Dernières Infos

La Chine donne le feu vert à la production en série de taxis volants autonomes – les vols commerciaux sont prévus pour 2025

Le taxi volant autonome EHang EH216-S est le premier eVTOL prêt à être produit en série et pourrait ouvrir la voie aux voitures volantes dans le monde entier. Les taxis volants autonomes pourraient bientôt devenir une réalité après que le constructeur automobile EHang a obtenu le premier certificat de production au monde pour les fabriquer en Chine.

Le véhicule électrique à décollage et atterrissage verticaux (eVTOL) EH216-S « sans pilote pour le transport de passagers » d’EHang a reçu l’autorisation de produire en série de la part de l’Administration de l’aviation civile de Chine (CAAC), ont annoncé les représentants de l’entreprise dans un communiqué le 7 avril.

De nombreuses entreprises fabriquent des véhicules à décollage et atterrissage verticaux électriques, mais ils n’ont jusqu’à présent été développés que sous forme de prototypes pour des vols d’essai. Cette décision représente une étape importante vers l’introduction commerciale des eVTOL.

« Notre vision est d’introduire sur le marché mondial des engins sans pilote eVTOL sûrs et fiables, offrant ainsi à tous des services de mobilité aérienne sûrs, autonomes et respectueux de l’environnement », a déclaré Huazhi Hu, PDG d’EHang, dans le communiqué de presse.

Le certificat de production donne à EHang le feu vert pour fabriquer des voitures volantes, ce qui englobe l’approvisionnement en matières premières, la gestion de la chaîne d’approvisionnement, le contrôle et l’essai de la qualité, ainsi que la réparation et la maintenance après-vente, le tout vérifié par des examens et des inspections complets.

L’eVTOL EH216-S d’EHang, qui transporte des passagers sans pilote, a reçu l’autorisation d’être produit en série. (Crédit photo : EHang)

S’envoler dans les airs
Annoncé pour la première fois en 2018, l’EHang EH216-S est un petit engin VTOL entièrement électrique doté d’un fuselage en fibre de carbone et de 16 hélices alimentées par 16 moteurs. Il a une vitesse de croisière de 100 km/h et une altitude maximale d’environ 3 000 mètres.

Conçu pour le transport de passagers, il peut accueillir deux personnes et dispose d’un système de conduite autonome qui supprime la nécessité d’un pilote. EHang affirme que le VTOL a été testé à de nombreuses reprises, avec ou sans équipage. Ce n’est pas le premier modèle de l’entreprise – il fait suite au « drone passager » EHang 184 qui a fait ses débuts en 2016.

L’entreprise espère que le EHang EH216-S sera utilisé dans des domaines tels que les services de taxi aérien, le tourisme aérien, les navettes aéroportuaires et le transport entre les îles.

La production à grande échelle de l’EH216-S représente une étape importante dans la concrétisation des eVTOL sans pilote et des aéronefs similaires. Il s’agit du premier eVTOL à avoir reçu une telle certification, ce qui pourrait faire de la Chine le premier pays à faire des taxis volants un service utilisable par la population.

(Image credit: EHang)

Alors que la production en série de l’EH216-S est désormais approuvée, la CAAC a publié en octobre 2023 le Green Aviation Manufacturing Development Outline (2023-2035), qui propose des orientations pour la mise en service d’un eVTOL piloté d’ici 2025 et de services entièrement autonomes à grande échelle d’ici 2035, y compris la nécessité d’établir des réglementations pratiques et des régimes d’assurance pour les voitures volantes.

En revanche, le plan de mise en œuvre de l’Advanced Air Mobility (AAM) des États-Unis prévoit que les premiers vols commerciaux d’eVTOL auront lieu en 2028 et qu’une réglementation et une certification appropriées régiront la sécurité de leur fabrication et de leur utilisation.

Dans cette optique, la Chine pourrait devancer les États-Unis dans la fabrication – ou au moins l’essai – des eVTOL à un niveau commercial.

(Image credit: EHang)

Adaptation Terra Projects
Source : https://www.livescience.com/

(70)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.