Dernières Infos

Coup de froid à venir sur l’Europe et les cultures

Après une semaine de temps chaud au dessus des moyennes habituelles, une importante coulée froide a commencé à descendre sur l’Europe ce week end de Pâques. C’est une mauvaise nouvelle pour les fruits, les légumes et les cultures.

Le 30 mars 2021, Météo France a noté qu’il s’agissait de la journée la plus chaude pour un mois de mars jamais enregistrée depuis 75 ans de prise de données sur le sujet, avec une moyenne à 19 heures « à 24,1 degrés Celsius » dans l’Hexagone. Des températures estivales qui semblaient sortir la France — et l’Europe — de l’hiver et qui, même avec 10 inquiétants degrés au-dessus d’un mois de mars normal.

La semaine qui suivra le week-end de Pâques sera au contraire marquée par un retour des températures anormalement basses. Mardi 6 au matin, Françaises et Français se réveilleront avec des températures comprises entre -4 degrés Celsius dans l’Est du pays et 12 sur la Côte d’Azur. Il fera 1 degré avec des risques de neige à Paris et 2 degrés à Lyon. En d’autres termes, le pays connaîtra une baisse d’une vingtaine de 20 degrés en une petite semaine.

Et cette anomalie météorologique s’explique par un phénomène tout à fait normal et connu des scientifiques : un front froid venu de l’Arctique, nommé arctic blast par nos inventifs confrères anglophones.

Si la température est aussi froide, c’est bien que le froid viendra d’une des régions les plus froides du monde : l’Arctique. C’est ce qu’affirme Météo France dans un billet publié sur son site « Dans le sillage de cette perturbation, de l’air froid venant directement de l’Arctique, va s’engouffrer sur le pays. Cette salve d’air froid va engendrer le retour de la neige sur les hauteurs des Vosges, du Jura, des Alpes, du Morvan, du Massif Central mais aussi des Pyrénées au passage de la perturbation. Sur ces reliefs, la limite pluie-neige sera de plus en plus basse ».

Ce changement de météo sera notable notamment sur les hauteurs du Massif central où la limite pluie-neige va aussi être de plus en plus basse. Ce temps agité et hivernal, ponctué d’averses est prévu pour mardi.
Le pourtour méditerranéen bénéficiera d’un temps plus ensoleillé, mais au prix de vents forts, mistral et tramontane se renforçant nettement.

Le météorologue Scoot Duncan poursuit l’explication du phénomène. Le jet stream, courant d’air bien connu que l’on trouve dans l’atmosphère terrestre et qui entoure notre planète comme une sorte de bandeau, a fait une vague. Cette vague de chaleur en creux a créé un appel d’air, « configuration parfaite pour le transport du froid », commente Scott Duncan. Et c’est en s’engouffrant ainsi dans cette courbe du jet-stream que l’air arctique peut se déployer sur toute l’Europe, prenant toute la place sur la carte. Entre une Europe particulièrement orangée fin mars et une Europe qui deviendra bleue dans les représentations des météorologues, le contraste est marqué.

Parallèlement, une nouvelle étude a examiné la production agricole dans 28 pays européens de 1961 à 2018 et l’a comparée à la prévalence d’événements météorologiques extrêmes tels que les inondations, les sécheresses, les vagues de chaleur et les coups de froid, dont la fréquence a augmenté au cours de la période d’étude.

Les chercheurs ont constaté des pertes de récolte de 2,2% du rendement total des cultures entre 1964 et 1990, qui ont bondi à quelque 7,3% entre 1991 et 2015. Oui, les pertes de récolte ont presque triplé en 50 ans …

Les plus touchées sont les céréales utilisées pour nourrir le bétail, les pertes augmentant de plus de 3% chaque année de sécheresse. Cela n’a donc pas seulement un impact sur les légumes et les fruits, mais aussi sur la viande que nous mangeons…

Les pertes de récoltes lors de la prochaine arctic blast auront des «effets d’entraînement» dévastateurs sur les systèmes alimentaires en Europe et dans le monde, déclenchant des flambées des prix mondiaux.

Adaptation Terra Projects

sources : https://www.numerama.com/ / https://france3-regions.francetvinfo.fr/ / https://strangesounds.org/

(477)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :