Dernières Infos

Le volcan sous-marin méditerranéen «Kolumbo» à haut risque

Carte simplifiée de la structure géodynamique actuelle de la HVA, montrant l’arc volcanique moderne développé derrière la fosse hellénique, l’arc insulaire du Péloponnèse-Crète et le bassin de l’arrière-arc crétois. Carte bathymétrique des champs volcaniques de Christianna-Santorin-Kolumbo. L’emplacement du profil NE-SW est également indiqué (ligne pointillée violette), ainsi que l’alignement tectonique. credit Nature

Le volcan sous-marin Kolumbo se trouve à 7 km au nord-est de la caldeira de Santorin et sa dernière éruption, qui s’est produite en 1650 après J.-C., a causé des dégâts et des victimes sur les îles voisines.

Source : Université d’Athènes

Selon une étude scientifique, le volcan sous-marin «Kolumbo», situé en mer d’Égée, constitue un danger majeur pour la Méditerranée alors qu’une éruption est redoutée dans les prochaines décennies.

Les vulcanologues et sismologues sont sur le qui-vive. D’après les résultats d’une étude scientifique publiée dans la revue «Geochemistry, Geophysics, Geosystems», le volcan sous-marin «Kolumbo», situé au nord-est de l’île grecque de Santorin, représente un immense danger pour la Méditerranée en raison de son accumulation de magma.

UN RISQUE MAJEUR D’ÉRUPTION CUMULÉ À UN TSUNAMI
Pour nous permettre de comprendre, les chercheurs expliquent avoir procédé à des enregistrements sismiques lesquels ont démontré que la chambre magmatique du «Kolumbo», située entre 2 et 4 kilomètres sous le plancher océanique, a accumulé une grande quantité de magma depuis près de 400 ans.

Concrètement, environ 4 millions de mètres cubes s’empilent chaque année. Résultat, d’après les dernières analyses, cette chambre magmatique contiendrait actuellement 1.4 kilomètres cubes de magma prêt à déborder.

Illustration de la situation dans le volcan Kolumbo. Crédit : Nia Schamuells et Michele Paulatto

Cela d’autant plus que le «Kolumbo» s’est déjà montré dévastateur dans le passé. Le volcan sous-marin grec a en effet déjà connu une éruption majeure lors de sa découverte en 1650, provoquant la mort de plusieurs dizaines de personnes de Santorin, à cause des nuées ardentes. Près de 2 kilomètres cubes de lave avaient été déversés lors de cette éruption.

En raison de son positionnement très particulier, entre les plaques tectoniques africaine et égéenne, le volcan Kolumbo pourrait provoquer une éruption volcanique majeure, ainsi qu’un tsunami de grande ampleur dans les 150 prochaines années.

Dans ce contexte, les auteurs de l’étude publiée dans la revue «Geochemistry, Geophysics, Geosystems» recommandent de mettre en place un observatoire sismique permanent sur les flancs du «Kolumbo» afin de surveiller l’activité sismique dans la région.

Source : AGU

sources : https://www.cnews.fr/ / https://www.nature.com/

(577)

Laissez un message