 80 pour cent du cheptel a été tué. La sécheresse en Méditerranée orientale est la pire jamais enregistrée – les dossiers ne remontent qu’à 900 ans, mais elle est historique.

« 1,5 millions de réfugiés climatiques ont été conduits dans les villes en Syrie, où ils sont entrés en contact avec des réfugiés de la guerre en Irak.

« WikiLeaks a révélé des conversations internes du gouvernement syrien où ils se disaient les uns les autres « nous ne pouvons pas gérer, cela va être une explosion sociale ». Il existe d’autres causes de la guerre civile syrienne, mais ce fut la principale « .

Al Gore a expliqué, que cela a conduit à un « flux incroyable de réfugiés en Europe, ce qui créé l’instabilité politique et qui a contribué à certains égards à la volonté de quelques-uns au Royaume-Uni de vouloir quitter l’Europe.

 

Cela vient quelques jours seulement après qu’une étude réalisée par le British Medical Journal  relit le changement climatique avec le diabète.

En conclusion, le diabète, le taux d’incidence aux Etats-Unis et la prévalence de l’intolérance au glucose augmente dans le monde entier avec une température supérieure extérieure. Sur la base de nos résultats, un 1 ° C d’ augmentation de la température ambiante représenterait plus de 100 000 nouveaux cas de diabète par an aux États-Unis. Etant donné qu’aux USA, nous avons une population de près de 322 millions de personnes en 2015. Ces résultats soulignent l’importance de l’avenir de la recherche sur les effets de la température ambiante sur le métabolisme du glucose et l’apparition du diabète, en particulier en raison de la hausse globale des températures avec une nouvelle série record pour l’hiver le plus chaud.

Traduction et adaptation de la Terre du Futur

extrait et source de http://www.breitbart.com/

(231)

Laissez un message