Dernières Infos

Un nouveau courant profond découvert dans l’Atlantique Nord

ocean

oceanUne équipe internationale de chercheurs a confirmé la présence d’un système de circulation océanique profonde au large de l’Islande qui pourrait avoir « des conséquences importantes » pour l’impact de la circulation océanique sur le climat dans l’hémisphère nord.

 


Le courant est appelé le Nord Islande Jet (NIJ), celui-ci est une composante clé de circulation méridionale de renversement de l’Atlantique (AMOC), aussi connu comme le « grand convoyeur océanique », ce qui est extrêmement important pour la régulation du climat terrestre.

Courantnij

En raison de la hausse globale des températures durant le vingtième siècle, les scientifiques ont constaté que le convoyeur océanique ralentissait, ces derniers suggèrent qu’en raison de l’augmentation de la quantité d’eau douce due à la fonte des glaces et d’autres phénomènes liés au réchauffement climatique, le convoyeur pourrait s’enrayer et diminuer l’apport d’eau tiède venue du sud, ce qui conduirait a un refroidissement de l’hémisphère nord.

L’équipe qui comprend les océanographes du Woods Hole Oceanographic Institution (WHOI) a annoncé ses conclusions dans un article publié dans le numéro du 21 août en ligne de la revue Nature Geoscience.

Dans le cadre des relations physiques de la planète, le grand convoyeur océanique transporte l’eau chaude des tropiques vers les hautes latitudes où l’eau réchauffe l’air, plonge à cause de la différence de densité du à ce que l’on appel la circulation thermohaline,  elle se refroidit  et elle repart vers les tropiques.

Ce processus est crucial pour les eaux déversantes du détroit du Danemark (DSOW) qui se nourrit de ce convoyeur océanique avant de se mélanger avec les eaux déversantes des seuils Islande-Écosse (ISOW).

Durant des années, on a pensé que la principale source des eaux déversantes du détroit de Danemark était un courant adjacent au Groenland connu sous le nom de courant du Groenland oriental cependant, cette vision a été récemment remis en cause par deux océanographes d’Islande qui ont émis l’hypothèse suivante, le Nord Islande Jet formerai une partie importante de l’eau de déversement.

Maintenant, l’équipe islandaise incluant les deux océanographes qui ont découvert ce courant, affirme que ce courant n’est pas seulement un contributeur majeur du DSOW mais « la principale source de l’eau plus dense de déversement ».


Ces résultats soulèvent de nouvelles questions sur la façon dont réagira la circulation océanique globale en réponse aux changements climatiques, la transformation de ces masses d’eau près de l’Islande en tant que contributeur de la circulation méridionale de renversement de l’Atlantique.

Les chercheurs ont utilisé un modèle numérique pour l’hypothèse où et comment le NIJ est formé. «Nous avons identifié un nouveau paradigme» «Nous sommes sur l’hypothèse d’une nouvelle boucle de renversement de l’eau chaude au froid. »

Alors qu’un refroidissement ultérieur de ce scénario est loin d’être certain, si une fraction importante de l’eau de déversement vient de l’NIJ, il est essentiel pour les chercheurs comprennent le processus de renversement, afin de mieux établir la rapidité la conversion de l’eau chaude a froide ainsi que la façon dont le processus peut-être modifié en cas de réchauffement climatique.

Une équipe de scientifiques des États-Unis, d’Islande et des Pays-Bas sont prévues embarquées aujourd’hui sur une croisière afin de recueillir de nouvelle information sur ce courant islandais .

La Terre Du Futur a toujours soutenu l’idée que nous devrions craindre un refroidissement, nos observations nous portent à croire que ce refroidissement sera bel est bien d’actualité, le courant du Gulf Stream ralenti depuis des décennies, l’impact solaire sur le climat de par le projet Cloud semble bel est bien confirmé. Le climat est régi par 3 grands acteurs, le soleil, les courants marins et ses oscillations, la circulation atmosphérique. Pour connaître le climat du futur, il faut étudier les climats passés, et le passé nous enseigne qu’après une période de réchauffement le climat se refroidit . L’homme ne doit pas continuer de polluer son environnement et ne doit pas continuer de relâcher du co2 par milliers de tonnes dans l’atmosphère, l’homme a un impact sur le climat, mais il parait difficilement quantifiable face à ces grands acteurs.

 

Source: http://www.irishweatheronline.com

(320)

Laissez un message