Dernières Infos

À quoi ressemblera le monde en l’an 250.002.022

credit nationalgeographic.com

Pour nous, humains, la forme et l’emplacement des océans et des continents semblent fixes. Mais c’est seulement parce que nos vies sont courtes à l’échelle géologique.

Si notre existence s’étendait sur des centaines de millions d’années au lieu d’une poignée de décennies, nous verrions les masses terrestres fusionner et se disloquer constamment, leur danse autour de la terre étant alimentée des tremblements de terre quasi-continus et d’éruptions volcaniques.

Il y a des centaines de millions d’années, toutes les plaques terrestres de notre planète se sont agglomérées pour former un seule continent géant dans une seul océan géant. Il y a environ 200 millions d’années, la Pangée était la dernière fois que ce supercontinent s’est unifié. Ce phénomène va se répéter. Dans 250 millions d’années, nous aurons le prochain supercontinent. Nous avons déjà son nom : Pangaea Proxima.

Voici à quoi ressemblera notre monde dans ce futur : les Amériques seront rattachées à l’Afrique au nord et à l’Antarctique au sud ; l’Afrique se heurtera à l’Europe et au Moyen-Orient ; l’Australie sera soudée à l’est de l’Asie. Le continent géant est centré sur les vestiges de l’océan Indien, qui est désormais une mer intérieure reflétant l’ancienne Méditerranée, avec une Inde en forme de botte faisant office d’Italie de remplacement.

credit nationalgeographic.com

Là où les continents se sont heurtés, de nouvelles chaînes de montagnes ont vu le jour. Le nouveau sommet culminant du monde n’est plus situé dans l’Himalaya, mais dans une chaîne de montagnes sans nom qui s’est formée là où la Floride et la Géorgie se sont heurtées à l’Afrique du Sud et à la Namibie.

Il est peu probable qu’il y ait encore des humains pour assister à la réunification des masses terrestres mondiale – nous aurons de la chance de survivre au siècle prochain, sans parler du millénaire actuel – mais la carte inclut néanmoins quelques villes actuelles, pour votre orientation.

Ou plus probablement, pour votre désorientation. Sur Pangaea Proxima, Le Cap et Mexico sont à une journée de route l’un de l’autre. Lagos est au nord de New York, et toutes deux sont proches de la mer Atlantique, vestige rétréci de l’ancien océan. Et vous pouvez voyager de Sydney à Shanghai et jusqu’à Tokyo sans avoir à traverser une seule étendue d’eau.

L’Europe s’est attachée à l’Afrique, et la Grande-Bretagne – malgré le Brexit – a rejoint l’Europe. Une chose est restée rassurante : la Nouvelle-Zélande est toujours un endroit isolé, menaçant à jamais de disparaître de la partie inférieure droite de la carte.

credit nationalgeographic.com

Cette carte est présentée dans le numéro (juillet 2018) du magazine National Geographic. Plus d’informations à ce sujet ici.

Adaptation Terra Projects

Source : https://bigthink.com/

(316)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :