Dernières Infos

L’Antarctique se refroidit Act II

Voici donc de nouvelles mesures de la NOAA qui démontrent que la masse la plus importante de l’Antarctique s’est bien refroidie entre 1982 à 2004…

Cette image montre les tendances des temperatures de surface au millimètre supérieur des températures de l’air. Les données ont été rassemblées par des Sondes avancées de très haute résolution du radiomètre (AVHRR) sur plusieurs satellites de la NOAA. Cette image montre des tendances de températures de 1982 à 2004. Le rouge indique des secteurs où les températures ont généralement augmenté pendant cette période, et le bleu montre où les températures ont principalement diminué.

Le domaine du refroidissement le plus fort apparaît au Pole  sud, et la région qui se réchauffe le plus se trouve le long de la péninsule antarctique. Parfois, des tâches ou des stries rouges lumineux se situent le long du bord du continent où les icebergs dérivent et où la banquise se désagrège.
La vision du satellite a commencé à observer un océan plus chaud là où il y avait précédemment de la glace. Un exemple de ceci est la ligne rouge le long de la banquise de Ross.

(Notez svp que c’est l’eau qui obtient le réchauffement, tandis que la vaste  prépondérance du continent se refroidit)

Pourquoi est ce qu’on obtient de l’Antarctique qu’il soit plus froid en son centre quand il se réchauffe tout autour ?
Une explication possible, indique la NOAA, est que les températures sont plus chaudes dans l’océan environnant et cela produit plus de précipitations à l’intérieur du continent, en apportant plus de chutes de neige qui ont refroidi la région de hautes-latitude autour du pôle.

source : http://earthobservatory.nasa.gov/Newsroom/NewImages/images.php3?img_id=17257

Nous avons donc la preuve que l’Antarctique se refroidit et un officiel (la NOAA) le confirme par un apport supplémentaire de la nébulosité et des précipitations.

Traduction et Adaptation de la Terre du Futur

(217)

Laissez un message