Dernières Infos

Le volcan Taal est entré à nouveau en éruption

Le Taal, deuxième volcan le plus actif des Philippines, est entré en éruption jeudi, crachant un panache de fumée d’un kilomètre de haut, ont indiqué des scientifiques de l’Institut national de vulcanologie et de sismologie (Phivolcs).

Cette courte éruption, dite « phréato-magmatique », s’est accompagnée d’un panache composé de vapeur d’eau et de lave fragmentée, élevant le niveau d’alerte de deux à trois dans la province de Batangas, située au sud de l’île de Luçon, à une soixantaine de kilomètres de la capitale Manille.

Une attraction touristique populaire
« Cela signifie qu’il y a une intrusion magmatique dans le cratère principal, qui pourrait favoriser de nouvelles éruptions », a précisé l’Institut, qui a pressé le gouvernement local d’évacuer les habitants des « villages hautement à risque » implantés près du volcan, en raison notamment d’un risque de tsunami.

La dernière éruption du Taal remonte au 12 janvier 2020 et avait déplacé plus de 376.000 personnes.

Entouré d’un lac, le volcan constitue une attraction touristique populaire.

En moins de 24 heures depuis hier, le volcan Taal (Philippines) a produit aujourd’hui une explosion phréato-magmatique modeste et soudaine qui a généré un panache de cendres, de gaz et de lapilles d’un peu plus d’un kilomètre.

L’explosion phréato-magmatique s’est produite à l’intérieur du lac présent en haut du cratère central du volcan, zone où depuis le mois de mars 2021, des panaches de vapeur d’eau de plusieurs centaines de mètres de haut ont commencé à s’élever. D’après les déclarations du département des sciences et des technologies aux Philippines, l’explosion d’aujourd’hui a été causée par une intrusion magmatique très superficielle, ce qui a rendu nécessaire de faire passer le niveau d’alerte volcanique de 2 à 3.
Les probabilités d’une véritable éruption volcanique majeure ont considérablement augmenté, de sorte que les autorités locales ont de nouveau ordonné l’évacuation de la zone habitée la plus proche du volcan.

On vous rappelle que le Taal est l’un des volcans les plus actifs et potentiellement dangereux du pays. Dans ce cas précis, une éventuelle éruption volcanique concernerait le lac présent dans le cratère central de la caldera volcanique, ce qui donnerait naissance à une éruption phréato-magmatique. Dans ce type d’éruptions, le magma entre en contact avec l’eau qui, en s’évaporant presque instantanément, provoque une importante phase explosive. Ce type d’éruptions se caractérise souvent par de grandes émissions de cendres, de lapilles, des flux fréquents et rapides pyroclastiques.

Pour plus en savoir sur le volcan Taal qui reste extrêmement dangereux ici

Adaptation Terra Projects

sources : https://www.lesoir.be/ / Ilmondodeiterremoti

(183)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :