Dernières Infos

Le climat pourrait devenir similaire comme au début du XIX eme siècle

Des recherches récentes indiquent que le climat pourrait dans les quinze prochaines années,  devenir similaire à ce qu’il était au  début du 19éme siècle : le premier acte du refroidissement climatique interviendrait en 2008-2009.
Le résultat des recherches publiées dans le livre « Global Warming — Global Cooling, Natural Cause Found/Réchauffement climatique – Refroidissement climatique, découverte des causes naturelles » qui a été révisé par des collègues chercheurs,  identifie sept types caractéristiques de cycles gravitationnels récurrents comme la cause de l’ensemble des 2200 réchauffements climatiques intervenus dans les 500 000 dernières années y compris dans celle du réchauffement climatique actuel.

Ces découvertes  relient également l’existence de ces cycles avec une augmentation naturelle de 50% de la teneur en dioxyde de carbone tout au long de la période de 10 000 ans qui mène à chacun des cycles de réchauffement majeurs qui  durent 116 000 ans . David Dilley qui est météorologiste et spécialiste du climat à Global Weather Oscillationshttp://www.globalweathercycles.com, indique que les cycles gravitationnels se comportent comme des aimants qui attirent les hautes pressions de l’atmosphère dans un mouvement  de 3 ou 4 degrés de latitude soit vers le nord ou vers le sud de leur position saisonnière habituelle. Alors que le cycle gravitationnel actuel décline, les températures globales commenceront à se refroidir durant 2008-2009 avec un fléchissement beaucoup plus spectaculaire autour de 2023 08/07/2008

Ocala en Floride le 08/07/08 – De nouvelles avancées scientifiques ont été publiées dans le livre intitulé livre « Global Warming — Global Cooling, Natural Cause Found/Réchauffement climatique – Refroidissement climatique, découverte des causes naturelles ». Son auteur le météorologiste et spécialiste du climat David Dilley utilise les données collectées couvrant une période de 500 000 ans pour identifier les cycles gravitationnels lunaires comme étant à l’origine du réchauffement climatique actuel, de l’élévation du niveau de dioxyde de carbone, et des 2200 cycles de réchauffement climatiques qui se sont produit au cours des 500 000 dernières années.

Mr Dilley qui travaille pour l’organisation Global Weather Oscillations a mis en évidence sept types de cycles gravitationnels récurrents  qui expliquent aussi bien le cycle de réchauffement majeur de 460 000 ans  que celui qui se produit chaque 230 an. L’ensemble des cycles gravitationnels coïncident à presque 100% avec les 2200 occurrences de réchauffement climatiques qui se sont produits durant les 500 000 dernières années. On y trouve l’ère de réchauffement climatique actuelle qui a commencé autour de l’année 1900, et les premiers signes du refroidissement climatique attendus en 2008 et 2009

Les cycles gravitationnels qui sont désignés sous le terme de Mécanisme de Force Elémentaire du climat,  se comportent comme des aimants qui attirent les hautes pressions de l’atmosphère dans un mouvement  de 3 ou 4 degrés de latitude soit vers le nord ou vers le sud de leur position saisonnière habituelle, causant ainsi des modifications prolongées de position des zones de haute pression.

Les changements de position de près de 3 degrés de latitude –approximativement 290 kilomètres ou 180 miles- ont pour effet de modifier la circulation atmosphérique en la repoussant plus au nord durant les périodes de réchauffement climatique provoquant ainsi la fonte des neiges et de la glace des hautes latitudes et une élévation de la teneur en dioxyde de carbone de l’atmosphère par une réaction naturelle très  complexe.

Durant les périodes de réchauffement climatiques, cette réaction naturelle provoque le relâchement dans l’atmosphère du dioxyde de carbone stocké depuis plusieurs centaines de milliers d’années dans la végétation des hautes latitudes, des sols, de la toundra et des océans plus froids.

Ces changements climatiques naturels ainsi que les augmentations de la teneur en dioxyde de carbone qui s’ensuit se produisent chaque 230 ans tandis que le cycle gravitationnel de Mécanisme de Force Elémentaire du climat atteint son apogée. Des réchauffements climatiques globaux plus spectaculaires se produisent lors de cycles gravitationnels plus puissants chaque 920 ans, et des élévations de température et de teneur en dioxyde de carbone encore plus spectaculaires se produisent lors de mégacycles gravitationnels  chaque 116 000 et 460 000 ans.

Chaque 116 000 ans chacun de sept types de cycles gravitationnels  de Mécanisme de Force Elémentaire du climat trouve son apogée simultanément ce qui provoque un bouleversement important du climat de la terre. Les mégacycles de 116 000 ans se sont produits quatre fois durant les 360 000 dernières années ce qui a engendré pour chacun d’entre eux une augmentation de température spectaculaire. Ces augmentations de température sont suivi d’une augmentation d’à peu près 50% de la teneur en dioxyde de carbone de l’atmosphère durant les 10 000 ans qui suivent la crête du cycle. Ce même scénario est en train de se produire alors que le cycle de 116 000 ans de réchauffement  actuel atteint son maximum et qu’une augmentation de près de 50% de la teneur en dioxyde de carbone est en train de se produire.

Chaque 460 000 ans chacun de sept types de cycles gravitationnels  de Mécanisme de Force Elémentaire du climat atteint son maximum simultanément. Ceci s’est produit deux fois durant les 500 000 dernières années. La première occurrence date de 460 000 ans et cet événement a causé un réchauffement climatique prolongé avec des pans entiers de  l’antarctique où la glace avait quasiment disparu. Le cycle suivant se produit en ce moment et est associé une fois de plus avec la fonte des glaces dans les régions polaires.

Les recherches de Mr Dilley montrent une correspondance dans quasiment 100% des cas entre les cycles de Mécanisme de Force Elémentaire du climat et le début et la fin des cycles de réchauffement climatiques. Les cycles de réchauffement climatiques ont commencé au moment même ou le cycle de Mécanisme de Force élémentaire du climat commençait ceci durant les 500 000 dernières années tout comme le réchauffement climatique actuel qui a commencé il y a cent ans et qui se terminera au moment même ou le cycle gravitationnel actuel commencera son déclin cyclique.

Les températures globales ont baissé dans les 12 derniers mois. En 2008 et 2009 les premiers stades du rafraîchissement global refroidiront les températures globales jusqu’à faire descendre celles-ci au niveau de ce qu’elles atteignaient entre les années 40 et 70. D’ici à 2023 le climat mondial ressemblera aux températures plus froides du 19éme siècle.

La publication du livre « Global Warming — Global Cooling, Natural Cause Found/Réchauffement climatique  – Refroidissement climatique, découverte des causes naturelles » est le résultat de 19 années de recherche qui démontre clairement que les cycles gravitationnels sont responsables des fluctuations du climat de la terre. Le livre est disponible sous sa forme électronique sur le site http://www.globalweathercycles.com/


L’auteur est David Dilley un météorologiste et spécialiste du climat auprès de l’organisation Global Weather Oscillations Inc. (GWO) basée en Floride. Il a aussi travaillé comme météorologiste auprès du service de météorologie nationale and a co-animé une émission de radio hebdomadaire intitulée   « the Politically Incorrect Weather Guys ».

« 

(272)

Laissez un message

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :