Dernières Infos

Br-r-r ! le réchauffement global a disparu en 2007 ?

Au début 2007, on nous avait annoncé que l’année serait la plus chaude de l’Histoire. Mais que s’est il passé ? On n’a rien vu venir.

En entête des journaux avait paru il y a juste une année. « 2007 sera l’année la plus chaude » « les news de la BBC rapportèrent le 4 janvier 2007. Les experts du British government’s Meteorological Office, les articles annonçaient que « le monde était susceptible de connaître l’année la plus chaude en 2007, » et surpasser le point le plus haut qui a été atteint en 1998. Une grande partie de la planète a connu le froid…

En Amérique du Sud, par exemple, le début de l’hiver de l’année dernière a été un des plus froids jamais observés. Selon Eugenio Hackbart, le météorologiste en chef du centre météorologique de MetSul au Brésil, « une vague froide brutale a apporté des températures de baisses records, le gel s’est répandu, la neige, et la rupture principale d’énergie. » À Buenos Aires, il a neigé pour la première fois en 89 ans, alors qu’au Pérou le froid était si intense que des centaines de personnes sont mortes et le gouvernement a déclaré un état d’urgence dans 14 des provinces sur 24 du pays. En août, le Ministre de l’agriculture du Chili a déploré «C’est l’hiver le plus dur que nous avons vu depuis ces 50 dernières années, » qui a causé des pertes d’au moins $200 millions dans les récoltes détruites et le bétail.

Les Latino-américains n’étaient pas les seuls à trembler.

David Deming de l’University of Oklahoma geophysicist , un spécialiste dans l’écoulement de la température et de la chaleur, notes dans le Washington Times que « le froid amer et inattendu a balayé l’hémisphère sud entier en 2007. » Johannesburg a éprouvé ses premières chutes de neige significatives en un quart de siècle. L’Australie a eu son mois de juin jamais aussi froid. Les vignes de la Nouvelle Zélande ont perdu beaucoup de leurs récoltes en 2007 quand les températures ont chuté avec des baisses records.

Aux USA, 44.5 pouces de neige sont tombés au mois dernier au New Hampshire, brisant le précédent record de 43 pouces, depuis 1876. Et le gouvernement canadien prévoit l’hiver le plus froid en 15 ans.

Maintenant tout ceci peut être des anomalies météo de courte durée, les seuls à réclamer un réchauffement dramatique comme Al Gore et les alarmistes qui nous annoncent une menace mortelle que nous devons faire face. Mais et si les conditions glaciales qui ont provoqué tellement de détresses ces derniers mois signalent elles une ère imminente d’un refroidissement global ?

« Stocker des manteaux de fourrure et des bottes ! » conseille Oleg Sorokhtin, un camarade de la Russian Academy of Natural Sciences et d’un scientifique vétéran à Moscow’s Shirshov Institute of Oceanography. « Les dernières données… indiquent que la terre a passé la crête de sa période plus la chaude, et une période de froid va s’installer très bientôt, d’ici 2012. »

Sorokhtin écarte la théorie conventionnelle du réchauffement global dû aux gaz à effet de serre, et plus particulièrement de l’anhydride carbonique d’origine humaine qui développe une Terre plus chaude. Comme un certain nombre d’autres scientifiques, il indique l’activité solaire – les taches solaires et les éruptions chromosphériques, qui cirent et s’affaiblissent avec le temps – et qui exerçent les plus grands effets sur le climat.

Ici une plage de la Floride sous la neige

L’«anhydride carbonique n’est pas à blâmer pour le changement climatique global, » Sorokhtin écrit dans un article pour Novosti. « L’activité solaire est beaucoup plus puissante que l’énergie produite par la totalité de l’humanité. » Dans un article récent pour le centre spatial national danois, les physiciens Henrik Svensmark et l’Eigil Friis-Christensen concourent : « Le soleil… semble être l’agent principal forçant dans le changement climatique global, » disent ils.

Etant donné le nombre d’événements froids mondiaux, ce n’est avec aucune surprise que 2007 n’a pas été reconnue l’année la plus chaude. En fait, la température globale de 2007 était essentiellement identique à celle de 2006 – et 2005, et 2004, et chaque année de nouveau à 2001. De tous les enregistrements de toutes les années, 1998 n’a pas été surpassée. Depuis presque une décennie maintenant, il n’y a eu aucun réchauffement global. Quoique l’anhydride carbonique atmosphérique continue à s’accumuler – il est en hausse d’environ 4 pour cent depuis 1998 – la température moyenne globale est demeurée linéaire. Cela soulève quelques questions évidentes au sujet de la théorie que le CO2 est la cause du changement climatique.

Pourtant c’est tellement implacable ce scénario alarmiste et il est tellement dédaigneux de ces vues discordantes qui ont été écartés. Ainsi des millions de personnes supposent que Gore doit avoir raison quand il insiste : « Les discussions de la communauté scientifique sont terminées. »

Mais elle n’est pas. Juste le mois dernier, plus de 100 scientifiques ont signé une lettre ouverte,  exprimant fortement et précisant que le changement climatique est un phénomène normal bien connu, et que son adaptation est bien plus précieuse qu’on essait de l’empêcher. Puisque la taille des émissions d’anhydride carbonique signifie de retarder le développement économique, elles ont averti, « l’approche courante de l’ONU de la réduction de CO2 est susceptible d’augmenter les douleurs humaine du futur changement climatique plutôt que de la diminuer. »

La science du climat n’est pas une religion, et ceux qui contestent sa principale théorie ne sont pas des hérétiques. Il  reste beaucoup à se renseigner sur la façon dont et pourquoi fonctionnent les changements climatiques. Ce n’est ni une vertue ni une sagesse dans une précipitation émotive de se parer pour le réchauffement global surtout et particulièrement si ce qui vient est un grand froid global.

source : http://www.boston.com/

Traduction Adpatation de la Terre du Futur

(75)

Laissez un message

Laissez un message

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Aidez nous à rester en ligne – Help us keep the lights on

La publicité nous aide à raconter les histoires d’hier, d’aujourd’hui et de demain. 

Soutenez-nous en désactivant votre adblocker sur notre site.

__________________

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Advertising help us tell the stories of yesterday, today, and future.

Support us by disabling your adblocker on our site.

Mettez en Pause AdBlocker sur Terra Projects – Disable AdBlocker on Terra Projects

(75)

//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
%d blogueurs aiment cette page :