Dernières Infos

Les experts mettent en garde contre un possible tsunami à La Palma, qu’en est-il réellement ?

Retournement de situation et d’avis ? Il y a plusieurs experts qui en ont discuté et l’opinion majoritaire est qu’ils finissent tous par accepter cette possibilité. L’alerte à un éventuel tsunami a atteint l’île de La Palma. Et c’est que l’inquiétude causée par le volcan continue d’être latente puisque cette semaine, plus précisément mardi 28 septembre 2021, la lave du volcan susmentionné a atteint la mer. Le résultat a été la formation de colonnes de vapeur d’eau avec des gaz toxiques dans les îles Canaries. La grande question qui plane dans l’air est de savoir s’il sera possible de voir se former un tsunami ?

Devant la situation actuelle, plusieurs experts consultés n’ont eu d’autre choix que d’accepter cette possibilité. Mais qu’est-ce qu’un tsunami, qu’est-ce qui le provoque et cette peur est-elle vraiment infondée à La Palma ?

Description exacte d’un tsunami
Un tsunami est défini comme une série d’énormes vagues océaniques créées par une perturbation sous-marine. Les causes qui peuvent provoquer leur présence, comme c’est le cas actuellement à La Palma, sont notamment les tremblements de terre, les glissements de terrain, les éruptions volcaniques ou les météorites (morceaux de roche qui viennent de l’espace et impactent la surface de la terre). En fait, nous avons déjà trouvé un avertissement sur cette possibilité à Huelva et à Cadix.

Un tsunami peut être produit par « des tremblements de terre, des volcans, des glissements de terrain côtiers ou souterrains, de grandes explosions ou même des météorites », explique la Dirección General de Protección Civil sur son site web.

Pourquoi cela peut-il arriver à La Palma ?
Les experts affirment que ces épisodes ont un grand impact et suivent une séquence dans le temps qui fait que l’un de ces phénomènes se déclenche sur un autre, celui-ci sur un autre et ainsi de suite ».

Évidemment, rien ne peut être prédit à l’heure actuelle, mais les chances qu’ils se produisent à La Palma sont réelles, même s’il est peu probable qu’ils se produisent à court terme.

D’autres avis contraires courant ce mois de septembre 2021 ne croient pas à cette possibilité et sont plus réticents à croire qu’avec le volume de lave existant actuellement, un tel épisode pourrait se produire.

Ainsi Juan Rueda, volcanologue à l’Institut géographique national, a nié cette possibilité et a souligné qu’ « il n’y a aucune preuve scientifique » qu’un glissement de terrain sur La Palma pourrait provoquer un tsunami.

Plusieurs projets de recherche sur les grands glissements de terrain gravitationnels et les mégatsunamis de l’Instituto Volcanológico de Canarias (INVOLVCAN) réfutent également cette théorie.

De l’INVOLVAN, ils soulignent que pour que le flanc de la Cumbre Vieja sur l’île de La Palma rencontre des conditions proches de l’instabilité, un séisme de magnitude exceptionnellement élevée et une grande éruption volcanique explosive devraient se produire simultanément . Une autre possibilité serait que le bâtiment volcanique actuel ait atteint dans sa croissance naturelle au moins 1 000 mètres de plus au-dessus de l’altitude maximale actuelle. Pour atteindre cette hauteur, il faudrait plus de 40 000 ans.

Face à ces avis contraires, on reste à l’écoute, mais il est évident qu’on ne souhaite absolument aucun évènement qui pourrait être que dramatique.

Une nouvelle bouche éruptive est apparu sur le volcan Cumbre Vieja à La Palma | credit Involcan

Adaptation Terra Projects

Sources : https://www.elmira.es/ / https://www.antena3.com/

(743)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :