Dernières Infos

Prévisions du Dim 27 Déc au Jeu 31 Décembre 2015

Prévisions de notre Expert Creole.

Il commence à y avoir du mouvement sur les modèles et un potentiel hivernal se fait jour pour le tout début d’année 2016.
Seulement, ce potentiel devra faire face à une récurrence tenace et il va falloir que les 2 étapes suivantes réussissent:

Image

Avant de commencer, il faut remarquer que l’on a de belles avancées depuis hier avec une crête de dorsale est-Américaine qui aura bien voyagé d’un bord à l’autre de l’Atlantique pour aider à la levée de la dorsale ouest-Européenne et une dépression Atlantique bien calée au cœur de l’océan et qui va contenir la coulée Polaire.

Par la suite, comme annoncé, il y a deux étapes délicates:

1) Que la descente froide sur les terres US se mette à l’écart du flux dépressionnaire et laisse filer le thalweg Américain.

Si ce devait ne pas être le cas, la dépression Atlantique ne trouverait pas de relais et la dorsale ouest-Européenne se ferait rapidement rabattre par un flux dépressionnaire qui reprendrait le chemin de la Scandinavie.
On se retrouverait alors de nouveau sous de puissantes hautes pressions avec, certainement, le retour de bonnes gelées en plaine à l’orée du Nouvel An et de fréquentes inversions.

Seulement, si cette descente froide devait franchement s’isoler sur le continent US, nous n’aurions pas droit à une petite perturbation Atlantique pour l’étape 2 …

2) Dans le cas où l’étape 1 se révélait être un succès, il faudra croiser les doigts pour voir cette fameuse perturbation s’échapper du champ de hautes pressions vers le Labrador et qui parviendrait à apporter un soutien important à la dépression Atlantique, puisqu’elle l’amènerait à poursuivre le maintien de la coulée froide sur l’océan et la levée de la dorsale ouest-Européenne.

Mais le plus important pour espérer voir cette puissante descente froide sur l’Europe parvenir jusqu’à nous serait justement que cette perturbation du Labrador arrive aux abords de la Galice pour couper les racines subtropicales à la dorsale ouest-Européenne.

Les hautes pressions ainsi isolées laisseraient passer l’air froid dans un flux d’est vivifiant sur une bonne partie de l’Europe mais, et nous verrons cela plus tard si les deux étapes précédentes devaient réussir, il conviendra de voir si ces hautes pressions resteront en place face au flux dépressionnaire et cela dépendra très certainement de quand et comment la descente froide US sortira de son isolement.

Mais attention! Sans perturbation du Labrador, le flux dépressionnaire reprend de la vigueur et la dorsale Européenne ne tiendrait pas longtemps le choc avant de se faire souffler! :gene:

Bref, le changement est laborieux mais il a le mérite d’être possible et, surtout, il nous laisse entrevoir un potentiel important pour le premier topic de prévisions de l’année 2016! :langue3:

Bonne soirée et bonne semaine à tous! :hello:

Vous pouvez intervenir dans le topic du suivi météo

(644)

Laissez un message