Dernières Infos

Le volcanisme islandais, une catastrophe annoncée

volcanisme islandais

volcanisme islandaisEt si l’éruption de l’Eyjafjallajökull réveillait son terrible voisin, Katla ? L’Islande est une terre volcanique très active. Depuis mars 2010, le monde connaît au moins un de ses volcans. Trafic aérien paralysé, pollution et évacuation des habitants sont parmi les principales conséquences connues. Ce n’est pas la première fois dans l’histoire que les cendres et les poussières volcaniques islandaises causent des problèmes dramatiques, mais le pire est apparemment à venir. La prochaine éruption pourrait provoquer un cataclysme volcanique. Katla est cinq fois plus gros et son explosion aurait des répercussions considérables.



Le Katla fait partie de la zone volcanique dans le Sud de l’Islande où se situe l’Eyjafjöll. Il est considéré comme lié à l’Eyjafjöll, qui s’est lui-même réveillé après 187 ans de repos provoquant le chaos dans le ciel européen. Or le Katla est l’un des volcans les plus actifs et les plus destructeurs par le passé d’Islande.

Si la dernière éruption de Katla remonte à 1918, et le géant endormi montre des signes d’activité, les Islandais savent en effet que ses éruptions ont souvent par le passé suivi un an ou deux après une première éruption de l’Eyjafjöll. « Ce n’est pas vraiment la question de savoir s’il va entrer en éruption, mais plutôt quand (…) Et là, on aura un vrai problème », a commenté un habitant du coin. D’autant que la plupart des éruptions du Katla se sont déroulées sous la glace qui le recouvre, entraînant des « Jökulhlaup », des crues brutales et dévastatrices. En juin et juillet 2011, des trémors importants sont relevés avec un début de fonte sous glaciaire importante. Pour autant le Katla n’est pas entré en éruption officiellement car la fonte peut être dû à un changement dans la géothermie.

Bien rien ne permet de définir et de quantifier l’éruption prochaine du Katla, le volcanisme islandais se réveille et ne peut être sous estimé.

Petit rappel historique :

Selon Reuters, seuls les fermiers islandais sont a priori concernés par ces retombées. Même si l’historien Steve Sparks confie à l’agence qu’en 1783, l’éruption du Laki, également en Islande, avait causé la perte de récoltes chez les sujets de Louis XVI, et « cela pourrait bien être un des facteurs ayant déclenché la Révolution française ».

Episode que rappelle aussi La Tribune de Genève, dans un récit apocalyptique :

« En cet été 1783, un anticyclone puissant et centré durablement sur le nord de l’Atlantique envoya les fumées vers le reste de l’Europe. (…) L’émission de dioxyde de soufre (…) provoqua un épais brouillard sulfuré qui se répandit à travers l’Europe occidentale, provoquant des milliers de morts durant 1783 et l’hiver 1784.

Un nuage de poussière recouvrit les deux tiers de la France et se déposa en partie au sol. Les années qui ont suivi l’éruption du Laki en 1783 furent marquées par des phénomènes météo extrêmes, dont des sécheresses et des hivers très rigoureux, puisqu’on disait que le pain et la viande gelaient sur la table de la cuisine et les corbeaux en plein vol.(…)

La ligne de grain orageux qui traversa la France du sud au nord, en été 1788, détruisit presque toutes les récoltes du pays. On pesa des grêlons de 10 livres (5 kg). »

En 1918, des « jökulhlaups », puissantes coulées de boues

Katla est un prénom féminin. C’est aussi un nom commun qui signifie « bouilloire ».

La dernière éruption en date du Katla, en 1918, avait provoqué des « jökulhlaups », des coulées de boue puissantes liées à la fonte du glacier sur le volcan. Si risque il y a, c’est donc surtout pour la population locale. Amandine Auriac souligne :

« L’éruption du Katla peut être énorme ou très petite, et ses conséquences plus ou moins graves que celles de l’éruption du Eyjafjöll. »

La hauteur des cendres dépendrait donc de la violence du réveil du volcan. Il y a un an, on notait aucune activité sur le Katla mais depuis juin 2011, les choses ont évolué.

Le 17 juin 2011, un essaim sismique, accompagné d’un très faible trémor harmonique, débute sous la caldeira du volcan peu après 19 h 10. Bien que ceci ne représente qu’une remontée du magma et/ou une recharge de la chambre magmatique, la probabilité d’une éruption augmente significativement dans un futur très proche. Le 9 juillet 2011, une augmentation massive des trémors harmoniques accompagnés par l’augmentation du niveau de la rivière Mùlaksvi sous le glacier du Myrdalsjökull indique peut-être un début d’éruption sous-glaciaire. L’activité sismique y était importante depuis plus de 48 heures.

tremors katla

Selon les scientifiques islandais, le volcanisme islandais va vers un réveil de ses volcans dans la decennie qui s’annonce après 40 ans d’un calme relatif. Le volcanisme islandais pourrait refroidir la planète comme a pu le faire le Pinatubo. L’Islande possède plus de 200 cratères dont environ 130 volcans actifs organisés en une trentaine de systèmes volcaniques alignés pour la plupart en direction sud-ouest-nord-est. Seuls quelques-uns d’entre eux connaissent des éruptions à un rythme régulier comme les le Grímsvötn, l’Hekla ou le Katla. Une vingtaine sont entrés en éruption depuis la colonisation de l’île vers 900.

Mais la zone qui est concernée par le réveil des volcans est la zone Est : Zone Est : Bárðarbunga · Eyjafjöll · Grímsvötn · Hekla · Katla · Laki · Vatnafjöll

Certains sont déjà entrés en éruption comme l’Eyjafjöll et le Grimsvötn. D’autres montres des signes sérieux de réveil comme l’Hekla, le Katla et le Bararbunga. Le plus préocupant, c’est que nous trouvons des fissures volcaniques très proches comme le Laki et le Vatnafjöll. Ces 2 derniers sont connus pour des éruptions volcaniques historiques. La zone concernée est donc sur cette carte :

volcans islandais

 

sources : http://www.toutelatele.com/http://lci.tf1.frhttp://www.rue89.com/ /

http://bistrobarblog.blogspot.comhttp://fr.wikipedia.org/

(2436)

Laissez un message

Laissez un message