Dernières Infos

Le monde de 2016 sera Chinois

chine puissance

chine puissanceLa Chine deviendra la première puissance mondiale en 2016 selon l’OCDE. Qui sera le maître du monde en 2030, ou en 2060 ? Quels seront les (nouveaux) riches et les (nouveaux) pauvres ? C’est à ces questions que l’OCDE tente de répondre dans un rapport publié vendredi 9 novembre. L’exercice peut a priori sembler  extravagant, et pourtant il ne manque pas d’intérêt. En tout cas, il s’agit d’un exercice inédit.



Une fois liquidé l’héritage de la crise économique mondiale, le PIB global ne devrait croître qu’au rythme de 3 % par an au cours des 50 prochaines années. Comme prévu, la croissance sera plus forte dans les pays non membres de l’OCDE que dans ceux de l’OCDE, l’écart entre les uns et les autres se réduisant progressivement. De plus de 7 % par an pendant les dix dernières années, la croissance des pays hors OCDE tombera aux alentours de 5 % dans les années 2020, puis à environ 2,5 % en 2050. Dans la zone OCDE, la croissance s’établira autour de 1,75 à 2,25 %, en moyenne, par an.

chine premiere puissance

Le vieillissement de la population (dû à la baisse des taux de fécondité et à l’allongement général de la durée de vie) pèsera sur les taux d’activité et sur la croissance. Il sera particulièrement rapide en Asie ainsi que dans les pays d’Europe orientale et d’Europe du Sud, où le taux de dépendance des personnes âgées devrait plus que doubler , et même quadrupler  dans le cas de la Chine.

A l’inverse, l’Afrique du Sud et l’Inde verront augmenter  la proportion de leur population en âge de travailler , selon le phénomène bien connu du « dividende démographique ». Compte tenu des évolutions prévues dans tous les groupes d’âge, on estime que la population totale s’accroîtra de 0,3 % par an à l’échelle mondiale au cours des 50 prochaines années.

En parallèle, on observera des changements majeurs dans la taille des économies. En 2016, la Chine deviendra la première puissance mondiale, devant les Etats-Unis. A l’horizon 2060, le PIB cumulé de la Chine et de l’Inde l’emportera sur la production totale des pays membres de l’OCDE.*

La future première puissance ne semble pas être que Economique.

Pékin impose sa puissance militaire :

La Chine souhaite installer une garnison militaire dans l’archipel des Paracels, revendiqué également par le Vietnam. Pékin veut également asseoir son autorité sur les îles Spratleys et plus généralement sur la quasi totalité de la Mer de Chine. Une attitude qui inquiète sérieusement les Etats-Unis.

La Chine s’apprête à renforcer les infrastructures sur une île disputée de mer de Chine méridionale, a indiqué un responsable des autorités locales, une décision qui pourrait enflammer encore un peu les disputes entre Pékin et ses voisins, à propos d’îles revendiquées de part et d’autre. Luo Baoming, secrétaire du parti communiste dans la province du Hainan (sud), a indiqué que les routes, le système d’approvisionnement en eau et les égouts vont être renforcés à Sansha, désignée par Pékin comme « capitale » de Yongxing, une île de l’archipel des Paracels, revendiqué par Pékin et Hanoi.

Une garnison militaire chinoise sur l’archipel des Paracels

Des mesures seront également prises pour l’application « des droits légaux » de la Chine dans la région, qui comprend d’autres archipels (dont notamment les Spratleys) revendiqués par plusieurs pays de la zone, a ajouté le responsable à la télévision d’Etat samedi. Pékin avait suscité l’inquiétude de Washington l’été dernier en annonçant qu’il allait établir une garnison militaire sur les Paracels, à Sansha, sans toutefois préciser de calendrier. L’île, qui dépend selon Pékin de la province du Hainan, verra son autorité administrative étendue non seulement à l’archipel des Paracels, mais aussi au récif de Macclesfield, un atoll situé à l’est, et à l’archipel des Spratleys, situé au sud, avait indiqué Pékin.

Pékin revendique la quasi totalité de la mer de Chine méridionale

« Pour préserver nos droits légaux en mer de Chine méridionale, nous sommes en train de nous coordonner entre les différents départements afin de créer un organe d’application de la loi plus uni et plus efficace », a ajouté Luo Baoming. La Chine revendique la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, traversée par des voies de commerce maritime cruciales et qui pourrait recéler d’importants gisements en gaz et pétrole. Taïwan, les Philippines, le Vietnam, Brunei et la Malaisie revendiquent eux aussi plusieurs zones de cette région.

source et extrait de : http://www.lemonde.fr / http://www.latribune.fr/

Pour rappel :

Un monde racheté par la Chine

Quand la Chine s’éveillera, le monde

La fin de l’occident, un nouveau monde chinois

La première ville écologique sera chinoise

Le pas d’un géant d’un monde chinois

Un monde fabriqué par la Chine

 


(187)

Laissez un message