Et si une tempête majeure frappait l’Europe

AIR Worldwide calcule qu’une tempête d’hiver majeure pourrait coûter plus de 40 milliards d’euros aux assureurs européens
BOSTON–(BUSINESS WIRE)–Une nouvelle analyse d’AIR Worldwide (AIR) sur les cyclones extratropicaux frappant l’Europe confirme que les assureurs européens pourraient subir des pertes se montant à plus de 40 milliards d’euros.

“Pour qu’un cyclone extratropical génère des pertes supérieures a ce que nous avons vu jusqu’ici, il suffit d’une combinaison de trois facteurs: la taille, l’intensité et la localisation de la tempête,” indique le docteur Peter Dailey, météorologiste et directeur des sciences atmosphériques a AIR. “Historiquement, les plus grosses pertes ont été causées par des tempêtes poussant un ou deux de ces ingrédients a l’extrême. Il est inévitable qu’un jour une tempête regroupe les trois facteurs simultanément.”

Daria fut une des tempêtes d’hiver les plus dévastatrices de ces dernier années, causant des dégâts a travers six pays d’Europe. Utilisant son modèle de simulation de cyclones extratropicaux en Europe, AIR estime que si Daria arrivait aujourd’hui les pertes des assureurs se monteraient à 10 milliards d’euros.

“Bien que destructrice, Daria n’est pas la tempête la plus intense jamais enregistrée,” dit le Dr. Dailey. “En décembre 1986 une tempête a la fois plus grande et bien plus intense s’est formée au dessus du Groenland et de l’Islande. Bien qu’ayant la pression centrale la plus basse jamais enregistrée pour un cyclone extratropical dans l’hémisphère Nord, la tempête de 1986 reste relativement obscure, ayant épargné les régions les plus peuplées d’Europe continentale.”

L’analyse d’AIR montre qu’il aurait suffit d’une légère différence dans le positionnement du jet stream pour que cette tempête frappe les plus importantes concentrations de propriétés d’Europe.

“Un cyclone extratropical aussi grand que Daria, aussi intense que la tempête de décembre 1986, et traversant les plus grandes concentrations de propriétés d’Europe est tout à fait possible d’un point de vue météorologique,” ajoute le Dr. Dailey. “Notre analyse montre que les pertes causées par une telle tempête pourraient dépasser les 40 milliards d’euros.”

“De nombreux assureurs ont été pris par surprise par les 41 milliards de dollars de pertes assurées causées par l’ouragan Katrina. Le modèle d’AIR sur les ouragans frappant les Etats Unis contenait pourtant des centaines de scenarios générant des pertes encore supérieures,” rappelle Yorn Tatge, directeur de gestion a AIR Worldwide GmbH. “Les assureurs européens doivent eux aussi se préparer a des pertes bien supérieures a ce que nous avons vu jusqu’ici. Les tempêtes d’hiver sont, de loin, la plus grande menace en termes de pertes assurées en Europe. Ce n’est pas une question de “si”; c’est une question de “quand””.

A propos de AIR Worldwide Corporation

AIR Worldwide Corporation (AIR) est un leader de la modélisation de risques, permettant a ses clients de gérer l’impact financier de catastrophes et du temps. AIR utilise les sciences et technologies de pointe pour simuler des catastrophes naturelles dans plus de 40 pays, ainsi que le risque d’attaque terroriste aux Etats Unis. L’expertise d’AIR s’étend également à l’ingénieurie sismique sur site, aux “catastrophe bonds”, et a l’évaluation des coûts de remplacement. Partie intégrante d’ISO, AIR fut fondée en 1987 pour fournir, à travers sa ligne de logiciels et ses consultants, des analyses de risques fiables et consistantes à ses clients dans l’assurance, la réassurance, et le gouvernement. Basé à Boston, AIR dispose de bureaux en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Pour plus d’information veuillez visiter www.air-worldwide.com.

source : http://home.businesswire.com/

(178)

Laissez un message

facebook-profile-picture

Author: Admin

Laissez un message