Dernières Infos

L’activité solaire actuelle peut déclencher un PAG

soleil

Le soleil agit bizarrement et les scientifiques n’ont aucune idée du pourquoi. L’activité solaire est en déclin graduel, un changement de norme qui dans le passé a déclenché un PAG (Petit Age Glaciaire), c’était il y a  300 ans.

Trois éminents scientifiques solaires ont présenté les plus récentes données sur l’activité solaire et de son  affaiblissement, en juillet 2013, lors d’une téléconférence à Boulder, au Colorado, organisée par la Société Astronomique Américaine. Il y avait des experts de la Nasa en vedette, the High Altitude Observatory et de la National Solar Observatory qui décrit comment l’activité solaire, tel que mesuré par la formation de taches solaires et par des explosions massives sur la surface du Soleil, n’a cessé de diminuer depuis le milieu des années 1940.

 

 

Le soleil passe par un cycle régulier de 11 ans avec un maximum, lorsque l’activité solaire est à son apogée, suivi par un minimum lorsque le nombre de taches solaires sont réduites et sont plus petites et moins énergiques. Nous sommes censés être à un pic d’activité, au maximum solaire.

En dehors de la norme

La situation actuelle, cependant, est en dehors de la norme et le nombre de taches solaires semble en déclin constant. Le soleil était en cours d’un « comportement bizarre », a déclaré le Dr Craig DeForest.

«La Période d’activité maximale actuelle du soleil est très fine et très faible, conduisant à des spéculations que le cycle des taches solaires lui-même pourrait être en cours d’arrêt ou en train d’entrer dans une phase dormante», a t-il dit.


Irish solaire scientifique spécialiste Dr Ian Elliott, ancien membre du Dublin Institute for Advanced Studies, a cité des chiffres publiés par la NASA le 1er Juillet 2013. Il avait demandé à un groupe d’experts de prédire l’activité des taches solaires en utilisant des modèles, avec une limite supérieure et une limite inférieure.

Les prévisions suggèrent que la moyenne mensuelle totale des taches solaires devrait se situer entre 90 et 140, mais en fait, la moyenne mensuelle actuelle est seulement de 67, propos de Dr Elliott. Une moyenne typique au maximum pendant une grande partie de début du 20ème siècle était d’environ 200.

« C’est le plus petit maximum solaire que nous avons vu en 100 ans», a déclaré le Dr David Hathaway de la NASA. Nous sommes actuellement dans le nombre 24 du cycle solaire, qui représente environ la moitié aussi actif que le cycle 23, mais le cycle 25 est susceptible d’être encore plus faible en raison de changements dans le flux magnétique à la surface du soleil « , nous dit il.

Dr Giuliana de Toma de the High Altitude Observatory a reconnu les signes évidents d’une activité solaire à la baisse, mais cela ne signifie pas que la terre se dirigerait vers un autre «minimum de Maunder». Ce fut une période entre 1645 et 1725 lorsque l’activité solaire était extrêmement faible, voire inexistante, une situation qui a provoqué un mini-âge glaciaire.

Le Dr Elliott nous dit : La baisse de l’activité des taches solaires a encore le potentiel d’affecter notre époque pour le pire. Les recherches menées par le professeur Mike Lockwood de l’Université de Reading a montré comment une faible activité solaire pourrait modifier la position du courant-jet sur l’Atlantique nord, provoquant un froid intense pendant les mois d’hiver. Ce fut probablement la cause des hivers très froids et neigeux en 2009 et 2010, le Dr Elliott a dit.

«C’est peut-être tous les points à un autre petit âge glaciaire», a t-il dit. « Il semble que nous allons entrer dans une période d’activité solaire très faible et pourrait signifier que nous nous orientons vers des hivers très froids. »

Et tandis que les chercheurs américains ont déclaré que les données ont montré une baisse de l’activité, ils n’avaient aucun moyen de prédire ce que cela pourrait signifier pour l’avenir.

Traduction et Adaptation de la Terre du Futur

source : http://www.irishtimes.com

(213)

Laissez un message