Dernières Infos

Eruption Solaire de classe X du 28 octobre 2021 (suivi en cours)

credit SOHO

Il semble que nous ayons une éruption solaire de classe X 1.0 ce 28 octobre 2021. Cette tempête solaire se dirige vers la Terre et qui devrait arriver vers le 30 ou 31 octobre. L’information est tombée il y a quelques heures.

ÉRUPTION SOLAIRE MAJEURE DE CLASSE X
Les satellites en orbite autour de la Terre viennent de détecter une éruption solaire de classe X1 provenant de la tache solaire AR2887.
L’explosion, qui s’est produite à 15 h 35 TU le 28 octobre, a créé un tsunami massif de plasma dans l’atmosphère du soleil.


L’explosion a également projeté une CME dans l’espace. Les images du coronographe ne sont pas encore disponibles, mais les preuves d’une CME sont déjà convaincantes. L’USAF rapporte de fortes émissions radio de type II et de type IV générées par une CME traversant l’atmosphère du soleil. En outre, des particules énergétiques accélérées au bord d’attaque d’une CME ont déjà atteint la Terre.

Quand la CME (éjection de masse coronale) elle-même arrivera-t-elle ?

En supposant qu’elle soit dirigée vers la Terre, probablement le 30 ou le 31 octobre. Des données récentes provenant des coronographes de SOHO permettront une prévision plus précise, alors restez à l’écoute.

Pendant l’éruption, une impulsion de rayons X et de radiations UV extrêmes a ionisé la partie supérieure de l’atmosphère terrestre, provoquant une forte panne de radio à ondes courtes centrée sur l’Amérique du Sud.

Les aviateurs, les marins et les opérateurs de radio amateur du côté de la Terre éclairé par le soleil ont pu remarquer d’étranges effets de propagation à des fréquences inférieures à 30 MHz.
La tache solaire AR2887 n’est peut-être pas encore terminée. Elle a déjà produit deux éruptions de classe M et une éruption X aujourd’hui.
La région active fait directement face à la Terre, de sorte que toute éruption supplémentaire devrait avoir un effet géoactif.

Conséquences 

Des pannes radio et des systèmes de navigation pourront être altérés principalement sur l’Amérique du Sud et Centrale… à suivre 

Tempête de protons mineure…

29 octobre 2021 : cependant on note ceci au 29 octobre 2021 : S7142 [S28W07] s’est considérablement dégradé, perdant sa pénombre mature et ses deux structures delta magnétiques après l’éruption majeure de longue durée X1 à 15:35 UT (une onde EIT rapide et importante était associée à cet événement, ainsi qu’une CME importante et dense dirigée vers la Terre. Un événement mineur de particules a commencé peu après l’éruption). La région présente encore de nombreuses petites taches. Les éruptions C sont possibles, les éruptions M sont peu probables à moins qu’un nouveau flux n’émerge. Eruptions C1 : C1.2 @ 01:38, C1.1 @ 10:00, C1.2 @ 12:17, C1.5 @ 21:07 UT.28 octobre : Une CME (éjection de masse coronale) asymétrique large et rapide a été observée après l’éruption X1 dans AR S7142. Credit https://solen.info/
La CME atteindra probablement la Terre pendant la première moitié du 30 octobre et provoquera une tempête géomagnétique active et très sévère. Des aurores boréales devraient pouvoir être observées à des latitudes moyennes. )

Tempête géomagnétique G3 (Kp7). credit aurora-maniacs.com
• Systèmes électriques : Corrections des tensions peuvent être nécessaires, déclenchement de fausses alarmes possible sur les systèmes protégés
• Vaisseaux et satellites en exploitation : Possible génération de courants induits sur les composants des satellites, possible augmentation de la trainée des satellites en orbite basse, corrections potentiellement nécessaires pour les problèmes d’orientation
• Autres systèmes : Systèmes de navigation satellite et radionavigation basse fréquence peuvent être impactés de façon intermittente, Radios H.F. peuvent être hachées. Les aurores sont visibles depuis de plus basses latitudes (qu’au niveau ci-dessous) (voir la page ″Où observer les aurores polaires ?″ et l’indice Kp dans la colonne suivante)

Bien que l’éruption solaire était de classe X, finalement cela aura été une Kp4 qui aura touché la Terre. Les pannes radio ou autres perturbations des systèmes de navigation ont touché principalement l’Amérique du Sud sans réel dommage. 

La classe d’éruptions solaire X
Les éruptions de classe solaire X sont les plus grandes et les plus puissantes. En moyenne, les tempêtes solaire de cette magnitude arrivent une dizaine de fois par an et sont aussi courantes durant le maximum solaire que pendant le minimum solaire. Des interruptions radio de fortes a extrêmes (R3 a R5) peuvent arriver sur la partie éclairée de la Terre pendant une éruptions solaire. Si l’éruption solaire a lieu prêt du centre du disque solaire faisant face a la Terre; elle peut causer une forte et durable tempête de radiation et éjecter une quantité significative de masse coronale provoquant des tempêtes géomagnétiques sévères (G4) a extrême (G5).

La plus puissante des éruptions solaires observées au cours des 5 derniers siècles est probablement l’éruption solaire de 1859, qui eut lieu fin août-début septembre de cette année, et dont le point de départ fut observé entre autres par l’astronome britannique Richard Carrington. Cette éruption aurait laissé des traces dans les glaces du Groenland sous forme de nitrates et de béryllium 10, ce qui a permis d’en évaluer la puissance.

Que sont les éruptions solaires, quels sont les impacts possibles sur notre Terre ? CME en cours…

SUIVI EN COURS SUR GROUPE MINIMUM SOLAIRE – FB

Adaptation Terra Projects

credits et sources : https://spaceweather.com/ / Météorologie Spatiale FB

(12343)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :