Dernières Infos

Quand Tara refroidit l’Europe

Voici que l’expédition Tara confirme un refroidissement européen d’ici 10 à 15 ans, à cause d’une fonte totale de la banquise. L’Europe pourrait perdre plusieurs degrés.

La circulation thermohaline serait sérieusement atténuée. 3° de moyenne nous sépare seulement du dernier age glaciaire.

 Toutes les prévisions des modèles doivent être revues…

La plus importante et spectaculaire conclusion des observations réalisées par les scientifiques européens, depuis le début de la mission « Tara » en septembre 2006, prévoit « dans 10 à 15 ans, une fonte totale de la banquise en été, entre le mois de septembre et le mois de mai », selon Jean-Claude Gascard, océanographe et coordinateur du programme Damoclès.

Ce graphique montre la diminution de la banquise en été au fil des années. En bleu, la fourchette prévue par les modèles informatiques. En rouge, les observations semblent indiquer que la disparition de la banquise sera encore plus rapide que ce qu’indique la prévision la plus pessimiste.

Au rythme actuel d’une perte de banquise de 500 000 km2 en plus chaque année en été et sachant que la surface actuelle à la fin de l’été est de l’ordre de 4 à 5 millions de km2, il suffirait donc de 8 à 10 ans pour que cette banquise d’été disparaisse, signale l’équipe de la mission.

Selon les scientifiques, cette disparition contribuerait à fortement augmenter l’absorption par l’océan de 80% de l’énergie solaire incidente qui, autrement, en présence de glace, serait réfléchie vers l’espace.

Conséquence : réchauffer localement l’océan superficiel, et ainsi l’atmosphère, ce qui entraînerait une fonte accélérée des glaces continentales du Groenland et une élévation du niveau de la mer de l’ordre de 1m (ou plus) d’ici la fin du siècle ! Cet afflux d’eau douce vers l’Océan de part et d’autre du Groenland, aurait aussi pour conséquence majeure de ralentir la montée des eaux chaudes et salées de l’Atlantique nord vers l’Océan Arctique et donc de refroidir l’Europe Occidentale entraînant un bouleversement climatique bien au delà des régions arctiques et subarctiques.

L’Europe va refroidir, annoncent des scientifiques

D’importants bouleversements météorologiques en cours dans les hautes latitudes laissent présager une cascade d’événements climatiques affectant la faune et la flore en Europe de l’Ouest.
Telles sont les les premières observations du programme scientifique Damoclès, dont la goélette « Tara », en dérive sur la banquise, est le support logistique.
Damoclès (Developping Arctic Modelling and Observing Capabillities for Long-term Environmental Studies) regroupe 45 laboratoires de 10 pays européens, des Etats-Unis et de Russie.

Projet pilote de l’Union Européenne pour l’Année Polaire Internationale, il vise à observer, comprendre et quantifier les changements climatiques en Arctique, afin d’aider à la prise de décisions face au réchauffement de la planète.

Cette fonte totale de la banquise en été aurait, selon Gascard, la plus forte et inattendue incidence sur le climat d’Europe de l’ouest et donc la vie quotidienne de ses occupants, humains, faune et flore. Selon un enchaînement de causalités partant de l’absorption par l’océan de 80 % de l’énergie solaire (autrement réfléchie par feu la glace en été), on passe à une fonte accélérée de la calotte glaciaire du Groenland qui entraînerait une élévation du niveau de la mer d’au moins 1 mètre.

Mais, effet paradoxal et autre conséquence majeure, cet afflux d’eau douce bloquerait la montée des eaux chaudes et salées de l’Atlantique (circulation thermohaline) vers l’Arctique.
Résultat pour le coordinateur de Damoclès : un refroidissement de l’Europe occidentale de plusieurs degrés.

Enfin, une évolution des conditions environnementales en Arctique pourrait aussi avoir des conséquences géopolitiques et socio économiques : ouverture de nouvelles voies maritimes entre l’Est et l’Ouest, exploitation de ressources minérales (pétrole et gaz) et vivantes (pêche), changement radical des modes de vie des populations autochtones, modification des écosystèmes etc…

sources : http://www.actu-environnement.com / http://www.midilibre.com/ /
http://www.lexpress.fr/

(124)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :