Dernières Infos

Une atmosphère malade, vers une super tempête ?

La mésosphère, qui s’étend au-dessus de la stratosphère ( entre 50 et 80 kilomètres d’altitude ), se refroidit de 0,6°C par an depuis dix ans, soit dix fois plus vite qu’on le pensait autrefois.

Mais voyez ici l’influence que peuvent avoir les différentes couches de l’atmosphère sur le climat…

Les symptômes sont formels : l’atmosphère est malade. Quant à la gravité de la maladie, les savants n’arrivent pas à se mettre d’accord. La menace vis-à-vis de l’environnement se présente sous forme volatile. Elle est due à l’échappement dans l’air de gaz provenant des cheminées des maisons et des usines, de la combustion du bois, du charbon, du pétrole et du gaz ainsi que de l’essartage, des voitures ou des avions, des estomacs des ruminants, des bombes aérosols, des mousses synthétiques, des solvants, réfrigérants et produits de nettoyage. On trouve, parmi ces gaz, du monoxyde et du dioxyde de carbone, du méthane, de l’ozone, des oxydes d’azote ainsi que des chlorofluorocarbones (CFC), mais aussi de la vapeur d’eau. Même si ce ne sont que d’infimes quantités de gaz à l’état de trace comptant pour 0,04 % au total, elles peuvent être à l’origine de variations climatiques à l’échelle de la planète. Comme souvent, tout dépend de la dose.

Quels sont les principaux mécanismes de couplage entre la troposphère et la stratosphère, et comment influent-ils sur le climat ? Nous savons, par exemple, que la structure thermique verticale de la troposphère est sensible aux changements de celle de la stratosphère. Nous savons aussi que des ondes se propageant vers le haut à partir de la troposphère montent jusque dans la stratosphère et y influent sur les températures et sur la circulation. De même, des ondes nées dans la stratosphère peuvent se propager vers le bas, et influer

sur les conditions météorologiques dans la troposphère. En étudiant plus avant ces mécanismes, nous améliorerons notre compréhension de la façon dont les conditions qui règnent dans la stratosphère ont une incidence sur le climat dans la troposphère, et réciproquement.

Comment les changements des structures thermiques verticales de la troposphère et de la stratosphère influent-ils sur le climat ? Depuis 30 ans, les chercheurs constatent un refroidissement de la stratosphère et un réchauffement de la basse troposphère. Ces changements pourraient faire varier la hauteur de la tropopause, qui est la limite entre la troposphère et la stratosphère. Cette variation pourrait à son tour influer sur la hauteur des courants de convection au sein de la troposphère, comme ceux qui accompagnent les orages, et donc possiblement sur l’intensité de ceux-ci. Elle pourrait aussi modifier les positions des courants-jets sur la planète, et donc le déplacement des systèmes météorologiques.

Sur ce dernier paragraphe, nous l’aurons donc compris, les modifications en cours de notre atmosphère vont chambouler les évènements climatiques au « sol ». Du coup le scénario d’une super tempête dite millénaire revient à l’esprit.

sources : http://station05.qc.ca/Csrs/Girouette/Theorie_Vulga/Atmosphere/Atmos_Structure.html / http://quotidien.com/lgbc.htm /http://www.esa.int/esaCP/Pr_3_2002_i_FR.html / http://www.msc-smc.ec.gc.ca/ / http://www.astrosurf.org/lombry/meteo-atmosphere.htm /

(465)