Dernières Infos

La fin du monde du 21 décembre 2012, du 19 mai 1910

comete de halley

comete de halleyAvec la peur du lendemain, nous sommes toujours à nous poser des questions sur notre avenir. Ce futur qui est incertain. Le Futur : Qui sera tel ultérieurement. Temps qui exprime une action ou un état à venir. De tout temps, l’Homme a cherché à savoir. Dans certains textes religieux, on retrouve encore les incertitudes d’un futur devenu chaotique voir apocalyptique.

Nous voici transportés en 1910, quand le monde a cru que la Fin du Monde allait avoir lieu… comme aujourd’hui en ce jour du 21 décembre 2012.


Le 19 mai 1910. La fin du monde était là. La comète de Halley passait par là et les éditeurs de Cartes Postales aussi bien évidemment. Carte officielle de Souvenir de la fin du Monde.

Le retour de la fameuse comète de Halley fut sans doute l’évènement majeur des astronomes au cours des derniers mois de 1985 et à l’aube de 1986. Cette comète avait offert un superbe spectacle lors de son précédent passage en avril et mai 1910. A cette époque, la comète de Halley était passé très proche de la Terre à un point tel que plusieurs savants de l’époque avait prédit la fin du monde. Certains personnages influents avaient alimentés l’opinion publique de leurs prédictions pessimistes. On prédisait que la comète passerait tellement proche de la Terre que ses gaz empoisonneraient l’atmosphère et le monde périrait. Il y a eu des vagues de vols, vandalismes, suicides, etc… comme si l’humanité vivait ses dernières heures.

fin du monde 1910

Heureusement, ce qu’il advint en réalité était tout le contraire. La comète Halley avait plutôt offert un de ses plus beau spectacle. La comète fut si brillante que plusieurs l’ont aperçu facilement à l’oeil nu même en pleine ville. Sa queue faisait 120° dans le ciel le 18 mai 1910. A ce moment, la comète passa entre la Terre et le Soleil. Son spectacle a motivé toutes les classes sociales autant scientifiques que culturelles. On ne parlait que de « la comète ». Le 13 mai 1910, la comète passa très proche de la planète Vénus dans le ciel.

fin du monde 1910

carte postale d’époque annonçant la fin du monde en 1910

Cette comète porte le nom de « Halley »en l’honneur à un astronome anglais du nom de Edmund Halley (1656-1742) qui grâce à de brillants calculs avait prédit son retour. Halley était un brillant mathématicien et astronome qui s’était servi des lois de la gravitation universelle énoncées par Newton et Képler auparavant. Grâce à ses travaux en mécanique céleste, Halley fut le premier à prédire le retour d’une comète. C’est aussi lui qui a découvert que certaines comètes sont « périodiques » donc qu’elles appartiennent à notre système solaire.

Les comètes furent longtemps de mauvais présages pour les Hommes; ainsi, la comète de Halley fit des ravages à presque chacune de ses apparitions (tout les 75 ans environ).

La comète de Halley semble avoir été observée pour la première fois en 467 avant Jésus-Christ; il est cependant difficile d’affirmer s’il s’agissait bel et bien de la comète de Halley.

Des récits chinois mentionnent l’apparition d’une comète qui semble être la comète de Halley en 11 avant Jésus Christ; cette comète a peut-être inspiré à Saint Mathieu le récit de l’étoile de Béthléem.

Le passage de la comète en Janvier 66 est évoqué comme un présage de la chute de Jérusalem (envahit par les Romains en 70) par Josephus, un historien juif. Le dessin ci-contre (du XVIIe siècle) montre Halley au dessus de Jérusalem

Son passage en 451 fût interprété comme un présage de la défaite d’Attila le Hun en 451 à Chalon et de sa mort deux ans plus tard. Elle eut donc des effets funestes sur l’Empire d’Attila, mais cette fois ci les Européens durent une fière chandelle à la comète.

La comète de Halley qui avait déjà provoqué une folie médiatique lors de sa visite précédente en 1910. Si les esprits mercantiles y voient un bon prétexte à une exploitation commerciale juteuse, le succès de la comète de Halley auprès des scientifiques est dû non seulement à sa relativement forte brillance (variable cependant de passage en passage selon les configurations Soleil-Terre-comète), mais aussi au fait qu’elle est la seule comète périodique présentant toute la gamme des phénomènes cométaires (grande coma, queues de plasma et de poussières).

Source de curiosité et de recherches, mais aussi de peur et d’effroi, elle fut observée pendant plus de deux mille ans.

2012

Chers Amis, comprenons, qu’à chaque époque, il y a eu son lot de mystères sur notre avenir. Les changements climatiques, économiques, structurels actuels et j’en passe, ne doivent pas nous faire croire que nous sommes également à la veille d’une fin du monde, tel que ces gens qui ont cru cela en 1910. Si un changement est en cours, cela sera simplement une période d’adaptation. En 1910, des exagérations de toutes sortes ont lieu. Rappelons nous les erreurs du passé pour éviter de les renouveler dans notre futur comme également dans notre présent. Nous sommes à plus de 180 prédictions de fin du monde depuis l’Empire Romain. Ce Vendredi 21 décembre 2012, sera mémorable de notre époque moderne. Mais les Mayas n’ont jamais annoncé la fin du monde, qu’on se le dise. Il n’y a pas d’alignement planétaire non plus. Les mayanistes professionnels avancent que des prédictions concernant une catastrophe imminente n’ont été trouvées dans aucun codex maya existant et que l’idée de la « fin » du compte long du calendrier maya en 2012 serait une mauvaise interprétation de l’histoire et de la culture maya. Les astronomes qualifient ces prédictions de pseudo-science et font remarquer qu’elles sont contredites par de simples observations astronomiques.

soleil-091212.jpg

Un alignement galactique fatal ??!

MAYAS. Cet alignement critique est appelé « galactique » car il prend en compte l’axe de rotation de la Terre et la position du plan de la Galaxie vue depuis le système solaire. Ce scénario a été popularisé en 2002 par John Major Jenkins, un écrivain américain passionné par les Mayas, dans son livre Galactic Alignment (non traduit).

Il s’inspire d’une réalité astronomique complexe, qui mérite explication : la Terre orbite autour du Soleil dans un plan dit de l’écliptique. Ce dernier coupe le plan moyen de la Galaxie selon une droite. Mais la Terre possède une autre propriété : son axe de rotation sur elle-même pointe dans une direction variable, à la manière d’une toupie. Ce mouvement dit de précession explique ainsi qu’il y a trois mille ans, le pôle céleste n’était pas l’étoile Polaire actuelle. Ou que la position du Soleil aux solstices (ou aux équinoxes) varie chaque année par rapport aux étoiles.

PÉRIODIQUE. Ce phénomène est périodique : tous les 26 000 ans environ, l’axe revient pointer dans la même direction. Un astronome amateur belge, Jean Meeus, avait calculé en 1997 que la direction du solstice d’hiver se confondrait avec l’intersection entre les plans galactique et de l’écliptique en mai 1998.

En réalité, en raison du diamètre du Soleil, cette conjonction est valable pendant dix-huit ans, plus précisément entre 1980 et 2016. De là à imaginer qu’elle pourrait avoir lieu « pile » en 2012 et annoncer la fin du monde, il n’y a qu’un pas que certains n’ont pas hésité à franchir !

COÏNCIDENCE. Malheureusement pour ces prophètes de malheur, les Mayas ne connaissaient ni le phénomène de la précession, ni la position du pôle galactique définie en 1958. « Ce n’est donc qu’une coïncidence géométrique sans conséquence physique », précise Patrick Rocher, de l’IMCCE (Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides), qui a refait les calculs de Jean Meeus.


sources : http://www.linternaute.com / http://users.telenet.be

http://www.astrosurf.com / http://www.geocities.com

http://1214.free.fr/ / http://sciencesetavenir.nouvelobs.com

(336)

Laissez un message