Dernières Infos

Surpopulation française et climat en 2050

2050, la France sera peuplée par 70 millions d’habitants, Le Gulf Stream se sera éclipsé, le flux de personnes supplémentaires obligera la France à s’adapter d’autant qu’ils se déplaceront vers le sud.

Entres les politiques, les services publics, l’alimentaire, l’adaptation va devoir se faire en 1/4 de siècle. Ici un scénario hypothétique qui ressemble plutôt à un scénario très réaliste…

SENSIBILISES par les cris d’alarmes des démographes natalistes exhortant les Français continentaux à “faire de nombreux enfants qui repeupleront-la-France-et-aideront-à-payer-nos-retraites”, les familles nombreuses sont redevenues à la mode. L’Insee et l’Ined sont obligées de revoir brusquement toutes leurs prévisions. Au lieu d’une France peuplée de 70 à 75 millions d’habitants en 2050 comme annoncé, c’est à une France de 81 millions d’habitants qu’il faut se préparer au plus vite car l’échéance 2050 a été rapprochée de 25 ans. Comment faire pour accueillir 18 millions d’habitants (+36,5%) en plus d’ici 2025 ?
Et puis ça tombe très mal car du fait des effets cumulés de la mondialisation d’une part et des changements climatiques, d’autre part, la France se trouve devoir faire face, non pas à 3 millions de chômeurs mais à 10 millions de personnes demandant un emploi (31,5% de la population active).

Le Nord de la France pris
sous des neiges persistantes

Et comme le Nord de la France se trouve pris sous une neige persistante (le Gulf Stream subissant une “éclipse”) les gens du Nord descendent vers le Sud de la France. Il faut accueillir tout ce monde, réorganiser toute l’agriculture, construire 22 millions de logements dont 16 millions de logements sociaux (53% du parc total de logements), réaménager des bourgs et des villages longtemps abandonnés, remettre en service tous les itinéraires ferroviaires en ruine, reconstruire des gares, construire des centaines d’écoles, de collèges et de lycées chaque année, etc. Bref des efforts titanesques en un laps de temps très court : moins d’un quart de siècle.
Et puis, pour faire face au risque de pénurie d’énergie, il faut développer rapidement toutes les sources d’énergies inépuisables : garnir toutes les lignes de crête d’un chapelet d’innombrables et puissantes éoliennes, équiper la moindre chute d’eau de micro-générateurs, ne plus rien jeter qui puisse être revalorisé, utiliser les avancées de la science pour multiplier les cycles d’utilisation de l’eau douce devenue rare et nouer de vraies relations de co-développement avec nos voisins d’Afrique, du Nord notamment.

On ne joue plus,
on fait de la vraie politique

Pensez-vous que, face à une telle situation, les citoyens laisseraient à leurs responsables politiques le loisir de s’étriper sur des demi-points de TVA en plus ou en moins ? sur des petites phrases assassines ? Ou bien ne pensez-vous pas plutôt que la pression des citoyens serait telle que plus un seul présidentiable n’aurait la tentation de recourir à des expédients pour se faire élire ? Ne pensez-vous pas que les citoyens imposeraient qu’on rassemble toutes les énergies pour sortir la France d’une situation aussi dangereuse ?
Oui, bien sûr, les citoyens ont déjà montré que, face au péril, ils savaient mettre de côté ce qui les séparait et s’unir autour des objectifs prioritaires pour rebâtir la France et susciter 3 décennies de prospérité.

Description hypothétique d’un monde en plein changement.

source : http://www.temoignages.re/

(279)

Laissez un message