Dernières Infos

Le réchauffement climatique, accélérateur de pauvreté ou d’ineptie ?

Le réchauffement climatique risque d’aggraver « considérablement » la pauvreté sur le globe en asséchant les récoltes agricoles et en menaçant la sécurité alimentaire de millions de personnes, met en garde la Banque mondiale dimanche….

Voilà une information qui aura le mérite de faire réagir, nous vous laissons le plaisir de lire la suite ainsi que notre analyse.

Ici le réchauffement climatique prend feu…

 


 

« Sans une action forte et rapide, le réchauffement (…) et ses conséquences pourraient considérablement aggraver la pauvreté dans de nombreuses régions du globe », prévient l’institution-phare du développement dans un rapport publié un an avant la conférence de Paris sur le climat.

La pauvreté du monde pourrait s’aggraver ?? Une telle ineptie nous impose de vous rappeler que la pauvreté a d’autres origines bien plus réels. Si et seulement si les états étaient plus justes. Dans certains cas, la corruption atteint un tel niveau qu’aucune décision ne peut être réellement prise. Le partage se fait simplement dans les hautes sphères du pouvoir.

Sécheresse, canicule, acidification des océans, raréfaction de l’accès à l’eau… la BM se projette dans un scénario où la communauté internationale n’aurait pas atteint son objectif de limiter la hausse du thermomètre mondial de +2°C par rapport à l’ère pré-industrielle, contre +0,8°C actuellement.

Depuis plus de 10 ans, on nous annonce la pire des catastrophes. En 2013, nous ne devions plus avoir de banquise en arctique. Le réchauffement climatique s’est stabilisé depuis plus de 17 ans. Dans ce contexte, comment peut on faire confiance à un tel scénario catastrophe ?

Des évènements climatiques « extrêmes » qui surviennent aujourd’hui « une fois par siècle » pourraient alors devenir la « nouvelle norme climatique », prévient l’institution, qui sonne particulièrement l’alarme sur trois régions du globe (Amérique latine, Moyen-Orient et Europe orientale).

Lors de la canicule de 2003, la norme devait également se généraliser. On notera qu’aucune nouvelle canicule s’est déroulée en France depuis 11 ans. Bien au contraire, nous avons des étés de plus en plus capricieux. Certains ajoutent également que ces étés capricieux seraient la conséquence du réchauffement climatique. Le ridicule n’a plus de limite.


Le rendement des cultures de soja pourrait ainsi chuter de 30 à 70% au Brésil tandis celui de blé risquerait d’être amputé de moitié en Amérique centrale ou en Tunisie, avance le rapport qui a été réalisé avec l’apport de l’Institut de recherches sur l’impact climatique de Potsdam (Allemagne).

« Les conséquences pour le développement seraient graves avec un déclin des récoltes, un recul des ressources aquatiques, une montée des eaux et la vie de millions de personnes mises en danger, » énumère la Banque, ajoutant que les populations « les plus pauvres » et les plus « exclues socialement » en seront les premières victimes.

Il faut rappeler que la pire décision qui a été prise ces dernières années et le fameux pétrole vert ! Au secours ! On veut nous faire avaler une couleuvre ! On cherche à nous faire croire que le « pétrole vert » est bio. Ainsi parle-t-on de « biocarburant » Et bien non seulement il ne l’est pas, vu l’utilisation outrancière de pesticides qu’il nécessite, mais en plus il vole le bol alimentaire des plus pauvres et fait même une hécatombe en rasant les dernières forêts tropicales. Pauvre petite Terre, tu as déjà du mal à nourrir correctement 6,5 milliards d’habitants, alors comment feras-tu pour alimenter nos centaines de millions de voitures ? Surtout que, lorsqu’il n’y aura plus de pétrole, en 2050, on nous annonce également 9 milliards de bouches à nourrir.(http://www.terresacree.org/). Le vrai problème n’est il pas là ? (AFP.)

Selon le scénario noir d’un réchauffement de +4°C, jusqu’à 80% du Moyen Orient et d’Amérique du Sud pourraient être frappés par des vagues de chaleur d’une ampleur « sans précédent » au risque de provoquer de vastes vagues de migration, ajoute le document…

L’apocalypse selon St GIEC n’a pas fini de nous démolir le moral. Le réchauffement climatique apocalyptique s’est arrété depuis 17 ans. Que peut on ajouter à cela ? Quand nous savons qu’en 2001, on nous annonçait le pire. Doit on rappeler l’affaire de la courbe de Hockey ? Bien voici ICI

Après de longues tractations, le Fonds vert de l’ONU vient par ailleurs de recevoir ses premières dotations de 9,3 milliards de dollars et pourra commencer à aider les pays pauvres à lutter contre le réchauffement climatique.

Il sera bon de bien observer où ces fonds vont être utilisés. Pour rappel et pour exemple : Les associations humanitaires françaises, qui ont récolté quelque 356 millions d’euros de dons après le tsunami de 2004 en Asie, ont dépensé une partie « non négligeable » de cette somme pour d’autres actions humanitaires, relève la Cour des comptes dans un rapport publié mercredi 12 janvier 2011… Parmi les ONG pointées du doigt, Action contre la faim a utilisé l’argent reçu dans les pays touchés par le tsunami, mais sans limiter ses interventions aux conséquences de la catastrophe. Quant à la Croix-Rouge française, qui a récolté près d’un tiers des dons (122 millions d’euros), elle a employé 5 millions en frais de siège et près de 20 millions pour d’autres causes humanitaires, notamment des actions de prévention des risques dans la zone. (source : http://lexpansion.lexpress.fr/ ) .

Il est donc légitime de se poser les bonnes questions sur les 9,3 milliards qui devront être utilisés à aider les pays pauvres.

Il est probable « qu’à cause du réchauffement climatique, les extra-terrestres pourraient débarquer un jour » – Propos d’Al Gore !

(146)

Laissez un message