Dernières Infos

Pulau Semakau, Singapour, la solution d’enfouissement de l’avenir

palau semakau

palau semakauA Singapour, à l’instar de la France, on n’a pas de pétrole, mais on a des idées… Et des idées il en faut pour rendre possible le miracle singapourien sur un territoire restreint et sujet a une croissance démographique (venue de travailleurs étrangers principalement) importante. Il faut pourtant bien nourrir et abreuver les quelques 5 millions d’habitants répartis dans les zones urbaines qui occupent la très grande majorité de l’ile a cote des bases militaires de la cite-Etat.

Voici la solution d’enfouissement de l’avenir…

 


Deux défis s’imposent alors a Singapour, celui de l’autosuffisance alimentaire (plus de détails sur « Les paysans n’ont pas dit leur dernier mot ») et surtout celui de l’autosuffisance en eau (plus de détails sur « Sur la route de l’autosuffisance en eau ») a un point ou Singapour multiplie ses capacités de désalinisation, les réservoirs « naturels » d’eau potable ainsi que le recyclage des eaux usées pour éviter de devenir trop dépendant de la fourniture en eau provenant de la Malaisie voisine.

Vis-à-vis des déchets, Singapour continue en partie l’extension de son territoire en les redirigeant vers une ile (Palau Semakau) pour combler des bassins prévus a cet effet, avant de continuer a construire par-dessus d’ici les prochaines quarante années.

palau semakau

Ce site d’enfouissement est considéré comme le site d’enfouissement du futur. La zone d’enfouissement désigne une île au large de Singapour – elle sera bientôt transformée en un éco-parc, le gouvernement a révélé lors d’une conférence de presse. L’éco-parc sera une plaque tournante pour le développement des technologies des énergies renouvelables et abritera des installations récréatives et éducatives.

Le site d’enfouissement Semakau est situé sur la côte orientale de l’île, et a été créé en s’associant à Pulau Sakeng.

Un périmètre de 7 km de roche Bund a été construit pour encercler Pulau Semakau et Pulau Sakeng. On observe des navettes quotidiennes, une péniche couverte de cendres d’incinération sont déposées sur l’île. Singapore brûle ses déchets dans ces quatre emplacements de l’île.

palau semakau

Pendant la construction, des écrans de limons ont été utilisés pour protéger les coraux lors des travaux de poldérisation. La décharge est bordée d’une membrane imperméable.

Le centre effectue des analyses d’eau régulièrement pour s’assurer que les doublures imperméables font leur travail tout en colmatant les fuites. Étant donné d’un tel succès dans la construction et la gestion d’un environnement non-polluant et relativement inodore, Singapour espère partager son expertise avec les pays voisins dans leur développement urbain comme étant un moyen de résoudre les graves problèmes de gestion des déchets.

Pulau Semakau se vante d’être un habitat pour les oiseaux et les animaux marins grâce à des arbres de mangrove, des marécages sains. Pulau Semakau est une véritable île tropicale qui a su allié adaptation des déchets dans l’enfouissement tout étant un lieu propre et sein. C’est une solution a développé à grande échelle face aux défis de demain.

sources : http://lesingapourien.blogspot.com/ /

traduction, adaptation et résumé de http://www.gaiadiscovery.com

Voici une video qui montre toutes les espèces qui se sont implantées sur palau semakau :

(253)

Laissez un message

Laissez un message